La course aux Grââld!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La course aux Grââld!!!!

Message par Alrik le Mar 2 Fév 2010 - 0:47


Le son des tambours de guerre de Obsôleth, la cité lune des Nains, retentit sur les hauteurs des montagnes du Sud. Le soleil illuminait l'unique cité des Khuzûd majoritairement en surface. Elle reposait sur la plus haute montagne du Royaume des Nains et une seul galerie plongeait dans les entrailles du géant de pierre, dissimulant une partie de la cité aux yeux du monde. Le son des instruments à la peau tendu raisonna sur les parois de la montagne et plongea vers la vallée verdoyante qui bordait ses pieds. L'écho amplifia le bruit des tambours d'alerte et s'estompa lorsqu'il s'infiltra dans une profonde crevasse.
Les Sentinelles Nains battaient de toutes la force de leurs bras contre les instruments, l'ennemi avait pénétré sur leurs terres, l'alerte était déclenchée. Un orc gigantesque à peau bleutée était campé à quelque mètres des hautes portes de la cité lune. Son corps massif était entièrement recouvert de plaques de fer, il était protégé des pieds à la tête. Une épée longue, affutée comme la plus brillante des haches Naug, reposait dans son poing serré. Il frappait dans le vide de son arme en effectuant des mouvements latéraux de gauche à droite comme s'il combattait un ennemi invisible. Son bras droit était pourvu d'un grand bouclier rond qui protégeait entièrement son flanc, sans toutefois parvenir à voiler la laideur de son hôte. Un casque étrange couvrait son large crane qui dépassait encore de la coiffe protectrice.

Sur les remparts, on s'activait les archers Nains se plaçaient déjà entre les créneaux des murailles et encochèrent leurs flèches prêt à tirer. En bas, les guerrier Khuzûd avaient abandonnés toutes leurs activités pour se saisir de leurs armes et de leurs armures. Bientôt un bataillon de cinquante Naug se tint derrière les portes d'Obsôleth. Le regard des Jwarf se posa sur le commandant des défenses qui n'avait pas quitté l'orc bleu des yeux.
Sa couleur de peau était significative de sa puissance. Le mormon des elfes noirs n'était pas un jeunot, bien au contraire, il devait être un des plus anciens et des plus talentueux de sa race. Par conséquent il était dangereux pour la Cité Lune, la cape rouge du commandant flotta un instant dans le vent violant alors que les rayons de soleils venaient frapper son visage balafré et stigmaté par ses moult combats. A ses cotés un nain borgne banda son arc et tira la corde jusque derrière sa joue droite. Il visa de son oeil valide une ouverture dans l'armure de l'orc et beugla en direction de son chef sans quitter sa cible des yeux:


- Laissez moi vous le trouer ce cornichon délavé Commandant!
Un sourire d'extase se dessinait déjà sur ses lèvres gercées avant d'être banni de son visage par la voix dur et forte du commandant.
- Vous ne bougerez pas d'un poil Filis! sinon je me ferais une joie de vous retirer votre second oeil de mes propres mains.
- A vos ordres Commandant, grogna le borgne en relachant lentement la pression sur la corde de l'arc en veillant à ne pas la lacher. Mais sauf votre respect, ne pas le clouer au sol maintenant c'est de la foutaise!

- Merci Filis pour ses paroles pleines de sagesse! Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. Le commandant reprit sa ronde et brailla pour que tout le monde entende; Personne ne tirera avant que j'en ai donné l'ordre!!!

Les Nains se regardèrent rapidement sans comprendre ce qu'attendait leur chef lorsqu'il souffla à une sentinelle:
- Apporte moi ma corne, en vitesse!
L'ordre se transmis dans les rangs Naug et rapidement le commandant avait sa corne dans les mains, il la porta lentement à ses lèvres et lança à l'orc qui s'amusait toujours à trancher l'air de sa longue épée.

- Tu n'es pas le bienvenue sur les terres d'Obsôleth Orc! Retourne d'ou tu viens et aucun de mes guerriers ne posera la main sur toi, tu pourras partir en paix!

Le guerrier orc courba la tête et ricana bruyamment, une voix glacée s'échappa de ses lèvres qui semblait inconnue à son hôte lui même, il toisa les Nains sur les remparts et cria pour se faire entendre:
- Vous êtes si pathétique vous les Nains que vous m'en donner mal au cœur. Obsôleth sera détruit tout comme votre race damnée. Les Ombres vous ont pris en chasse Naug, notre œil à perce vos hautes murailles et nous savons que vous n'êtes pas aussi fort que vous le paraissez. Votre civilisation est sur le point de s'effondrer et nous serons l'objet de votre chute!Il fit une légère pause dans son discours et reprit, je vous ai envoyé un avant gout de notre puissance en la présence d'un de nos plus grand guerrier orc. Aurez vous le courage de l'affronter ou resterez vous sur vos murailles pour le percer de vos flèches?

Il ria une nouvelle fois et la présence meurtrière et cruel de l'inconnu disparu. L'Orc revint à lui et une voix tout aussi gracieuse que la dernière s'éleva de sa gueule lorsqu'il hurla son cri de guerre au nez et à la barbe des Jwarf. Il frappa son bouclier de son épée pour encourager les Nains à descendre de leurs murailles tandis que à l'arrière des remparts le commandant avait de plus en plus de mal à retenir la fureur de ses troupes. Lorsqu'une voix grave et puissante retentit du camp des Khuzûd.

- Ouvrez les portes!!! Je m'occupe de cette vermine bleu!
Un Nain à l'allure remarquable attendait devant les hautes portes de la cité, le commandant se hâta d'ordonner leurs ouverture lorsqu'il s'aperçut qu'il s'agissait de Tyliûs Lance-Lunaire. Il était une légende vivante parmi le peuple d'Obsôleth et était vénéré comme un véritable dieu. Toutefois tout le monde ignorait qu'en réalité il n'était autre que Alrik le fils héritier du Haut Roi Cassiel. En effet il prenait l'apparence de Tyliûs pour échapper à ses responsabilités, ses devoirs et pendant un cours instant n'être qu'une légende guerrière et plus un membre d'un clan exterminé. Jamais personne n'avait découvert son secret et cela ne devait jamais se produire, pour son propre bonheur.
Le Khuzûd se faufila par l'ouverture des portes et en un éclair on pu apercevoir un éclat de lumière blanc, à l'instant ou la lumière du soleil frappa le blanc de sa lance.
Tyliûs se campa devant le colosse à la peau bleu qui beuglait de plus belle en voyant qu'on lui envoyait un guerrier pour lui tout seul. Se refusant à toute forme de protocole, le guerrier Orc chargea directement. Sa course lourde et puissante faisait trembler la terre, lentement Tyliûs ou Alrik leva sa lance et se campa sur ses appuis pour assurer sa position lorsque l'Orc entrerait en contact avec la pointe de l'arme. Cela ne se produisit jamais, le colosse écarta la lance blanche de son chemin d'un coup puissant de bouclier et profitant de son élan il pivota sur lui même pour plonger vers l'ouverture qui s'offrait à lui. Il leva son épée et se fendit pour trancher latéralement le corps du Nain. Tyliûs réagit au quart de tour, resserrant sa prise sur son arme il se laissa tomber sur le dos pour esquiver le coup de son adversaire. Sa petite taille fut un avantage car il atteignit plus rapidement le sol et l'épée de l'Orc frôla son visage à quelque pouces. Celui-ci enchaina directement ne laissant pas le temps au Nain de se relever il leva une nouvelle fois sa lame et l'abattit là ou se trouvait la tête du Khuzûd une seconde plus tôt. Tyliûs avait roulé sur lui même et la lame de l'orc était à présent durement plantée dans le sol rocheux des hauteurs des montagnes. Tyliûs en profita pour se relever dans le dos de son adversaire, il saisit sa lance à deux mains et se fendit pour embrocher le colosse Orc. Celui-ci lâcha la poignée de son épée en renonçant à la dégager du sol, il se décala d'un pas sur le coté, la lance griffa l'armure métallique de l'orc qui grogna et attrapa à pleine main le manche de l'arme blanche. Il banda ses muscles et propulsa le Nain dans les airs qui dans une voltige parfaitement exécutée retomba sur ses pieds. Toutefois ses appuis n'étaient pas stable et il perdit l'équilibre, déjà l'orc géant était sur lui, bouclier en avant. Il le percuta de plein fouet et l'envoya voler une nouvelle fois dans les airs ou il s'écrasa dans les graviers de la montagne. Titubant Tyliûs tentait de se relever alors que le colosse revint à la charge et frappa d'un coup de pied puissant l'estomac du Khuzûd, au sol. Le souffle coupé Alrik cherchait de l'air en forçant sur ses poumons endolori. L'orc envoya un nouveau coup de pied dans le flan du guerrier Nain, le retourner sur le dos et rapide comme l'éclair abattit son bouclier sur le coup non protégé du Khuzûd. L'arme improvisée fut stoppée brutalement par la main tendu de Tyliûs qui maintenait le bouclier hors de porté de son visage. Sans attendre, il roula sur lui même et se releva, dos au guerrier à la peau bleu. Tyliûs envoya un puissant coup de coude dans les bijoux de famille de l'orc qui s'écroula à genoux en hurlant. Il devait souffrir milles et un tourments, mais le Nain n'en avait pas terminé avec lui. Il saisit la tête du colosse à pleine main et envoya son genoux droit cueillir le visage de ce dernier qui s'écroula sur le dos. Tyliûs fit tournoyer sa lance au dessus de sa tête et la stoppa à quelques centimètres du coup de l'Orc et lança:


- Aujourd'hui tu auras la vie sauve car tel est ma volonté! Toutefois prévient tes maîtres que Tyliûs Lance-Lunaire s'occupera d'eux.

Une nouvelle fois une voix glacée s'échappa de la bouche de l'ancien Orc:
- Tu crois pouvoir nous tromper Alr...

La lance blanche du nain avait interrompu les derniers mots de l'orc en perforant le coup de celui-ci. Le sang coula à flot et un dernier râle accompagna le voyage de l'orc dans l'autre monde. Tyliûs qui n'avait pas encore perdu ses habitudes s'agenouilla au près du cadavre de son ennemi et posa une main sur son armure en murmurant doucement:
- Tûpir giplo Valaya Orc, Tûpir giplo!

Si Alrik changeait déjà de coiffure pour incarner le personnage de Tyliûs ce qui était pour lui une insulte à son peuple, il se refusait de renier le culte à Valaya sa déesse. Il s'en retourna vers la cité ou il fut acclamé en héros, une nouvelle fois. Alors que tout le monde l'entourait pour le toucher et jouir de sa victoire à ses cotés, il leva un bras pour réclamer le silence et Alrik et Tyliûs lançèrent d'une même voix:

- Je pars pour les terres des Grââld sur le champ!

>>> lien vers le combat <<<

Spoiler:
Gain de stats pour Rp simple, premier de la semaine: + 10 EN
Edit admin: Stats Validées!
validations:
Edit Yuke: +35Capaz réparties

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa

Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 25
Messages : 2015
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum