Le mystère des montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mystère des montagne

Message par Annatar le Sam 29 Jan 2011 - 18:17

Lègèrement en avance Yuke.. Wink
*******************************************************************

Annatar fixa les montagnes Sergates (se s'écrit comme sa je crois? X)..). Cela faisait environ cent ans qu'il cherchait sans espoir sa mythique vallée. Jamais il avait abandonné même si c'était sans espoir. En une journée il arriva au sommet de la première montagne. Alors qu'il se préparait à dormir un Houp Geampt l'attaqua. Annatar évita de justèce une morsure mortel et grimpa en haut d'un arbre. Il sorti rapidement son arc et encocha une flèche et patienta quelque minute. La bête gragna en tentant d'atteindre la branche mais sans succès. Annatar décocha(c'est sa le terme?) sa flèche et alla se planter dans la cuisse de l'animal, il parti en courant vers la bas de la montagne sans se retouné. En voir un dans ces montagne était extrèmement rare se dit Annatar.
Pourtant il continua son périple et le lendemain il avait franchi la deuxième montagne. Soudain une lumière attira son attention. Il voyait brillé une lumière de feu de camp dans un petite vallée à une montagne de la. Il s'approcha prudament de la vallé durant deux jour, restant sur ses garde. Une fois dans la vallée, il constata avec surprise que...... c'était sa vallée natal! Autre surprise, les occupant était un groupe d'orcs d'une centaine d'individue qui regardait les arbres avec dégout. Mais la chose la plus surprenante était le N'Elfir qui fixait un arbre gigantesque en jouant avec un couteau. Sur quelque branche on pouvait voir de petits être luminuex qui fixait les orcs avec colère. Tout a coup, l'Elfes Noir se retourna prestement en fixant Annatar.

- Mais qu'avons nous la, un invité surprise..... dit surnoisement l'Ombre.[/color]

Soudain deux orcs surgirent de chaque coté de l'Elfes et se sésirent de lui.

- La dernière fois l'Hamadryade avait réussi à te sauve mais pas cette fois dit le N'elfir avec un rictus.

- Qui dit que j'ai besoin d'aide pour survivre dit Annatar bravement.

- Il aurait été mieu pour toi de mourir comme tes parent..... répondit le N'Armetla en aguisant son couteau.

Les orcs assomèrent l'Elfir. La dernière chose qu'il entendit avant de sombrer dans l'inconsience fut:

- Préparer l'autel, nous allons monter à cet Hamadryade de malheur qui est le plus fort en sacrifiant son petit protéger.

Les petit être lumineux furent soudain prit d'une forte colère et se mirent à lancer des rocher magiquement sur les orcs en en tuant cinq sur le coup.
Le N'elfir leur souri et ils fuirent pour aller retrouver leur maître dans le grand arbre.

- Si il croit qu'il me fait peur avec ses lilipucien lumineux..... murmura l'Elfe Noir.

Tout à coup l'elfe se reiveilla et dit:

- Crois tu vraiment que les dieux te laisseront faire?

Les dieux m'ont laisser faire lorsque j'ai massacré les tiens.

Un jour je me vengerai.



*************************************************************************************

+10 intelligence please? et 1 pièce d'argent peut-ëtre?
à toi Yuke tongue
validation:
Edit Yuke: +9Intelligence.
1 pièce d'argent pour le rp de la semaine


Dernière édition par Annatar le Lun 20 Juin 2011 - 12:19, édité 1 fois

_______________________________________________________



J a n u s © = s a k i m i c h a n
~ Présent, en théorie ~

Annatar
Admin
Admin

Masculin Age : 22
Messages : 1049
Date d'inscription : 17/12/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://aslurne.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par N'Aedras le Ven 4 Fév 2011 - 20:54

(oui, c'est bien "Sergates" et "décocha" ^^)

********************

Bien que l'Elfe fût pieds et poings liés, son interlocuteur prenait soin de ne pas s'approcher de lui. Les dryades et les sylvains étaient probablement partis avertir leurs semblables, et même s'ils ne risquaient rien tant qu'ils ne blessaient pas les arbres, leur présence était plutôt indésirable. Le maître des Orcs leur fit signe de bâillonner l'Elfir pour l'empêcher de prononcer des formules, et intima de remonter les pentes ardues qui surplombaient le domaine empreint de Lumière. Pendant l'ascension, il garda un oeil vigilant sur leur captif, tandis que diverses questions se posaient à lui.
Que cet Elfe soit en vie était surprenant, mais qu'il soit parvenu à retrouver la vallée l'était encore plus. Mais ce n'était pas le plus inquiétant. S'il découvrait ce qu'ils faisaient ici, ce serait une catastrophe. La possibilité la plus simple aurait été de le tuer sur le champs, mais le plan ne le permettait pas. Et puis... Ils ne voudraient jamais. Le risque était trop grand. La décision relevait de tant d'enjeux, qu'il était impossible de déterminer un choix adéquat dans l'instant. Il allait falloir aviser, de toute façon. La simple présence de cet Elfe pouvait lui valoir de graves ennuis. Comment avait-il pu passer les sortilèges de protection et d'illusion? Etait-ce la puissante magie de l'Hamadryade qui l'avait conduit jusqu'ici?
Ils s'engouffrèrent dans une grotte large à flanc de falaise. La procession fut accueillie avec surprise par les Orcs qui se reposaient dans la caverne. La journée était bien avancée au dehors, et la plupart des Peaux Vertes ne goutaient guère à la forte lueur diurne. Ils avaient investi la grotte sans aucun aménagement particulier; le nomadisme latent de leur peuple et leur composition solide ne nécessitant absolument pas le luxe du confort. Ils dormaient à même le sol, sur des corniches et dans des endroits improbables. Les Orcs pouvaient somnoler suspendus à des failles, dans des positions très surprenantes... Et dans la semi-obscurité, même avec des torches, ils se fondaient très bien dans les rochers, ou la terre; de sorte qu'il était impossible de les déceler s'ils ne bougeaient pas, hormis s'ils ouvraient les yeux un instant, reflétant le temps d'un instant fugace, la lueur des torches.
Ils plongèrent dans deux embranchements successifs, avant de parvenir dans une cavité baigné dans l'ombre totale. Les Orcs n'y pénétrèrent pas, et se contentèrent de jeter sans ménagement l'Elfe devant eux, avant de s'éclipser rapidement, comme s'ils fuyaient l'endroit comme la peste. La tenture qui bordait l'entrée tomba dans un bruissement, puis tous les bruits se turent. Mais bientôt, il y eut un bruit sec, comme une amphore que l'on débouche, et un glouglou paisible s'éleva. Une lueur bleutée irradia, dessina des formes ondulantes sur le plafond naturel de la cavité. L'ombre qui avait versé le liquide lumineux dans un récipient reboucha son contenant originel, et le déposa au sol.
L'Elfe percevait des odeurs répugnantes dans cet endroit. Pas des odeurs physiques... Mais comme des flagrances surnaturelles qui lui faisaient horreur, hérissant chacune des fibres de son corps. Ca se voyait dans sa façon de rester immobile, explorant de tous ses sens l'endroit avec une méfiance manifeste.
Cela était plutôt divertissant de malmener les conventions et les ressentis d'un Elfir, mais il n'y avait guère de temps pour s'amuser. Celui qui l'avait fait capturer s'affaira à vérifier divers instruments occultes, et dressa autour de son captif un filet d'isolement total. Ce dernier sentit la forme de magie insidieuse l'entourer et l'enserrer comme un serpent glacé. Puis il le laissa à nouveau, et fit quelques manipulations sur une sorte de table de pierre, que l'Elfe ne put voir.

Puis, soudain, il revint, et retira le bâillon. L'Elfe regarda son visage avec un dégoût non dissimulé, et lança aussitôt:

- Tu regretteras cet affront, N'Elfir. Ainsi que tous les tiens!

Son interlocuteur ne répondit pas, et se contenta de se relever, sans le quitter de ses yeux. Il ne savait absolument pas quoi faire de cet Elfe, mais le meilleur moyen de protéger ses secrets était probablement de continuer à se faire passer pour un N'Armetla. Mais il ne pouvait pas le garder trop longtemps ici. Sinon il y avait possibilité qu'il découvre que quelque chose n'allait pas.
Peut-être qu'il faudrait lui faire subir le même sort que ces congénères. Mais peut-être qu'il y avait moyen... de faire autrement. Il pouvait lui servir... de monnaie d'échange avec l'esprit de l'Arbre. Peut-être que s'il voyait qu'ils l'avaient épargnés, il accepterait de collaborer avec eux.

C'était une expérience à tenter. Il ignorait totalement si ce serait approuvé par les aînés, mais c'était peut-être leur seul moyen. Il se détourna alors, et déclara:

- Pour cela, il faudrait que tu revoies les tiens un jour. Ce n'est pas avec tes faibles moyens que tu peux m'effrayer.

Il saisit une lame sombre sur la table de pierre, et s'assura que l'Elfe le voit parcourir lentement le fil du doigt.

- Je pourrais te tuer sur-le-champ... Mais... Peut-être que nous n'en sommes pas encore à cette extrémité...

L'Elfir comprit aussitôt l'intention cachée sous-jacente. Il grinça:

- Jamais je ne traiterai avec un N'Armetla!

Il y eut un silence, puis...

- C'est bien dommage...

Il saisit avec lenteur la poignée de l'arme. L'effet escompté fut au rendez-vous: la magie commença à affluer vers l'Elfe. Il se préparait à se défendre. C'était une jolie réaction face à adversaire tel qu'un N'Elfir.
Cela prouvait qu'il n'avait rien remarqué.

- Tu aurais pu suivre une voie différente que celle de tes parents.

La seule mention de ces êtres était intolérable dans sa bouche...

- Sais-tu ce qu'ils m'ont dit avant de partir?

Annatar ne pouvait pas entendre cela. Ce n'étaient... Ce n'étaient pas de simples paroles. Elles véhiculaient une magie subtile, douloureuse, qui donnait envie d'hurler et de plonger dans un abîme de tristesse... L'Elfe n'avait aucune connaissance d'un tel type de magie, même chez les N'Elfir. Car son ennemi s'adressait à lui en langage commun. Il n'y avait nulle trace de langage de magie... Et pourtant... Ces mots frappaient avec un pouvoir indubitable. Annatar sentit la caverne s'éclipser, et revivre la scène horrible où il avait vu pour la dernière fois...

Terreur. Des cris. Quelqu'un qui lui dit de s'enfuir. Quelque chose altère le souvenir, quelque chose dont il ne faut pas se souvenir...
Caché à présent. A travers les fentes du bois. Les parents. Pourquoi ne s'enfuient-ils pas? De la lumière. Beaucoup de lumière devant eux. Leurs lèvres remuent. Il y a quelque chose dans la lumière.
La peur. Envie de crier. Mais il faut rester caché.

- Merci, Fanal'Sha...

Quelqu'un est dans la lumière. Trop peur. Quelqu'un crie. Tout se brise. Ils tombent. Ils tombent. Ils... disparaissent...

Annatar émergea de la scène d'un seul coup. Cet être en face de lui...

- On dirait que tu t'en es souvenu.

Haletant, l'Elfe répliqua, après avoir cessé de se débattre:

- Fanal'Sha... Est-ce votre nom?

Il parvint enfin à trancher les liens qui le retenaient, et d'un geste agile tenta de trancher la tête de son ennemi. Il ne sentit que le tissu sous sa lame, et roula lestement loin de son ennemi, brandissant sa lame fine qui lui avait permis de se libérer. Ses yeux furieux foudroyèrent son adversaire, qui n'avait pas esquissé un geste, toujours immobile à sa place d'origine. Mais toute sa tension disparut en voyant un phénomène inattendu et incroyable se produire; la caverne s'illumina soudain, comme baignée d'une vie incroyable. Une odeur incroyable, bienfaisante, se leva dans l'air. Annatar se sentit emplit d'une euphorie qui lui fit totalement oublier, l'espace d'un instant, dans quelle situation il se trouvait.
Puis, soudain, tout cessa. Il se retrouva dans la caverne.
En face de lui, l'inconnu retira sa main de sous son capuchon avec lenteur. Annatar, encore hébété de ce qu'il venait de ressentir, ne savait plus très bien qui il avait en face de lui. Etait-ce... de la Lumière?
C'est ce qu'il avait vu... Ce jour là.
Mais... Les N'Elfir ne pouvaient la supporter. Alors... Qu'était cet être en face de lui?
Et... Est-ce que c'est à lui... Que ses gardiens avaient dit... Merci?
Pourquoi?

L'inconnu fit, d'un ton empreint de mélancolie:

- Il y a longtemps, je l'ai cru, oui...

Annatar n'avait pas rencontré beaucoup de N'Elfir, et jamais il n'avait parlé si longuement avec l'un deux. Mais celui-ci dégageait quelque chose d'intrigant. Malgré qu'il l'ait capturé, il ne semblait pas vouloir le tuer. Et il se passait beaucoup de choses étranges.

- Alors c'est vous qui avez tué les miens. Je vengerai leur mémoire...

Il se mit en garde, s'apprêtant à livrer combat, quitte à y laisser la vie, avec tous les ennemis des environ, et malgré le fait qu'il ne connaisse pas du tout la puissance de son adversaire. Mais ce dernier ne réagit pas à cette attitude agressive, et fit avec calme:

- Sont-là tes souvenirs et tes aspirations?

Il soupira, puis:

- Tu ne sais rien de ce qu'il s'est passé autrefois. Ta colère t'aveugle.
- Cela ne vous suffit pas d'avoir massacré les miens, il faut que vous salissiez leur mémoire?
- ... Alors, tu es venu pour ta vengeance?
- ...
- Que feras-tu, lorsque tu m'auras tué, et que toute la mémoire des tiens aura disparu avec moi? Que feras-tu lorsque l'Hamadryade mourra, parce que tu es incapable de le protéger, de lui insuffler la vie?

La garde d'Annatar se relâcha imperceptiblement.

- Que feras-tu lorsque chaque arbre perdra la Lumière, et que le domaine dépérira? Que tes origines disparaitront sous la végétation muette?

Annatar se rendait compte qu'il avait occulté beaucoup de choses. Et il n'était plus vraiment sûr de ce qu'il était venu chercher ici. Ce qui était sûr, c'était que seul, il ne savait trop que faire. Il était venu dans ces contrées pour obtenir des réponses à des questions qui le dépassait. Il ne savait pas s'il pouvait y répondre seul. Cet inconnu, bien qu'indigne de confiance, avait la clé de nombreux secrets, c'était évident. Annatar pouvait en profiter, s'il restait sur ses gardes. C'était toujours mieux que la perspective de périr seul ici.

- Vous m'avez laissé m'échapper, n'est-ce pas?

L'inconnu ne répondit pas. L'Elfe n'en avait pas vraiment besoin, de toute façon. Il reprit:

- Qu'espérez-vous, en me laissant en vie?
- L'Hamadryade acceptera peut-être d'entrer en contact avec toi.
- Et vous me direz ce que vous savez sur les miens?
- Oui.

Il se passa un instant, puis Annatar se relâcha en se redressant.



****************************************************


Spoiler:
Fiouuuu
Ce fut beaucoup plus long que prévu ><
Voilà, j'espère que ça te plaira. Si tu comprends pas des choses ou a besoin de précisions pour écrire la suite=> MP moi ^^

Je me disais aussi que si tu veux, on peut considérer ce RP comme un "Entrainement". Ca te permettra d'augmenter tes capacités à la fin ^^ (vu que Fanal'Sha va t'enseigner des choses...). Comme tu veux.

NDLA: "Fanal'Sha" signifie "Fausse Ombre".
Cela dit, c'est bizarre de l'employer en prénom, ce serait un peu comme IRL d'appeler quelqu'un "Air de Printemps". Ca désigne une chose, pas une personne. C'est pour ça qu'Annatar est un peu perturbé par la chose.
Spoiler:
1er RP de la semaine: 1 Pièce d'Argent (moi-même: validé)
validation:
Nath: 3PA et 5 Liards

_______________________________________________________

Absent jusqu'à ce que ma box décide de marcher, avant la fin mars j'espère.
Admin responsable RP & univers de Naravel.
*Nous acceptons les âmes goûteuses en offrande dans les MP*
Oui, nous les voulons, mes précieuses...

N'Aedras
Admin
Admin

Masculin Age : 30
Messages : 4578
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 54


Voir le profil de l'utilisateur http://thelastairbender.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par Annatar le Sam 5 Fév 2011 - 13:54

Je vote pour un entrânement au Rp Smile
***************************************************

Annatar savait que l'être devant lui était dangereu mais il était trop curieu pour s'enfuir.
En songeant seulement à ce que cet homme pouvait lui dire sur ses origine, il avait le tourni. Le "Fanal'Sha" sorti de l'endroit sans bruit, sachant que son prisonnier ne s'échaperai pas, si grande était se soif d'apprendre.
:: Il ne s'échapera pas, il a trop envi de savoir, il est trop faible :: pensa le Fanal'Sha.

Durant tout une journée, Annatar attendit que le Fanal'Sha revienne. Lorsqu'il revint, il avait un air triomphant sur le visage.

Vient, le temps est venu, après je te révèlerait tout.

Vous ne mentez pas?

Non, aller vient!

Le Fanal'Sha ainsi que quelque orcs escortèrent Annatar jusqu'a l'arbre sacré qui était jadis la demeure du Roi Doré. Ils le firent entrer è l'interieur, puis s'enfuirent en courant.
L'air dans l'arbre était lour de souvenir et on pouvait sentir la magie qui avait créer ces grandes salle. Soudain, des souvenires qu'il croyait oublier l'assaillirent.


Terreur. Des cris. Quelqu'un qui lui dit de s'enfuir. Quelque chose altère le souvenir, quelque chose dont il ne faut pas se souvenir...
Caché à présent. A travers les fentes du bois. Les parents. Pourquoi ne s'enfuient-ils pas? De la lumière. Beaucoup de lumière devant eux. Leurs lèvres remuent. Il y a quelque chose dans la lumière.
La peur. Envie de crier. Mais il faut rester caché.

- Merci, Fanal'Sha...
Quelqu'un est dans la lumière. Trop peur. Quelqu'un crie. Tout se brise. Ils tombent. Ils tombent. Ils... disparaissent...
C'était la même vision que lorsque le Fanal'Sha l'avait capturé.
Soudain, dans son souvenir, il entendit une voix puissante et surnaturel.
Vien, monte plus haut, tu doit leur échaper! Vite!
Annatar monte, toujour plus haut, jusqu'a ce qu'il soit dans la plus haute salle. Un être de lumière et de branche entre, Annatar va voir son visage...quand....
Le souvenir disparu aussi vite qu'il était apparu.

Tu est revenu enfant des arbre dit la même voix que dans son souvenir.

Oui, pour savoir la vérité.

La vérité est plus compliquer que tu ne le crois fils d'Elensae, toi qui fut jadis prince, tu doit savoir qu'on est toujour mieu de ne pas savoir la vérité.

J'était p...prince ?!?!

Pour oublier cette nuit d'horreur, tu a même oublier qui tu était continua la mistérieuse voix.

Je suis près dit bravement dit bravement l'Elfir.

Alors vient à moi.

Annatar couru comme losqu'il était jeune lorsqu'il avait sauver sa vit, une à une, il visita toute les pièce de l'arbre à la recherche de l'Hamadryade. "Hamadryade", ce mots à lui seul était mystique. Il visita une grande pièce sans ornement, une décorer de magnifique statur représentant des arbres. Chaque pièce était plus belle que la précédente. Alors la solution apparu dans l'esprit de l'Elfe, l'Hamadryade se trouvait dans la plus haute pièce, car c'était la qu'il l'avait entraperçu la dernière fois. Maintenant qu'il retrouvait peu à peu ses souvenir, il était capable de s'orienter dans l'arbre. Il retrouva l'être de branche et de lumière dans la plus haute salle, assi sur un trône de racine, l'Hamadryade l'attandait.

Ainsi tu est venu dit l'être.

Je suis venu.

Alors, l'Hamadryade lui dit........

********************************************************
J'adore quand sa fini comme sa Razz sa s'apelle le suspense! Wink
+10 en intelliegense please et 1 pièce d'arhent.
Tu continu Yuke ou je continu seul?

validation:
Nath: +9 en Intelligence
1PA pour le 1er de la semaine

_______________________________________________________



J a n u s © = s a k i m i c h a n
~ Présent, en théorie ~

Annatar
Admin
Admin

Masculin Age : 22
Messages : 1049
Date d'inscription : 17/12/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://aslurne.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par Annatar le Mer 9 Fév 2011 - 23:06

Tu n'est pas pret, mais j'accepte te le dire si tu réussi une épreuve.

Quelle épreuve?

Ramène la vie dans mon sanctuère, les sortilège de ce Fanal'Sha qui a si peur d moi me tu peu à peu, mon seul espoir de survivre est que des elfes viennent vivrent ici pour contrer le sortilège...... et dit lui qu'il n'obtiedra rien de moi!

Mais il est très puissant! Je ne peu lui échapper!

Son pouvoir n'est rien face à ma colère, qu'il sache que si il reste plus longtemps, la malediction de Ransos le détruira! Maintenant part et ne revien qu'une fois ta mission accompli!

Je ferai ce que vous dirai... du moin je vais essayer.....

Alors que Annatar descendait, un Sylvain lui tendit un objet. C'était un arc blanc entourer de magie. On pouvait lire, incruster dans l'arc, ces mots:

Na lali Van quetralis nahen

*****************

Le Fanal'Sha marchait nerveusement devant l'arbre magique. Il savait que l'Hamadryade était bien plus puissant que lui, et cela l'énervait. Pour se détendre, il lança une flame noire sur un orc. L'orc hurla de douleure et, les yeux révulser par la peur, rejoigni ses ancêtre en enfer. Les autres orcs s'enfuirent dans leur caverne en espérent ne pas être le prochain sur la liste. Soudain, un bruit de pas venant de l'arbre résonna dans ses oreille.

Qu'a-t-il dit?

Qu'il vous détruira si vous ne partez pas Fanal'Sha.

Une flèche vint se planter dans l'épaule du faux Ombre.

Pour mon peuple!

Le Fanal'Sha hurla de doulheur, comme l'orcs qu'il venait de tuer mais sa blessure n'était pas mortelle. Grace à sa puissance, il se changea en un tourbillon de magie noir (comme les mangemort dans Harry Potter, pour donner une image XD) en hurlant toujour.

Je me vangerai et je te tuerai adorateur de Ransos!

Un feu noir brula tout les orcs présent dans la vallé, les envoyant rejoindre leur frère qui était parti en Enfer quelque instant plus tot.

Annatar, maintenant libre, franchi le cercle de montagne mais trouva sur sa route un oeuf de griffon, visiblemt abandonné de ses parents. Il décida de rentrer avec lui au royaume lefique, en se demandant comment repeupler la vallé de l'Hamadryade. Le rugissement d'un Houp Geampt retentit soudain dérière lui, Annatar évita habilement l'attaque et sauta sur une branche proche en conservant son précieux fardeau. Le Houp esseya vainement d'attaraper annatar mais ne réussi point. Annatar décocha une flèche dans sa cuisse pour finalement voir le Houp se sauver à toute vitesse.



***************************************************************************************************************

Je suis pas très bon pour les longs post LOL, à toi Yuke, il nous reste seulement à franchir les royaumes nain et humain pour que le vrai défi commence Wink
à ce mooment la, on continura dans la section royaume elfique?

+9 en intelliegence (encore XD) et 1 pièce d'argent please

Rappel:
Alrik :
Les validations en intelligence/résistance/puissance/concentration ne dépendent pas de ta demande comme tu sembles le croire. C'est la longueur et la qualité du Rp qui détermine la valeur de ta récompense en expérience. Il est donc inutile de demander 9 d'intelligence à chaque fois Wink

Spoiler:
Alrik : Report de la pièce d'argent dans ta bourse

Validation:
Alrik : +7 Intelligence

_______________________________________________________



J a n u s © = s a k i m i c h a n
~ Présent, en théorie ~

Annatar
Admin
Admin

Masculin Age : 22
Messages : 1049
Date d'inscription : 17/12/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://aslurne.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par Annatar le Dim 20 Fév 2011 - 17:58

Le Fanal’Sha regardait cruellement les orcs qui était devant lui. Ils n’étaient que des instruments, de la chère à canon qui ne servait à faire diversion. Des êtres pitoyables. Mais pour l’instant, il avait besoin d’eu…besoin d’eu… seulement dire qu’il dépendait de quelqu’un le dégoutait. Il prit le temps d’observer la salle avant de parler. Elle était construite en bois brute et en pierre. D’immonde dessin ornait les mures, prouvant la cruauté des orcs.

-J’ai besoin de plus d’homme.

Les orcs le regardèrent avec surprise. Lui, demander quelque chose à des orcs? C’était de jamais vue! La plus part de temps il ordonnait, mais ne demandait jamais. Sa haine envers les orcs était légende parmi eu, et pourtant, il demandait des hommes.

-Nous t’avons déjà donné 300 orcs, que sont-ils devenus?

L’orc qui venait de parler était le seul à ne pas craindre le Fanal’Sha. Fanal’Sha…. Cet orc était aussi le seul à savoir ce que ce nom signifiait. Fausse Ombre… les orcs n’obéissait qu’aux ombres, pas au fausse ombre.

-Un… accident les a tous tuer…

-Un accident? Ar! Ar! Ar! Nous savons tous que tu les a probablement tuer avec ta magie Fanal’Sha!

Soudain, l’orc commença à manquer d’air. Il porta ses deux main à son cou et tenta de dire quelque chose, mais trop tard, une minute plus tard, il était mort.

-Voila ce qui arrive à ceux que s’oppose à moi!

-Vous aurez milles orcs.

La fausse ombre fut surprit que cet orc parle, normalement, il était celui qui restait dans son coint et s’inclinait devant lui à chacun de ses passage.

-Parfait

******************



Annatar regardait les plaines orcs qui s’étiraient devant lui. Ce sera surement l’étape la plus difficile de son voyage. Il vérifia que son précieux paquet était encore la avant de continuer à avancer. Les plaines qui s’étirait devant lui était noyer par le feu, un aura sinistre s’élavait et des files d’orcs patrouillait de long en large de la plaine. Avant qu’il ne rencontre le Fanal’Sha, il était facile de passer la frontière, mais maintenant, il avait surement obtenu des renforts et était surement décidé à le rattraper. Il attendit la nuit avant de commencer à traverser la plaine. Il traversa sans problème la moitié de la plaine en quelque nuit de voyage.
Alors qu’il était sur le point de sortir du royaume des peaux vertes, il tomba sur une patrouille composé de dix Senal N’Elfir.

-Et les gars, je croit qu’on a trouvé notre fugitif Ar! Ar! Ar! À nous la récompense!
- Vous avez surement raison chef Ar! Ar! Ar! Vous êtes vraiment le meilleur!
L’orc qui avait parlé en premier était surement le chef. Ils portaient des armures de cuir, qui était surement inefficace face à ces flèches. D’un seul coup, il décocha trois flèches qui allèrent chacune tuer trois orcs. Les sept Senal N’Elfir restant hurlèrent en chargeant. Annatar réussi à tuer 5 d’entre eu, mais reçu un coup de massue sur le bras. Avec un couteau il acheva de tuer les deux peaux vertes encore en vie. Il avait l’épaule fracturé, mais il avait toujours son précieux paquet. Soudain, il entendit des grognement derrière lui. Le ‘’Chef’’ n’était finalement pas mort.

-Salaud d’Elfir, je vais d’égorger comme un porc.

Son hurlement s’éteignit lorsqu’une flèche vint se planter dans sa nuque.

-Besoin d’aide?

Une Elfe sortit de l’ombre et vint se planter devant lui.

-Ainsi c’est toi l’Elfe dont tout le monde à Eldmondrielle parle? Je me nomme Ellendiä et toi?
-Je me nomme Annatar.

L’Elfe portait une tenue de voyage avec une cape blanche. Elle avait des cheveux blonds qui luisaient sous la lune. Ses traits penne visible étaient d’une perfection stupéfiante.

-Enchanter, on dit que tu va chaque année dans les montagnes Sergate, si c’est vrai, je veux t’accompagner. Un Elfe ne doit jamais voyager seul, beaucoup de race ne nous aiment point, regarde ses orcs.

-Ces orcs me pourchassaient pour une raison bien précise.

Annatar lui raconta brièvement son voyage.

-Tu a le don remarquable de t’attirer les ennuis Annatar. Il est quand même étrange que tu aies trouvé un œuf de griffon abandonné et que tu te sois fait attaquer par deux fois par des Houps Geampts, normalement ils restent dans les montagnes naine. C’est une raison de plus pour que je t’accompagne. En avant!

Elle ne laissa pas un instant à Annatar pour parler et il n’eu d’autre chois que de la suivre.

*************

-Quoi!

Les orcs tremblèrent devant les reproches du Fanal’Sha.

-Bande d’incapable, même pas capable d’attraper un Elfe!

La fausse Ombre se dit qu’il ne pourrai lui échapper plus longtems.



pffiou, 10 jour sans inspiration.....
Ben c'est mon premier Rp de la semaine donc.... 1pièce d'argent please?
Sinon les capaz c'est en intelligence svp

validation:
Alrik : +12 en Intelligence

_______________________________________________________



J a n u s © = s a k i m i c h a n
~ Présent, en théorie ~

Annatar
Admin
Admin

Masculin Age : 22
Messages : 1049
Date d'inscription : 17/12/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://aslurne.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par N'Aedras le Mar 29 Mar 2011 - 19:11

Le Fanal'Sha envoya une nouvelle vague de poursuivants parmi les orcs restants puis congédia les autres pour se retrouver seul. Cet elfe était étonnamment naïf. Encore plus que beaucoup des siens, car il était aveuglé par le théâtre des Orcs et du Fanal'Sha maléfiques. D'aucun disaient que les temps avaient changé depuis les grandes guerres d'avant le Pacte des Cinq, mais ce n'étaient que parures dorées. La même haine incontrôlable les muaient. Chacun se reposait sur le passé sans hésitation. Les Elfes portaient une confiance aveugle dans les Arbres Mères.
Il arpenta les couloirs ronds, baignés d'obscurité si particuliers aux constructions orciques, puis arriva enfin aux quartier de l'orc gradé qui lui avait promis 1000 unités. Il traversa la porte sans prendre la peine de frapper. La servante qui le vit apparaître tressaillit. Elle ouvrit la bouche pour appeler les gardes, mais aucun son ne sortit de ses lèvres. Surprise, elle porta ses mains à sa gorge. Mais l'intrus la coupa net:

- Ton maître doit s'honorer d'une promesse. Dis-lui que si j'attends encore, mille orcs de plus lui seront réclamés.

Elle ouvrit de grands yeux, puis s'exécuta avec une efficacité remarquable. Ils revinrent peu de temps après, au trot.

- Ils sont prêts. Je les ai rassemblés dans mon ludus. J'ai fait le maximum. Est-ce que la durée de...
- La durée de leur sommeil suite au sortilège sera proportionnelle à leur état de fatigue.

Le ton catégorique de son hôte le dissuada de parler plus avant. Il le dirigea à travers ses quartiers, puis ils débouchèrent bientôt sur un balcon. En contrebas, de nombreuses tentures ornées de motifs se tenaient en hexagones réguliers. Des orcs armés jusqu'aux dents attendaient au milieu de leur hexagone, et regardaient vers la balustrade de leur général. Quand il apparut, tous levèrent le poing avec une exclamation honorifique.

- Les voilà, fit l'Orc avec une fierté mal dissimulée.
- Reculez derrière moi, et tournez-vous. N'ouvrez les yeux sous aucun prétexte tant que je ne vous l'ai pas dit, auquel cas le sort vous frapperait aussi. Ce que nous ne voulons pas, n'est-ce pas?

Terrifié, le maître et sa servante s'éloignèrent vivement. Le Fanal'Sha tendit les bras et prononça des mots qui frappèrent l'air comme un coup de tonnerre. Une onde magique détonna de lui et balaya l'air, renversant les objets posés ça et là. La litanie qui suivit fut moins violente, mais continua à envoyer des vagues successives. Des bruits de métaux entrechoqués se firent entendre dans le ludus, une vraie cacophonie qui dura plusieurs secondes. Puis, finalement, tout cessa, et les derniers mots de magie furent prononcés. Le Fanal'Sha annonça:

- C'est terminé.

Le général ouvrit les yeux et rejoignit l'auteur du sortilège terrifiant sur la terrasse, et contempla son ludus. Ses guerriers étaient tous à terre, écroulés. Au dessus d'eux, des formes fantomatiques semblaient aspirer quelque chose de leurs corps. Ainsi, ils devenaient de plus en plus opaques, de plus en plus réels. Le Fanal'Sha conclut:

- Votre aide ne sera pas oubliée, maître Orc. Vos confrères ont déjà tous oublié ma visite. Je compte sur vous pour ne jamais parler de ceci à quiconque, et pour continuer à entretenir la méfiance envers les N'Elfir. Aucun d'entre eux ne doit fouiner par ici. Si vous respecter votre engagement, je vous procurerai certains avantages. Je suppose que vous le deviniez en m'accordant votre soutien.
- Effectivement, Seigneur Sombre. J'ai été maudit dans ma jeunesse, et je suis condamné à n'avoir aucun descendant. Serait-il possible de...

Le Fanal'Sha murmura quelques paroles, et de la magie jaillit sur le corps de l'orc.

- Je vois. C'est une malédiction de bas niveau.

Il prononça quelque chose et la magie se brisa, puis s'évapora.

- Vous voilà libéré. N'oubliez pas notre accord. Auquel cas vous le paieriez cher...

Le Fanal'Sha bondit dans le vide, par dessus la balustrade. Il chuta et se rétablit au sol avec une légèreté et une grâce surnaturelle. Il s'élança à travers les Orcs créés par magie, qui le suivirent aussitôt. Ils foncèrent dans la muraille du ludus, et y disparurent, ne laissant que les troupes endormies.

*
Quelque temps plus tard, dans un campement provisoire entre la cité orque et les Montagnes Sergates...
* *

Il restait encore de la route avant de pouvoir à nouveau marcher au pied des cîmes Sergates. Le Fanal'Sha aurait pu tenter de se téléporter, mais le sortilège pour répliquer les orcs lui avait déjà coûté beaucoup. Il ne voulait pas se retrouver à cours de ressources. Ce qui était plus que dangereux à proximité de l'Hamadryade, même si ce n'était pas pour la raison que l'on pourrait croire. Et puis, cela lui permettait de réfléchir, et également de cacher leur présence à d'éventuels indésirables.
Avec les événements récents, tout se mettait en place. Le plan de l'Hamadryade se dessinait plus clairement grâce à la naïveté de ce jeune elfe. A la vérité, la Lumière lui murmurait déjà les bribes des secrets dissimulées par la créature, mais les actes sur le jeune elfe servaient de révélateurs. L'Elfir, complètement aveuglé par la cruauté théâtrale d'une silhouette qui ressemblait aux Ombres, et par ses certitudes, n'avait pas discerné les étrangetés qui jalonnaient son parcours.
Lorsqu'il était très jeune, et effrayé par l'horreur, cela était inévitable, mais après toutes ses longues années... Il aurait pu se demander comment il avait survécu au massacre de son royaume, lui seul, alors que nombre d'autres des siens auraient pu également se cacher puis s'enfuir. Pourquoi l'Hamadryade l'aurait sauvé des griffes d'un ennemi qu'il avait pourtant su les protéger durant des millénaires et envoyé vers les Forêts de Selëvenoy... Et comment avait-il pu retrouver si facilement le chemin vers le royaume doré, échapper si facilement à l'ennemi qui avait soit disant anéanti tous les siens?
Malgré tout ce temps, le pouvoir de l'Hamadryade demeurait dans l'esprit de ce jeune Elfir. Il était une véritable marionnettes entre ses racines. Et à présent, il l'envoyait à nouveau vers les grandes Forêts de l'ouest, pour revenir avec des renforts. Ne lui semblait-il pas étrange que les Orcs à sa poursuite ne l'arrêtent pas? Il était jeune... Peut-être, comme toutes les races, prenait-il les Orcs pour des créatures stupides et faibles, en vu de leur espérance de vie plus faible que les peuples anciens.
La seule chose qui animaient leurs esprits à la vue des Orcs était de la haine et du mépris. Ils ne voyaient rien. Cet aveuglement avait déjà causé la succession des événements qui causeraient leur perte. Les pêchés des Elfes avaient été consommés depuis longtemps. Ils n'avaient toujours pas fini de les payer.

Mais ce qui avait cours en ce moment, nul peuple parmi les cinq puissances de Geadrâs ne pouvait s'y attendre. Seuls ceux qui se trouvaient en dehors pouvaient percevoir le changement et ses prémices. De nouvelles forces s'éveillaient, des secrets se préparaient à éclore. Aussi, cet elfe ne semblait pas se douter de ce qui se tramait. Il croyait probablement être l'héritier chanceux d'un royaume prospère, dévasté par des êtres maléfiques et méprisables. Il se dirigeait en ce moment même vers ses frères de l'ouest, pour en ramener avec lui afin d'accéder à la requête de l'Hamadryade. Il se demandait quel moyen la créature avait utilisé pour le convaincre et écarter de son esprit toute méfiance. Même d'ici, le Fanal'Sha pouvait sentir l'appel ténu, imperceptible pour qui n'aurait pas aiguisé sa perseption à l'extrême. C'était comme une odeur agréable, attirante, sans pour autant qu'elle ne fut identifiable. Les intentions de l'Hamadryade étaient difficiles à percer, tant elles étaient longues à se révéler. Elles étaient également conçues de manière trop étriquée pour les comprendre exactement. Et puis, le Fanal'Sha savait qu'il suivait un autre but que les simples intrigues qu'il menait avec les elfes. Il était également difficile de savoir s'il agissait de concert avec ceux des forêts de Selëvenoy... Il semblait agir différemment d'eux. Son isolement en était peut-être la cause. Il était imprégnés d'instincts violents, et même sanglants. Quand ce jeune Elfe ramènerait les siens en son sein, ils mourraient probablement tous. Ou alors peut-être attendrait-ils qu'ils se soient multipliés, pour acquérir plus d'énergie. Et il sauverait un jeune enfant, naïf et modelable à souhait, pour continuer ce manège macabre. A moins qu'il n'ait besoin d'eux pour une autre raison. C'était contradictoire, mais la Lumière faisait ombre de ces plans. Et en même temps, elle révélait par bribes éparses ce qui n'aurait pas dû être vu puisque ça ne s'était pas encore pas déroulé.
L'Hamadryade se servait de lui, mais cette interaction n'était nullement comparable à la manière dont il manipulait l'Elfir. Car le Fanal'Sha avait conscience d'être un instrument dans les plans de la créature. Et cette dernière savait qu'il savait. Et il savait aussi pourquoi il acceptait. C'était une sorte de contrat muet, dont le Fanal'Sha ne pouvait que ressentir la teneur immatérielle. Ce contrat ne les liait pas eux spécifiquement. C'était quelque chose de plus vaste, qui n'était le fait ni de lui, ni de l'esprit de l'Arbre. Chacun d'eux, à travers la Lumière, pouvaient ressentir les reflux de choses anciennes et étrangères. Celles-ci s'agitaient lentement, grouillant aux frontières de la perception. Ce mouvement sournois les liait discrètement, mais avec une méfiance omniprésente. Chacun suivait ses propres objectifs, en tolérant la présence de l'autre. Aucun n'avait le moyen d'agir sur l'autre pour tenter de le dominer et de l'utiliser de force. Pour l'instant, leurs intérêts avaient concordé, mais ce ne serait peut-être pas toujours le cas.
Mais les choses étaient sur le point de changer. L'un comme l'autre pouvaient le sentir. Tout accélérait, et la méfiance grandissait. En tous les cas, le moment où ils devraient entrer en contact approchait. Les questions venaient alors. Quand? Comment? Pourquoi?

Le Fanal'Sha se releva, et gravit calmement le tertre le plus proche pour prendre de la hauteur. Le ciel nocturne laissait entrevoir les étoiles par intermittence entre les nuages qui couraient rapidement. Le vent balayait les Terres Blessées, depuis le nord. Les embruns marins se distinguaient quelque peu dans l'air glacé, mais on percevait plus celle de la terre mouillée et des végétaux. Enfin, ce genre de sensation lui était désormais étranger... Il ressentait plutôt les essences magiques qui vibraient doucement autour de lui. Un millier d'entre elle étaient liée à celle qui l'entourait, et de multiples autres, indénombrables, s'y mêlaient, interféraient, renforçaient, luttaient... C'était un ballet délectable, mais qui ne remplaçait en rien celui de la caresse du vent, des surprises des odeurs, de la douceur de l'obscurité.
Tout semblait calme, il n'y avait absolument aucun mouvement occulte suspect. Si quelqu'un venait à s'apercevoir de leur présence, ce serait de visu. De ce côté là, il n'y avait pas vraiment de risque. Les sentinelles orques patrouillaient en un large cercle autour de leur campement, et peu de choses pouvaient échapper à leurs sens sur-aiguisés. La nuit s'était de toute façon déroulée sans accroc, et cela avait peu de chance d'être le cas. Ces terres étaient peu fréquentées. Et en voyant les sentinelles, aucun tribion ne dérangerait leur groupe. C'était parmi les usages.
Le Fanal'Sha convoqua le chef des troupes mentalement, puis dirigea son regard vers l'ouest. Les visions l'assaillirent à nouveau, le danger, l'échec.

- Nos flammes sont éteintes. Une seule vacille, et les embrasera toutes... Le moment est proche, mais le souffle menace... Nous devons nous hâter.

Bientôt, la silhouette du chef Orc se profila en contrebas. Il mit peu de temps à le rejoindre, pour déclarer:

- Vous m'avez demandé?
- Envoyez des patrouilles à la poursuite de l'Elfe régulièrement. Il doit croire que nous voulons l'arrêter, mais il n'en faut rien faire. Pourchassez-le de cette façon jusqu'au royaume des Humains, puis laissez-vous distancer. Qu'aucune autre race puisse capturer vos Shar'dul (=guerriers pisteurs).
- Bien. Et pour le reste?
- Menez vos troupes sur les côtes nord des Sergates, jusqu'au rivage doré, et dissimulez-vous jusqu'à ce que je vous y retrouve. Ne rentrez surtout pas dans les Montagnes. Je dois m'assurer que certaines affaires se déroulent convenablement.
- Jamais les nôtres ne s'aventurent dans les Montagnes Sergates. Le peuple des Orcs a promis au Prince des Ombre de ne jamais s'y aventurer.

Soudain, le vent se mit à tourbillonner autour l'orc, qui se couvrit de gel. L'herbe à se pied blanchit puis s'effrita en cendres. Puis, ce fut au tour de la peau blanchie de s'arracher en lambeau. Stupéfait, il regarda le phénomène, et s'étonna:

- Je ne sens rien... Quel est ce maléfice?
- Vous n'êtes pas des Orcs. Pas plus que je suis un Ombre. Donc ni vous ni moi ne sommes tenus par de tels contrats.

La magie se résorba, et le corps de l'orc se reconstitua rapidement.

- Que sommes-nous alors?
- Ce qui importe, c'est que personne ne le découvre avant le moment venu. Maintenant, préparez-vous à repartir. L'aube se lève dans peu de temps, vous ne devez pas vous attarder ici.

Il tendit un objet enveloppé dans un bout de tissu à l'orc, puis expliqua:

- Si vous rencontrez un problème majeur, ou qu'une créature des Arbres vient à votre rencontre, versez votre sang sur ce talisman. Je vous rejoindrai instamment. Utilisez-le également si quelque chose d'inhabituel se produit sur le rivage doré.
- Entendu. Dans combien de temps reviendrez-vous?
- Une génération d'argante sera suffisante.

L'orc acquiesça d'un signe de tête, et accrocha l'objet enveloppé à l'un de ses nombreux colliers. Quand il releva la tête, il se trouvait seul dans la nuit froide.
Le temps était venu de se remettre en route, et d'envoyer une patrouille de poursuivants factices à la poursuite de l'elfe.


***************************

Spoiler:
1er RP de la semaine, 1 PA (moi-même: validé)
Récompense en sous, évidemment.
Désolé pour l'attente, Annatar. Bon anniv =P

Validation:
Alrik : +3 Pièces d'argent + 9 Liards

_______________________________________________________

Absent jusqu'à ce que ma box décide de marcher, avant la fin mars j'espère.
Admin responsable RP & univers de Naravel.
*Nous acceptons les âmes goûteuses en offrande dans les MP*
Oui, nous les voulons, mes précieuses...

N'Aedras
Admin
Admin

Masculin Age : 30
Messages : 4578
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 54


Voir le profil de l'utilisateur http://thelastairbender.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par Annatar le Sam 11 Juin 2011 - 21:33


-Pourquoi fait-tu cela?

La question laissa Annatar sans voix. Pourquoi il faisait cela? À vrai dire, il ne s’était jamais vraiment questionner sur ce sujet….. Pourquoi……

-Par vengeance?
-…
- Je m’en doutait, tu ne sait même pas pourquoi tu combat, tu ne te souviens même pas de ce qui c’est passé.

Ellendiä regarda longuement le feu de camp.

-Croit-tu vraiment que ce « Fanal’Sha » soit l’ennemi? Croit tu vraiment que l’Hamadryade n’a rien en commun avec l’assassin de tes parents?

À la plus grande surprise d’Annatar, une grimace de dégoût avait traversé son visage lorsqu’elle avait prononcé le mot « Hamadryade ».

-Les Hamadryades ne sont pas des êtres « bon » comme l’entendent les humains. Ils sont des êtres complexes qui sont positionné au sommet de la chaîne végétale. Ils n’obéissent qu’a une seul règle: « La fin justifie les moyens ». Leur unique but est de survivre, même si pour cela ils doivent tuer des milliers d’innocents. Ils sont comme la nature: à la fois destructrice & bienveillante. Ils sont tout au plus une centaine à vivre dans ce monde, du moins, sur ce continent. Certains croient qu’ils sont encore plus nombreux sur Promethea. J’espère qu’ils ont tord.

Annatar fut surprit qu’elle en sache autant. Comment pouvait-elle en connaître autant? Il avait toujours crut que les Hamadryades étaient des créatures discrètes qui ne se révélaient aux Mortels que lors de rares occasions. Mais ce qui le choquait le plus, c’était que ceux qu’il croyait bienveillants était en fait de véritable mente religieuse. Tout fois, il fit comme si de rien était.

-Promethea?

-Jadis, avant d’arriver sur Geadrâs, notre peuple passa par Promethea, croyant que c’était la terre promit par les Dieux. Malheureusement, aucun Arbre Mère ne pouvait pousser dans ce sol maudit, ainsi, nos ancêtres décidèrent de retourner à Elfirea mais ils finirent par arriver sur Geadrâs. D’où son surnom: Geadrâs « l’inespérée ». Les humains nomment Promethea « Piu Vasto ».

Annatar prit le temps d’assimiler l’information avant de se poser une autre question.

-Et le Fanal’Sha alors?
-Cela, je n’en sais rien. Quelque chose me dit qu’il est lié au sort de l’Hamadryade & que nous connaîtrons son véritable rôle avant la fin.
***


Durant ce temps, quelques lieux plus loin.

-Quoi? Une Elfe l’accompagne?
-Oui maître.

Le Fanal’Sha prit le temps de penser à la suite. Il avait largement le temps de les rattraper. Largement le temps. Mais quelque chose lui disait que si il ne se dépêchait pas, le fugitif allait lui passer entre les doigts.

-Envoyer une dizaine de vos Orcs à leur poursuite, question de les occuper!

L’Orcs allait transmettre l’ordre lorsque la sentinelle sonna l’alarme. « Les idiots! » pensa intérieurement le Fanal’Sha. Annatar allait les entendre! Mais il se contenta de demander le cause de se bruit.

-Les arbres avance! Cria peureusement une sentinelle. Aux armes! Les arbres nous attaque!

Le Fanal’Sha ria intérieurement. Vanirle tenait vraiment à sa petite mise en scène. L’Elfe avait sûrement introduit un doute dans son esprit et l’Hamadryade avait été mit au courant.
Il sentit quelque chose bouger derrière lui.

-Salutation, Lethbalkas. Je vous permets, toi et tes « hommes » de tuer quelques Orcs. Il ne faudrait pas que notre petit ami ai des doutes…. Dit ironiquement le Fanal’Sha.
-Je t’en suis grés. Tuer tes Orcs sans ton consentement m’aura chagriner au plus haut point! Dit une voix rocailleuse.

Le Fanal’Sha se détourna du camp et attendit patiemment que le silence revienne.
***


-Dit moi, qui t’a enseigné tout cela sur les Hamadryades?
-Mon père. Son nom était Nildion, mais depuis quelques années, je n’ai plus aucun contacte avec lui…..
-Je suis désolé pour toi….
-Ne le soit pas, ces dernières années, il était devenu un peu fou.

Pourtant, une larme coula le long de son gracieux visage. C’est alors qu’ils entendirent des cris ainsi que des coup de hache.

-Des Orcs! Cria Ellendiä.

Elle éteignit le feu magique tandis qu’Annatar prit dans ses mains l’œuf de griffon puis, ils se remirent en route.
***


-Ils sont partit…..
-Vous les rattrapez, ne t’inquiète pas. J’ai envoyer deux Sylvains les observer. Ils viendront vers toi pour te dire ou s’en vont nos deux fugitif. Que les Onodrim te protège Fanal’Sha!

Bien sûr……. Comme si Vanirle s’intéressait à la survit de ses « serviteur ». Après tout, la seul chose qui comptait pour ce vieil Hamadryade était sa propre existence…




"Validation":
Récompense en Intelligence svp! Et 1 pièce d'argent dans ma bourse please....
La réponse....2 moi après XD

validation:
Alrik : + 13 Intelligence (bonus musique) + 1 pièce d'argent

_______________________________________________________



J a n u s © = s a k i m i c h a n
~ Présent, en théorie ~

Annatar
Admin
Admin

Masculin Age : 22
Messages : 1049
Date d'inscription : 17/12/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://aslurne.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par Alrik le Jeu 23 Juin 2011 - 10:07

Rp très sympathique =)
J'attends la suite avec envie et impatience, si suite il y a =)

Voilà pour la validation "finale" :

Elle comprend toutes les validations que j'ai faites sur ce RP, soit depuis le deuxième post de Annatar donc ne réclamez pas deux fois les stats de validation Wink

Annatar : + 32 en Intelligence
Yuke : 3 pièces d'Argent + 9 liards

Bonne continuation à vous deux Wink

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa

Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 25
Messages : 2015
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mystère des montagne

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum