Fingrod, frontière entre deux mondes [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fingrod, frontière entre deux mondes [Libre]

Message par Neal Astil le Sam 13 Mar 2010 - 22:34

Fingrod, un petit village frontalier entre le territoire nain et le territoire humain. Peuplé d'un peu moins de 1000 habitants, ce village avait suscité l'intérêt du Duce. En effet, cette bourgade lui permettait d'espionner discrètement ce qui se passait dans le territoire nanèsque. Il avait donc posté une Compagnie afin de garder le village et surtout pour remettre un semblant d'ordre. Cette Compagnie, la Compagnie Épée était composée d'une trentaine d'homme plus ou moins aguerris et plus ou moins compétents. La dernière recrue, un jeune fermier de 23 ans avait subi une rapide mise à niveau à l'épée afin de pouvoir s'entraîner avec ses camarades. Nous retrouvons donc notre héros... Ben où qu'il est l'autre ? Ah... Ok... A la taverne...

Nous retrouvons donc notre héros, dans la taverne ! Il se trouvait assis sur un tabouret face aux gros bras de Fingrod qui souhaitaient tous le défier à un jeu extrêmement réputé : le bras de fer. Quelques jours plus tôt, un défi avait été lancé par le tavernier à la recrue de la Compagnie. Neal était sûrement le soldat le plus musclé et le mieux bâti du groupe de soldats et le défi était simple, celui qui réussirait à battre le jeune homme au bras de fer gagnerait une immunité pour le conseil de ce soir une ardoise vide à vie à la taverne. Vous imaginez bien qu'à la vue d'une récompense aussi alléchante, tous les hommes du village se sont rameutés à la taverne afin de tenter leur chance en espérant repartir avec la récompense. Le jeune soldat était donc assis à un tabouret, une main sur la table, l'autre attachée dans son dos. Un sourire se dessinait sur son visage tandis que six hommes se faisaient masser les bras sur les tables avoisinantes. Le nouvel adversaire du jeune homme, un homme mesurant facilement six pieds de haut (environ deux mètres) et extrêmement musclé vint s'asseoir face à lui. Un sourire narquois s'installa sur le visage de l'homme et il plaça son coude sur la table avant de tendre sa main vers le soldat. Ce dernier l'imita et leurs paumes se touchèrent, leurs pouces se lièrent. Lentement, l'avant-bras de Neal se dirigea vers le côté droit de la table, ce qui était un excellent signe pour le villageois. Il en fut ainsi pendant quelques secondes jusqu'à ce que le poignet du jeune homme fut à quelques millimètres de la table. Brusquement, la balance s'inversa et le poignet de l'homme se retrouva cloué au bois de l'autre côté de la table. Un cri de douleur quitta la gorge de l'homme puis il se recula en se tenant la main.

-A qui le tour ? prononça le jeune soldat d'une voix extrêmement calme

Il observa l'assemblée avant d'attraper un des pichets de bière se trouvant sur la table d'à côté. Il l'engloutit d'un trait avant de la reposer sur la table. Son torse à nu, laissait paraître des muscles formés par la dureté du travail fermier, des trapèzes imposants et des pectoraux saillants. Sa musculature n'était nullement exagérée, mais elle était modelée à souhait. Son regarde émeraude balaya l'assemblée

-Je répète une seconde fois cette question ! A qui le tour ?

Spoiler:
Premier Rp de la semaine : +10 stats : + 10 en PV
Edit Admin: Stats Validées!!

validations:
Edit Nath: +10 Capaz valables lors de la mise à jour des Caractéristiques (notées sur le profil)

Neal Astil

Masculin Age : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fingrod, frontière entre deux mondes [Libre]

Message par Alrik le Mer 17 Mar 2010 - 19:11

La nuit venait de tomber sur la partie Nord de Geadrâs et les derniers rayons du soleil filtraient l'horizon à la recherche des dernières créatures du jour pour les accompagner jusqu'à leurs repaires. Une ombre dans les dernières lueur du jour se dressa à l'orée d'un bois, menaçante elle avançait dans l'obscurité. Elle s'arrêta un instant devant un panneau de bois planté dans le sol, il y était inscrit quelques messages à l'encre noir.

"Fingrod, voleurs et truands prenez garde!!"


L'ombre sourit et entra dans le petit village qui s'éclairait déjà des lanternes allumées des maisonnées bordant la route terreuse et poussièreuse. Les charettes avaient été rangées dans les granges tandis que les lumières, les rires et les chançons s'élevaient des tavernes et des auberges. Les hommes se satisfaisant enfin de leur dure journée aux champs et à la garde. Les femmes quant à elles bordaient leurs enfants avant de s'endormir profondément dans leur lit, ce ne serait pas encore ce soir qu'elles verraient leurs maris rentrer tôt. Les chiens dormaient dehors, veillant à la sécurité du petit village pendant que les hommes se rognaient amicalement au bar du coin. Fingrod comprenait peu d'habitants mais tout en son sein rappellait l'évolution des hommes et leurs différences comparé aux autres races de Geadrâs. Une église aussi grande qu'une muraille naine avait été bâti au coeur du village alors que les habitations pénaient à tenir debout. Encore un exemple de la folie humaine qui investissait des fortunes pour la foi et la religion, dans l'espoir de convertir les Nains et les autres au Dieu Unique.
L'ombre traversa la rangée de bâtiment et se stoppa un moment devant une taverne ou le bruit s'y dégageait en masse. Il pivota et fit un pas vers la marche qui menait à l'auberge lorsqu'un bruissement dans son dos l'obligea à se figer. Une voix siffla à son oreille:


- Un pas de plus étranger et ma lame viendra percer ton coeur.

L'ombre sourit de nouveau, son capuchon dissimulant ses traits.
- Est ce bien prudent mon garçon? Lança t-il sûr de lui.

Il fit volte face en un éclat de seconde et envoya un revers de main dans le visage de son agresseur. Celui-ci tomba sur les fesses et lacha sa dague argentée. Le capuchon de l'ombre chuta de sa tête suite à son attaque rapide, un visage franc et dure apparut, une coiffure flamboyante parfaitement coiffée en crette scintilla dans la nuit. L'homme qui devait avoir à peu près treize étés recula sur les fesses jusqu'au bâtiment en fasse de l'auberge, terrorisé. Il se cachait la tête de ses bras et couinait de peur.


- Ne t'en fais pas mon garçon, les Nains ca ne mange pas d'humains, dit l'inconnu en riant, tu devrais rentrer chez toi. Ta mère va s'inquiéter!

Le garçon ne se le fit pas dire deux fois et il disparut dans la nuit noir, la queue entre les jambes comme on dit dans le royaumes des hommes. Le Nain à la crête impécable retourna vers l'auberge et en poussa la porte. Une lueur vive l'illumina, à l'intérieur des chandeliers suspendu éclairaient la pièce tandis qu'un amassement d'hommes régnait au milieu de la pièce. Le Khuzûd se fit discret et rabattit son capuchon sur sa tête pour en dissimuler les traits à la populace. Il alla jusqu'à une table isolée dans le fond de la taverne et s'y installa. Il passa sa grosse main sur les miettes de pain qui demeuraient éparpillées sur la table de bois et les jeta à terre. Les miettes passèrent à travers les lamelles du plancher pour tomber dans la terre sur laquelle avait été construite l'auberge. Le Nain imagina sans peine les rats se faire un festin du repas gracieux dont il venait de leur faire cadeau. Puis il concentra toute son attention sur le manège qui se déroulait sous ses yeux. Un tournoi de bras de fer, se déroulait et apparemment un gain était en jeux au vu du mastoc qui malmenait ses camarades. Plusieurs d'entre eux avait eu le bras cassé, le nain sourit-il allait avoir de la distraction dans son voyage. Une grosse femme rousse vint à lui et lança d'une voix grave et forte. Le Khuzûd tourna la tête vivement, de toute évidence ce n'était pas une femme, au vu du maquillage massif qu'elle portait et des poils qui lui poussait sur le menton.

- Vous prendrez quelque chose ? demanda t-il en tentant de cerner les traits de l'individu en fronçant les sourcils.

- Apportez moi deux choppes de bières s'il vous plait. Le Nain fit sauter de sa main une pièce d'argent qui se retrouva dans celle tendu du tavernier travesti.

- Mais enfin c'est beaucoup trop. La bière n'est même pas à 1 pièce de bronze ici, je n'aurais pas assez pour vous rendre la monnaie voyageur, dit il désolé.

- Je n'ai jamais dis que je voulais de la monnaie tavernier. Le travesti remonta ses faux seins, humilié par la découverte de son secret tandis que le Nain poursuivit. Mettez moi deux bières et parié le reste sur ce fermier là bas au bras de fer.

- Vous voulez miser une pièce d'argent sur un paysan? s'etrangla la rousse.

- Non mettez en trois, reprit il en lancant le reste au tavernier.

Il retourna derrière le bar en se disant qu'il devait être fou pour prendre un tel risque. Elle lui apporta ses bières quelques instants plus tard alors que le bras du fermier approchait dangereusement du bois de la table, le travesti sourit, le voyageur serait plumé et tout ses biens lui reviendrait.
Mais dans un éclair de force et de puissance le paysan renversa la tendance et le bras du colosse se retrouva cloué dans la table, son coude avait craqué laissant apparaître la marque de la fracture sous la peau.
Le nain sourit et vida sa première chope d'une traite à la vue de l'energie que déployait ce jeune humain.
A première vue il semblait désireux de prouver au village qu'il n'était pas une mauviette toutefois ses manières iritait quelque peu le Khuzûd on ne se vente pas d'une victoire. On respecte son adversaire même dans la défaite tel était la fierté du peuple nain. Alrik était le prince héritier du royaume des Nains et son experience de la guerre et des combats n'était plus à faire, il était craint et respecté sur tout le territoire des Naug. Le cri du fermier retentit dans l'auberge et tout le monde s'arrêta dans son activité pour le dévisager. Alrik se tappa le front de la main droite et soupira d'un air désolé.
°° L'imbécile!! °° pensa t-il.

Tous les vétérants du village venait se murger la tête dans cette auberge et décompresser de leur journée. Il n'avait certainement pas envie d'entendre brailler un coq de la campagne, parce qu'il a battu un colosse au bras de fer. Il allait sans aucun doute se faire corriger.

- Hey jeunôt qu'c qui ti prend d'brailler côm tca? T'veu qu'on t'savonne les oreilles nous? lança un homme totalement îvre assis à un table avec cinq types aussi laid que lui.

°° Et voilà, ça commence!°° lança Alrik pour lui même.

Tous les hommes de la taverne s'étaient levé et encerclaient le fermier, qui s'était subitement fait plus petit. L'homme qu'il avait battu au bras de fer et ainsi dépouillé de son argent menait la petite troupe de la douzaine de gars.

- On va te réduire en bouillie! brailla t-il en se tenant le bras.

Et en un éclair ils lui sautèrent dessus, les coup de poing et les coup de pieds s'échangeaient rapidement et déjà le plancher accueillait des dents fraichement arrachée à leur propriétaire. Le fermier se défendait plutôt bien mais contre une troupe de douze îvrogne il n'avait pas la moindre chance d'en sortir vainqueur, du moins il pouvait esperer en sortir vivant...
Alrik soupira et vida sa deuxième chope de bière d'un trait. Il se leva de sa chaise et s'approcha du paquet d'humain qui s'acharnait sur le fermier. Il attrapa un premier homme par la ceinture et le tira vers lui, et lui envoya son genou dans les parties. Il s'écroula les mains sur la verge en pleurant, progressivement le Nain avança vers le fermier, dans une danse de coup de poing, de coude, de genoux et de pieds. Le guerrier faisait des ravages et bientôt il resta que le colosse blessé à frapper sur le paysan. Alrik se posta dans son dos et lui tapotta l'épaule, celui-ci se retourna vivement pour brailler sur le mec qui osait l'interrompre et un poing magistrale vient lui arracher les deux dents de devant. Le capuchon du Khuzûd tomba à nouveau et tout le monde pu voir qu'ils s'étaient fait battre par un Nain à crête flamboyante. Alrik tendit la main au fermier et l'aida à se relever.


- Inutile de me remercier fiston. C'était avec plaisir, à la prochaine, dit il en le redressant.

Il lui lanca un clin d'oeil avant de quitter la taverne, le laissant seul au milieu des gémissements des hommes blessés physiquement et dans leur virilité.


La porte de l'auberge se referma sur le nain, suivit immédiatement par le paysan...

Spoiler:
Deuxième Rp de la semaine: + 10 EN
Edit Alrik: Stats Validées!!
validations:
Edit Nath: +3 PA

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa

Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 25
Messages : 2015
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fingrod, frontière entre deux mondes [Libre]

Message par Neal Astil le Jeu 18 Mar 2010 - 9:04

La témérité du jeune soldat allait lui coûter cher et ça il s'en rendit compte quelques secondes trop tard. Comble de la malchance, Neal se trouvait au centre de la salle et à partir de maintenant cette position était largement en sa défaveur. Un silence s'était installé dans la salle depuis qu'il avait demandé un défi et maintenant il allait être servi.

-Hey jeunôt qu'c qui ti prend d'brailler côm tca? T'veu qu'on t'savonne les oreilles nous?
s'écria un ivrogne assit à quelques tables de là.

Neal ne répondit pas cependant, il fit mine de se lever, non pas pour fuir mais pour se battre car il savait que le combat ne serait pas des plus équitable. Un cercle se forma autour de lui, une douzaine d'hommes tous plus saouls les uns que les autres le regardait avec un air mauvais.

- On va te réduire en bouillie! lui hurla l'homme qu'il venait de battre au bras de fer.

Neal ne se sentait pas à l'aise au milieu de tous ces hommes qui allait essayer de lui en faire voir de toutes les couleurs. Instantanément, ils lui sautèrent tous dessus et des poings l'atteignirent au visage, au ventre ainsi que dans le dos. Quand il en eût l'occasion, le soldat envoya un de ses deux poings voler dans le menton d'un de ses adversaires ce qui le fit reculer de quelques mètres. Profitant aussi d'un instant de battement entre les coups, il se colla au sol et tenta de faire tomber ses adversaires au sol d'un coup de pied circulaire qui fauchait leur jambes. Trois villageois tombèrent au sol et Neal sentait déjà la douleur s'insinuer dans son corps. Au bout d'un moment, il ne resta plus que l'adversaire du bras de fer qui regardait Neal avec un sourire machiavélique. Le soldat recula, tomba au sol et soudainement son adversaire se retourna avant de se retrouver clouer au sol avec deux dents en moins. Son sauveur s'approcha et releva sa capuche, dévoilant le visage et la coiffure d'un Nain ce qui eut pour effet de laisser Neal scotcher jusqu'à ce que le Nain s'approche et lui tende une main que Neal prit avec plaisir. La peau du bonhomme était rugueuse et sa poigne ferme.

- Inutile de me remercier fiston. C'était avec plaisir, à la prochaine
, prononça son sauveur tout en le relevant.

Un clin d'œil de la part du nain et ce dernier s'en alla sans dire un mot. Neal courut vers ses affaires et tout en les enfilant se dirigea vers la porte afin de trouver l'homme. Ce dernier s'en allait lentement dans une des rues qui se croisaient devant la taverne. Une fois son épée accrochée à sa ceinture, Neal courut vers le nain et ralentit en arrivant à sa hauteur. Comme celui-ci ne disait rien, il marcha à ses côtés jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent.

-Je voulais juste savoir pourquoi vous êtes venus m'aider, annonça le jeune homme afin de briser le silence.

Il resta silencieux quelques secondes, puis, désireux d'observer les étoiles, il s'allongea en regardant le ciel, laissant ainsi le temps à son interlocuteur de répondre...

Spoiler:
Deuxième Rp de la semaine (Si j'ai bien compris é_è): +20 en EN
Yuke: Alors... C'est ton 1er RP de la semaine (tu n'en as pas posté depuis lundi), et c'est 10 stats par post. Donc +10EN pour toi ^^ Validés!
Essaie de voir si tu peux pas étoffer un peu plus tes RPs à l'avenir! Continue comme ça Wink

[HRP] La couleur pour les paroles de Neal --> Lightgreen [HRP]

validations:
Edit Nath: +10 Capaz valables lors de la mise à jour des Caractéristiques (notées sur le profil)

Neal Astil

Masculin Age : 21
Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fingrod, frontière entre deux mondes [Libre]

Message par Alrik le Sam 20 Mar 2010 - 10:23

Alrik s'en alla vers les hauteurs du royaume des Humains, sa mission était d'observer ce peuple, de voir ce dont il était capable de faire, appréhender leurs réactions et être capable de réagir en cas d'agression du royaume des Nains. Il devait trouver leurs points faible, leur points forts et tout ceci dans le plus grand des secrets. Personne ne devait savoir qu'il était le prince héritier du royaume des nains, sinon tout son plan tomberait à l'eau et des mercenaires ne tarderaient pas à se jeter sur ses traces pour le traquer. Son capuchon noir avait été rabattu sur son visage et progressa dans la nuit noir, il passa sous le porche du village et s'engagea dans les grandes plaines de Geadrâs. Elle bordait à la fois le royaume des humains et le royaume des Nains. Alrik ne comprenait pas pourquoi un petit village comme celui qu'il venait de visiter se trouvait sur les bords de cette frontière. Il ne disposait que de peu de soldats et le reste n'était que fermier et paysan. Les soldats Nains quant à eux étaient fermement entrainé si ils devaient attaquer un jour le royaume des humains ce serait par ce village qu'il faudrait passer. Du moins le supposait il pour le moment, son voyage risquait d'être long pour traverser le royaume des Humains. Etrangement sa capitale ne l'interessait pas, à quoi bon visiter une ville bondée de marchands et dont le seul mot maître serait "vive le Duce". Non Alrik recherchait autre chose qu'une simple ville entièrement dévouée au règne du Duce. Ses jambes courtes ne lui permettait pas d'avancer rapidement toutefois leurs puissances pouvaient justifier le fait qu'il se déplace au même rythme qu'un humain entrainé. Derrière lui, le bruit d'une épée qui tinte contre son fourreau retentit, Alrik ferma les yeux et soupira. Sans même se retourner il devina qui cela pouvait être. Et ses suspictions furent confirmer aux premiers mots que le poursuivant lança.

- Attendez! Attendez dit-il en reprenant son souffle, je voulais savoir, nouvelle respiration, il se redressa et termina, pourquoi vous êtes venu m'aider? questionna t-il.

Alrik ne répondit pas, il n'avait pas le temps de s'occuper d'un traine la patte pendant son voyage. Même si celui-ci l'avait fortement diverti pendant un moment dans cette taverne. Mais l'humain ne lacha pas l'affaire et poursuivit de nouveau le Nain qui avait repris sa route. Il passait devant lui et insistait du regard cherchant des yeux ceux de l'inconnu sous son capuchon. Il s'arrêta à nouveau et observa les omoplates du Khuzûd qui s'éloignait, il se laissa tomber dans l'herbe et passa ses mains sous sa tête et observa les étoiles. Avant que le Nain ne soit hors de vue il lança tout en contemplant le ciel noir tacheté d'éclats de lumière.

- Merci!

Comme figé le Nain s'arrêta et fit volte face. L'humain se redressa et resta assis en observant la réaction de son sauveur dans la taverne.
- Alo...

- Je croyais t'avoir dit que je ne voulais pas de tes merci. Je suis simplement venu t'aider pour t'éviter de passer une vie estropié et blessé mentalement. Tu aurais vagabondé dans les rues ne trouvant pas a force de chasser la défaite de ton esprit et tu en serais venu à mendié. Et personne ne te serais venu en aide en se souvenant du misérable que tu étais. On t'aurais montré du doigts et tu aurais sûrement terminé dans ses clans de malfaiteur qui cherche à tout prix à se venger du malheur qui s'est abattu un jour sur eux... C'est ce que tu voulais entendre?

La réponse du Nain résonna dans l'esprit de l'humain quelques instants et sa mâchoire inférieur menaça de s'effondrer. Il ne s'attendait nullement à une réponse de cette envergure, il se jeta sur ses pieds alors que le Naug reprenait sa route en tournant le dos à l'humain.

- Attendez ne me laissez pas ici!

Alrik s'arrêta de nouveau et regarda l'humain qui s'était jeté devant lui.
- Qu'est ce que me suivre pourrait bien t'apporter?

- Je veux savoir me battre comme vous, vivre comme vous et parlez comme vous!

Alrik leva la tête et posa son regard noir, invisible pour l'humain, sur son visage et retorqua d'un ton sévère:
- Je ne cherche pas de singe qui imitera les moindres de mes mouvements gamin. Retourne donc à ton village et va labourer tes champs, c'est la bonne saison.

L'humain sourit et poursuivit à nouveau le Nain qui reprenait sa route, se glissa devant lui une nouvelle fois et lança:
- Je veux quitter mon village et vous suivre la ou vous irez!

- Pourquoi est ce que j'accepterais? Que peux tu m'apporter?

- Le bonheur de voyager acompagné et je sais faire la cuisine comme personne souffla t-il en dernier lieux.

Alrik soupira et l'humain reprit en tendant la main:
- Je suis Neal Astil mais vous pouvez m'appeller Neal.

Alrik observa la main du jeune homme et la gifla. Le bras de Neal Astil fila et le Nain répondit dûrement.

- J'aime ton opstination fiston, d'accord tu peux me suivre. Mais au moindre instant ou tu me gênera ou causera mon déshonneur je veillerais à ce que ce soi moi et moi seul qui te tue. Nous partons pour un très long voyage, j'espère que tu aimes marcher et te battre car ce ne sera pas une promenade de santé.

- J'adore ! répondit simplement l'humain en emboitant le pas du Khuzûd. Quelques mètres plus tard il posa enfin la question qui le hantait depuis le début. Quel est votre nom?

Alrik n'arrêta pas sa marche et un instant un silence gênant s'installa:
- Tyliûs, Tyliûs Lance Lunaire.

Alrik avait à nouveau sorti son autre nom et empruntait la vie de son autre lui, Tyliûs, Nain venant tout droit d'Obsolëth, une légende parmis les siens. Une légende guerrière...

validations:
Edit Nath: +2 PA

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa

Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 25
Messages : 2015
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fingrod, frontière entre deux mondes [Libre]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum