Organisation du Monde Démoniaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Organisation du Monde Démoniaque

Message par Narrateur le Jeu 1 Avr 2010 - 19:16

Les terres démoniaques sont les plus mystérieuses dans le sens où personne ne sait ni où elles commencent, ni où elles terminent. Quelques aventuriers ont tenté d'explorer l'Inferës par les nouvelles voies d'accès, mais peu d'entre eux sont revenus. De ceux qui nous ont apporté des fragments de précisions, il ne reste que peu de choses. Les informations fournies elles-mêmes sont incomplètes, comme si on ne pouvait cerner avec exactitude l'organisation interne de l'Inferës. Toutefois, il est certains lieux que l'on peut aisément reconnaître et une sorte de plan préétabli semble s'être mis en place dans les profondeurs de la terre, à l'insu des autres races foulant la surface du pied.


I. La surface

Sûrement l'endroit le plus accessible où on peut apercevoir les Démons. Bien que le Pacte des Cinq assure la libre circulation des peuples de Geadrâs, les Démons restent considérés comme des monstres impitoyables – à tort ou à raison – et peu d'entre eux s'aventurent seuls hors de l'Inferës. Quelques lieux restent néanmoins visibles, faute d'être accessibles ; lieux qu'il faut connaître avant de se lancer dans une étude plus complète de terres démoniaques.

  • Les Mines Hurlantes
Jadis lieu d'excavation très prisé des Khuzûd, les Mines Hurlantes furent abandonnées à la suite d'un événement que personne ne peut expliquer. La richesse de ces mines étaient telles qu'en exploiter tous les recoins signifiait faire s'effondrer la montagne dans laquelle elle était nichée. Mais, laissons là les contes et les légendes, et tentons une approche plus historique de ce lieu si inquiétant.

Même les plus sages des Elfirs et les plus vieux des Naugs ne peuvent dire dans quelles circonstances les Mines Hurlantes ont été abandonnées. Certains ont tenté de mettre leur savoir en commun mais leurs connaissances étaient trop rudimentaires pour aboutir à quelque chose de concret. Aussi, une convention naine veut que les Mines Hurlantes aient été un repaire de brigands recherchant les trésors inestimables de la roche. Durant plusieurs années ou siècles, ils auraient récolté énormément de richesses, développant un véritable réseau parallèle et amassant des quantités incroyables de biens en tout genre. Là, une divergence d'opinion – encore présente à ce jour – sépare Nains et Elfes. Les Longues Barbes prétendent qu'un mal dont ils ignoraient l'existence était présent dans les Montagnes, attendant simplement qu'on le libère, et que cet être aurait été appelé par les Sarbâts pour les contraindre à perdre cette source de revenu, affaiblissant de ce fait leur effort de guerre. Les Feuilles Souples de leur côté, réfutent cette thèse, affirmant qu'ils ignoraient l'existence d'un tel endroit, et que même si les Démons y avaient élu résidence – avant ou après leur « invocation » - il est plus que probable que les Mines furent isolées avant que les Elfes n'aient posé le pied sur Geadrâs. En effet, les Elfes considèrent qu'aucun Nain n'a pénétré à l'intérieur des Mines, mais qu'une magie, dont ils ignorent encore la source, a provoqué des modifications physiologiques sur des bêtes y résidant et que ces dernières ont engendré peur et méfiance au gré des rumeurs circulant à leur sujet. De ce fait, personne n'a jamais osé y entrer.

Il existe une foule d'autres hypothèses, mais il serait trop long et trop fastidieux de toutes les énoncer. Aussi, celles expliquées précédemment sont les plus pertinentes retenues à ce jour, bien qu'aucune d'entre elles ne fut encore affirmée ou infirmée. L'une ou l'autre, les deux à la fois, peut-être autre chose, les Mines Hurlantes en ont fasciné plus d'un mais il semble qu'un voile imperméable se soit dressé entre ce lieu et le reste du monde.

Plus tard, les Mines ont servi de lieu de passage des Démons qui se déversaient contre les Elfes. Malgré les tentatives multiples pour condamner ce lieu, une puissance semblait empêcher toute action le menaçant. Aussi, les Nains se contentèrent d'en surveiller l'entrée, postés sur les hauteurs rocheuses.

Depuis le Pacte des Cinq, nul ne sait réellement si des Êtres des Profondeurs sont toujours présents dans les Mines Hurlantes. Toujours est-il que certains n'hésitent pas à s'y rendre, dans l'espoir de faire éclater la vérité au grand jour.


  • Zarach
Seule ville des Démons connue à ce jour, Zarach a soulevé bien des interrogations de la part des plus éminents savants des autres peuples. Comment un peuple basé sur le culte de la puissance et de la domination a pu bâtir un semblant d'ordre ? Car, en plus d'être une communauté regroupant des individus, une ville est surtout un symbole, preuve d'une volonté certaine de posséder une hiérarchie et une structure stable. Il a donc fallu reconsidérer l'idée qu'on se faisait des Sem'lejj. Certains d'entre eux étaient bel et bien pourvus d'une intelligence et capables d'ériger une ville semblable à celle des Humains ou des Nains. Zarach a en effet été bâtie par les Omerädies, une caste de Démons ayant cessé de se nourrir d'âmes et s'apparentant à quelques choses près à une noblesse. Selon certains, cette caste aurait érigé Zarach pour montrer son désir de s'intégrer au reste de Geadrâs. Selon d'autres, ce ne serait que l'assurance d'un nouveau puits d'émergence de leurs hordes sanguinaires. Mais, hormis cette nouvelle divergence d'opinion, tous s'accordent sur le fait que les Omerädies ont appris cela des Elfes lors de leur appel durant la Grande Guerre. En échange de leur aide, les Elfirs ont fourni des bribes d'informations sur la surface. Bien entendu, les Démons ont interprété cela selon leur bon vouloir, les données étant trop succinctes.

Zarach est en effet une ville où les Omerädies ont toute autorité, hormis quelques autres privilégiés. Étant les seuls capables de discussion à l'amiable, ils briment les autres d'ordinaire incontrôlables afin de montrer que la diplomatie est aussi une de leurs facettes. Zarach devient alors un point d'ancrage pour quiconque souhaite parlementer avec les Démons. Mais il ne faut pas croire que vous pourrez vous y rendre selon votre bon vouloir. Car, à l'image de ses habitants, l'intérieur de la ville est une fournaise géante. Formée de piques de roche dure, de la lave coule constamment dans les failles la composant, sans cesse alimentée par le centre de la terre. Une aura sinistre y règne et la pierre elle-même semble observer quiconque se trouve à l'intérieur. Le seul moyen de contacter les Démons y habitant est d'attendre un des rares conseils rassemblant les différentes parties du Pacte des Cinq. Autant dire que les Êtres des Profondeurs sont peu ouverts à autrui.


  • Le Temple Damné
Situé à l'ouest de Zarach, le Temple Damné surplombe les plaines composant les terres démoniaques et en contraste avec cette dernière, il baigne constamment dans une lueur blanche presque irréelle. Les seules informations concernant ce lieu sont celles que racontent les Omerädies pour vanter leurs mérites à la guerre. En effet, le Temple Damné recense le nom de tous les Démons ayant marqué l'histoire de Geadrâs au fer rouge par leur puissance et leur cruauté. Ils servent alors de modèles aux autres qui cherchent à tout prix à être élevés à leur niveau afin d'entrer dans ce véritable Panthéon démoniaque. La seule énigme encore insolvable est cette clarté irradiant le Temple. A-t-elle une signification particulière ? Présente-t-elle les Démons sous un visage dont on ignorait l'existence ? Tout le monde l'ignore, hormis ceux qui y sont entrés...


II. L'Inferës

Contrairement à la surface, l'Inferës ne possède pas de villes à proprement parler. La plupart des Démons s'y trouvant n'ont en effet qu'un seul but, devenir plus puissants que leurs pairs. Il est alors impossible de bâtir quelque chose de stable dans un tel chaos. Cependant, une carte pourrait être dressée selon les renseignements glanés aux Omerädies. La plupart pensent que les Démons sont répartis uniformément sous toute la surface de Geadrâs. On ne peut pas délimiter avec exactitude où s'arrêtent et où commencent les terres infernales, mais on les situe généralement sous les terres des Naug. Seulement, une telle répartition ne laisserait que peu de place aux nombreux Sh-raz présents. Alors, un Elfe proposa une théorie tout à fait intéressante à étudier.

Chacun sait que les Démons sont attirés par le centre de la terre selon leur puissance. Ce phénomène ne peut s'expliquer, hormis par le fait que leur consistance moins physique les fait s'enfoncer dans la terre et que plus leur énergie est grande, plus ils sont « lourds » et donc, plus ils s'enfoncent. De ce fait, il convient de voir l'Inferës sur un plan non seulement horizontal, mais aussi vertical.

Différentes strates seraient disposées les unes sur les autres, jusqu'à des profondeurs inconnues, et habitées selon le niveau de puissance des Démons. En effet, à partir d'un certain moment, on considère que les Démons ne s'enfoncent plus, déterminant ainsi le niveau qu'ils possèdent. Plus on va loin sous la surface, et plus les Êtres des Profondeurs sont puissants. L'Elfe en question a aussi avancé le fait que des « cheminées » magmatiques partiraient du fond de la terre jusqu'à la surface, et que ces cheminées d'activité plus intenses que le reste de l'Inferës seraient le lieu d'habitat des Omerädies. Ces tuyaux aboutiraient à des lieux tels que les Mines Hurlantes ou Zarach, et seraient une explication à beaucoup de phénomènes incompréhensibles tels que la possibilité des Démons à jaillir n'importe d'où. Ainsi, tous les démons peuvent emprunter ces tunnels. Il existe sans doute d'autres moyens de passer d'une strate à l'autre de manière délibérée, mais cela reste nettement plus aisé depuis ces derniers, les matières étant plus ductiles de par la chaleur extrême y régnant. Cette théorie, la plus juste proposée à ce jour, est acceptée par la plupart des personnes. Certains conjecturent même que ces tunnels permettraient de se rendre jusqu'à Più Vasto, la Terre Promise...


Remarques et autres :
Cette présentation est plutôt informative qu'autre chose. Elle fut remise en cause par de nombreux réfractaires mais est la plus probable connue à ce jour. Elle ne s'impose pas comme un modèle immuable puisque la plupart des aspects présentés ne sont que des hypothèses proposées par les différents peuples de Geadrâs. Les Démons n'ont pas fini de livrer leurs secrets. Certains sont liés à d'autres races, et certains permettront de mieux comprendre le monde sur lequel nous vivons. Toujours est-il que rien ne vous empêche de les approcher afin de nous apporter des informations complémentaires. Mais prenez garde, les Êtres des Profondeurs ne sont pas toujours prêts à livrer l'histoire les concertant à n'importe qui.



Auteur: Itrenog

_______________________________________________________

Ce compte ne reçoit aucun MP. Joignez prioritairement l'administrateur Annatar pour les questions courantes ou N'Aedras pour l'assistance RP/G).

Narrateur

Messages : 305
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 100167


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum