La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Lun 20 Juin 2011 - 17:45

Tout était calme. Les nuages peu nombreux avançaient calmement, poussés par la brise légère qui flottait. Ivaan n'avait aucune affaire à régler ces temps-ci, et sa bourse pouvait lui permettre de ne pas travailler pendant quelques jours: juste assez pour flâner et se détendre, ce qu'il adorait faire! Là, en haut d'une petite colline, non loin de ce qu'on pouvait apparenter à une route commerciale, Ivaan était allongé.
Une caravane de marchands ambulants passait par ici. Le démon regardait le défilé, se demandant à quoi ressemblait la vie d'un badaud. Une chose était sûre, tout ne devait pas être rose chaque jour.
Ivaan s'amusait avec des sorts de feu mineurs pour faire passer le temps. Une petite flamme virevoltait autour des doigts de l'immature, et décrivait des arabesques autour de lui. La magie apaisait Ivaan, elle lui vidait l'esprit. Manier cette arcane occupait ses pensées.
Il se rallongea sur l'herbe, un brin de fougère dans la bouche, se laissant caresser par la légère brise ambiante...


(désolé, j'étais pas trop inspiré, je me rattraperai par la suite ^^')

Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Mar 21 Juin 2011 - 18:20

Symbelmynë se réveilla en sueur et à bout de souffle. Ce n'était pas le bruit de la taverne, au rez de chaussé, qui l'avait réveillé -bien que celui ci aurait pu faire revenir les morts !-, c'était encore une fois ses cauchemars. Encore ces visions de Zahir, de sang, de bataille et de ... fin. Elle se frotta le visage et se leva. Elle ne souhaitait pas penser à ça ! Elle s'aspergea la figure comme pour se laver ses souvenirs. C'était dur !
Elle resserra son corset et s'habilla avec les même vêtements puants de la veille. Elle jetai un regard par la fenêtre, l'aube se levait. Une belle aurore rose habillait d'un manteau festif le ciel. Sans y prêté plus d'attention, elle sortit de la petite chambre.
Elle avait descendu quelque marche du petit escalier quand elle se trouva nez à nez avec un Agrom ivre.
-Tiens ! J'pensais pas t' voir... grommela le vendeurs de nouvelles.
-Merci pour la chambre. Tes affaires ont bien marchés, hier soir?
-Bah ... Écoute ! J'ai gagner déjà vingt pièces d'argent rien qu'en annonçant ta présence dans la ville ! C'était des gents de Mudulce qui étaient heureux de l'apprendre ...
-Tu as dis où j'étais précisément ? questionna durement Symbel'.
-Bien sur que non ! Tu me prends pour qui ?
-Pour quelqu'un qui va me dire si une caravane part aujourd'hui. annonça amèrement la jeune femme.
-Ah ! Tu tombe bien ! Il y en a une qui part pour Alcantare. J'pense qu'il auront besoin d'un mercenaire. C'est vrai ! On est pas très loin des démons ! répondit Agrom sans faire vraiment attention au ton menaçant de la rôdeuse.
-Merci ! Dors bien !
Ils se serrèrent dans les bras à la manière de deux potes et, après une ou deux bonne tapes dans le dos, il repartirent chacun de leur côté. Un à la descente, l'autre à la monté des marches. Même si elle ne montrait rien, Symbelmynë avait été vraiment heureuse de la voir... En bonne santé qui plus est !

La femme passa sous le nez du patron du "Vif Lorzi" sans un mot et sortit dehors. Elle retourna sur la place aussi discrètement qu'un elfe. Rapidement , elle se dirigea à l'endroit où des gens parlaient plus fort. On démontait des tentes, on rangeait la marchandise qui se constituait un peu de tout... La rôdeuse alla à la rencontre d'un homme qui semblait diriger les opérations. Un homme de forte corpulence et habillé richement.
Elle se planta devant lui et parla avec une immense politesse :
-Monsieur, permettez moi de me présenter : Je me nomme Symbelmynë. On m'a dit que vous aviez besoin de mercenaire... M'a-t-on trompé ?
-Ah ! Dieu que non ! Vous tombez bien, monsieur ! sourit l'humain avant de devenir soudain gêné. Je ne peux pas mettre beaucoup d'argent dans cette tâche, vous comprenez , je...
-Votre prix sera le mien. le coupa la guerrière.
Elle se détourna, s'apprêtant à aider un homme chargé d'une lourde poutre.
-Juste une chose ! Vous ... euh ... Pourriez-vous monsieur me montrer votre visage?
Elle se stoppa net. « Pas moyen d'y couper! » pensa-t-elle. Elle se retourna doucement comme pour préserver son effet et d'un grand geste elle se découvrit.
Les quelques badauds qui observaient cette scène retinrent des « Oh! »
-Cela vous va-t-il ?
-C'est à dire que vous ... Vous êtes une femme ! Et vous comprenez je... commença le meneur.
-Vous pensez vraiment qu'un mercenaire se pointera d'une minute à l'autre pour protégé ce convois ? Moi pas ! réfuta la femme légèrement énervée.
-C'est juste ... D'accord ! C'est pas grave, je vous prends, on verra. baragouina l'humain ventru, visiblement déçut.
-Merci bien !
Et elle s'élança pour aider à atteler une voiture pleine de marchandises, tentes et personnes.


Les marchands partirent bientôt. La caravane composée d'une vingtaine d'hommes environs passa sous l'œil amusé des gardes qui surveillaient la sortie de la ville.
Malgré le petit accrochage avec le chef du groupe, la guerrière fut bien reçut. Ne discuta pas beaucoup mais elle se sentait bien au milieu de tout ces gens. Ces gens étaient honnête et la bande était solidaire. Symbelmynë n'avait pas fréquenté des gens aussi convenable depuis ... Longtemps ! Le temps était bon et les routes dégagées sinon désertes.
Le voyage se passa merveilleusement jusqu'au moment où l'homme corpulent vint la cherché.
-Regardez la bas ! s'exclama-t-il. Vous voyez cette colline ? On dirait qu'il y a des drôles de flammes là bas! Vous voyez ?
-J'ai vu ... dit soucieusement Symbel'.
Elle fit une vérification rapide des armes à disposition et s'en alla vers la colline. Évidement, elle avait vu ces étincelles briller au loin. Cela ne la rassurait pas... Qui sait ? Peut être était-ce un simple mirage?

Elle courra sur la colline, les cheveux au file des petit brin de vents qui léchaient son visage. Selon elle il était inutile de se cacher. Vous ne devinez pas quelle fut sa surprise quand elle découvrit un trentenaire, là, couchée dans l'herbe. Il était blond et la regardait, amusé. Elle l'examina rapidement son pantalon en lin marron avait tout de parfaitement normal, son haut par contre avait quelque chose de plus singulier : On aurait dit de la laine figée, durcie. A chaque jointures, des petits morceaux métallisé. Il portait des gants noirs ... « Quelle idée ! C'est pas un temps pour mettre des gants ! » se dit la mercenaire en oubliant qu'elle portait elle aussi des mitaines.
Une chose néanmoins la dérangeait plus encore : ces yeux. Ils étaient grand ouverts et pourtant elle ne pouvait pas mettre une couleur dessus. Elle avait également une impression bizarre : Son cœur lui indiquait par un très faible palpiteraient la présence de magie. Étrange ...
Elle se trouvait tout de même bête devant cet individu ébouriffé qui la scrutait de haut en bas et de bas et de bas en haut haut. Pour ne pas rester dans l'embarras, elle décida de dire quelque chose... Mais quoi ?
-Excusez moi, monseigneur. déclara-telle un peu perplexe. Je viens m'assurer que ...
Elle hésita. Comment demander ça avec audace?
-... que j'avais seulement vu une illusion ! Finit-elle en plongeant son regard dans celui de ce qu'elle pensait être un humain.


J'en doute pas ! Wink
Désolée ... C'est long et pas forcément bien écrit => Trop d'idées et pas assez de temps pour tout bien produire (Sans parler des fautes d'orthographe )


Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Mer 22 Juin 2011 - 13:34

Jouant avec ses flammes, Ivaan restait plongé dans ses pensées. Il lui arrivait parfois que des images de son passé lui reviennent à l'esprit. Et là, un évènement pour le moins désagréable lui vint à l'esprit. Ivaan repensait à la disparition de tous ses proches. Tous moururent de vieillesse, lui avait survécu. Le "jeune" démon resta seul, et ne tissa aucun lien d'amitié depuis ce jour.
La solitude permettait de se comprendre, de s'écouter. Être seul faisait le plus grand bien à Ivaan, il pouvait s'évader comme bon lui semblait, et oublier les tracas de son anciennes vide en tant qu'humain, tracas qui le tourmentaient parfois la nuit, prenant la forme de cauchemar. Lorsqu'il était seul, Ivaan pouvait atteindre un état de plénitude totale, en ces moments, il avait l'impression de prendre la place d'un être omniscient, présent partout, et inexistant à la fois. Absorbé par ce qui l'entourait, il était composant d'un tout, de tout, et en même temps, il n'était rien... Un vulgaire atome en ce vaste monde. Un simple grain de poussière...
En santant une caravane approcher, Ivaan avait arrêté de jouer avec son feu. Peu de temps après, il fut sorti de sa méditation par un humain, visiblement un homme.


-Excusez moi, monseigneur. Je viens m'assurer que ... ... que j'avais seulement vu une illusion !

Le personne en face d'Ivaan était relativement grande, sans doute à peine plus petite que lui. On aurait dit une ombre qui se tenait debout. Cet effet était dû à un accoutrement particulier. En effet, celui qui se tenait en face d'Ivaan était tout de noir vêtu. Son visage était également recouvert d'un foulard de la même couleur. Seuls les yeux de l'individus étaient visibles, et... rouges. Se pourrait-il que ce soit un autre démon? Hmh... Cela était peu probable, mais mieux valait rester sur ses gardes. De plus, l'individu devait savoir se battre, car les armes dans son dos semblait l'affirmer, des armes de (très) bonne facture.
Ivaan s'assit pour répondre, afin de ne pas paraître impoli.


-Ne m'appelle pas "monseigneur", je n'ai aucune goûte de sang bleu dans mes veines. De plus, j'ai bien peur de ne pas te suivre... tu me parles d'illusions?

Le démon regarda attentivement son interlocuteur, et il crut déceler des courbes féminines sous les vêtements de celui-ci... Mais il devait se faire des illusions.

Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Mer 22 Juin 2011 - 15:23

L'étranger s'assit pour mieux répondre.
-Ne m'appelle pas "monseigneur", je n'ai aucune goûte de sang bleu dans mes veines. De plus, j'ai bien peur de ne pas te suivre... tu me parles d'illusions?

Elle était mal à l'aise. Déjà tutoyée... Ce n'était pas que les grands mots des habitués de l'entourloupe lui plaisait, loin de là mais ne pas mettre de petites formes dans les discours lui plaisait moins encore.
Parfois la politesse fait des merveilles. En n'usant pas de telle convenance, ce petit blondinet avait quelque chose de bestial. Pas de sang bleu, disait-il ? Cela ne l'étonnait pas !
Ou bien était-il normale ? C'est peut être ça. Elle avait était trop longtemps connue des habitudes corsaires et autre du genre. Alors peut-être que cet homme n'avait rien d'étrange et qu'elle n'avait plus l'habitude de parler avec des gens normaux et sans fourberie.
Et cet idiot de cœur qui ressentait de la magie. N'avait-elle pas assez bu avec ce soleil frappent ? Peut être. Elle ne réfléchit pas beaucoup et mit son pauvre organe de côté. Selon elle, la journée était trop belle pour être gâchée.

Elle se racla la gorge pour mieux poursuivre.
-Je fais partie de la caravane marchande, là bas. Vous voyez ? demanda-t-elle en lui montrant le petit convoie qui n'avait pas cessé d'avancer. Elle se mordit la lèvres. Elle avait voulut le tutoyer mais n'y était pas arrivé. Pas grave !
-Nous avons vu des ...euh ... des sortes de flammes volantes. En tant qu'ancienne ... poursuivit-elle sans finir.
Qu'ancienne quoi d'ailleurs? Comment émettre qu'elle était une sar va sereg ? Symbelmynë s'arrêta et soupira. Elle n'aimait pas jouer comme ça le faux jeton. Elle venait de passer quelque heure agréable et ce n'était pas une de cet homme, si inoffensif d'apparence, qui allait lui gâchait. « C'est surement pas lui qui maîtrisait les flammes... » se dis Symbelmynë. Elle oubliait une chose : Elle aussi avait des pouvoirs et pourtant ... Bah, elle avait pas la tête à ça ! Elle décidait un peu follement qu'il était temps de faire un minimum de franc jeu.
-D'accord, j'ai compris. commença-t-elle en ce passant la main dans les cheveux comme quelqu'un qui avait quelque chose à se reprocher.
Elle avait un peu le même air qu'un orc qui se demandait si elle le croquait ou non. Si elle savait qui elle avait en face !
-Écoutez, me demander pas pourquoi, mais je pense avoir vu une chose qui ressemblait à un sorts de feu mineur sur cette collines il y a quelques minutes... Vous en êtes l'auteur ?

C'était bizarre tout de même cette scène. Il faut dire que ce n'est pas banale de chercher un démon et de ce trouver face à un humain. Surtout si ce même humain donne à vos yeux une provenance démoniaque.

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Mer 22 Juin 2011 - 19:10

La personne en face d'Ivaan semblait mal à l'aise. Peut être n'aurait-il pas du le/ la tutoyer? Peut être était-il passé pour un rustre? Peu importait, le démon ne cherchait pas querelle, et si son usage des mots avait causé préjudice à son interlocuteur, il s'en excuserait volontiers.

- Je fais partie de la caravane marchande, là bas. Vous voyez ? demanda-t-elle en lui montrant le petit convoie qui n'avait pas cessé d'avancer. Nous avons vu des ...euh ... des sortes de flammes volantes. En tant qu'ancienne ...

En tant qu'ancienne..? Ancienne? Cette personne était donc une femme. Ivaan avait vu juste. La 'femme' marqua une pause, reprenant quelques instants plus tard. D'un air déterminé.

-D'accord, j'ai compris.

Sa main se glissa sous sa capuche, la faisant tomber sur ses épaules. Cette dernière passa dans de magnifiques cheveux blonds. C'était bien une femme! Plutôt charmante qui plus est. Ces cheveux clairs faisaient contrastes avec la couleur des yeux de la jeune femme. La prestance de cette femme avait de quoi en déconcerter plus d'un, mais pas Ivaan, du moins pas complètement.

-Écoutez, me demander pas pourquoi, mais je pense avoir vu une chose qui ressemblait à un sorts de feu mineur sur cette collines il y a quelques minutes... Vous en êtes l'auteur ?

Un éclat de malice traversa le regard d'Ivaan. Il se leva, se tenant face à la jeune femme. Il resta à environ deux mètres d'elle, afin qu'elle ne se sente pas oppressée. Ainsi son sort de feu se voyait de si loin? Il devrait faire attention à l'avenir, cela pourrait lui jouer des tours. Un petit sourire amical se dressa sur les lèvres d'Ivaan.
La brise qui soufflait semblait donner vie aux cheveux du démon, ils s'agitaient en tous sens. Cela n'avait pas vraiment d'impact sur sa chevelure, vu qu'il n'était pas vraiment coiffé... Ivaan répondit sur un ton malicieux, sans être offensant, il se voulait plutôt amical.


-Avant toute chose, accepterais-tu d'arrêter de me vouvoyer s'il te plait? Je ne suis pas quelqu'un ayant une quelconque importance. Et puis... entre voyageurs, on peut se tutoyer non? =)

Une petite flamme apparut entre les deux individus. C'était plus une minuscule sphère de feu qu'une flamme. Elle se mit à tournoyer autour d'Ivaan, pour venir disparaître au creux de sa main droite qui était gantée -comme la gauche-.

-Je crois devoir te répondre par l'affirmative. Je suis l'auteur de ce sort de feux. Il serait plus du domaine du petit tour de magie si tu veux mon avis. Mais ça n'a pas de grande importance. Aurais-je effrayé les personnes qui font partie de la caravane que tu accompagnes? Si c'est le cas, j'en suis navré.


Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Jeu 23 Juin 2011 - 16:18

Symbelmynë sentit soudain l'être au sol plein de malice. Elle avait mal jugé ce simple personnage... Par simple habitude, elle fit glisser discrètement sa main droite à sa garde. Pourquoi la droite ? Elle était ambidextre ! Ça aurait très bien pu être la gauche, après tout ! Mais la droite était réservée pour les être « peu impliqués »dans la mesure du possible. Elle avait toujours fait ainsi, elle ne changerai pas.
Même si ce qui lui semblait être un humain n'avait pas l'air méchant, il valait mieux prendre des précautions.

Il se leva doucement, histoire de se mettre à sa hauteur.
-Avant toute chose, accepterais-tu d'arrêter de me vouvoyer s'il te plait? Je ne suis pas quelqu'un ayant une quelconque importance. Et puis... entre voyageurs, on peut se tutoyer non? demanda-t-il plutôt amicalement.
Il agrémenta sa réplique d'un grand sourire, plein de ruse selon elle. « Pourquoi pas... » allait lancer la rôdeuse quand un globe magique apparut entre les deux étranges nature. Elle avait beau être une sorcière et la connaître de bout en bout, elle n'en fut pas moins fascinée par la magie. La petit boule constituée d'étincelles se mit à tourbillonner autour du blondinet. Symbelmynë ne la suivit pas du regard, préférant pénétrer le regard du jeune humain. Elle ferma ses doigts sur la garde de Macil An'Hecil, un à un comme elle savait si bien le faire. Ses doigts étaient agiles. Ils se déboîtaient avant de se refermer plus fermement sur la garde. Une grande souplesse de main, voilà ce qui faisait de sa son épée une extension parfaite de son bras.
Elle bredouilla également un petit pouvoir de protection contre le feu. Très peu perceptible, le sort d'« U' Nar » ne risquait pas d'attirer l'attention du magicien. Ce dernier était légèrement en transe de toutes façons.
La pelote de feu, finit sa course dans le gants obscur de l'inconnu comme le soleil finit sa course dans la nuit.

Un nouveau sourire se peint instantanément sur le visage de l'anonyme.
-Je crois devoir te répondre par l'affirmative. Je suis l'auteur de ce sort de feux. Il serait plus du domaine du petit tour de magie si tu veux mon avis. Mais ça n'a pas de grande importance. Aurais-je effrayé les personnes qui font partie de la caravane que tu accompagnes? Si c'est le cas, j'en suis navré.
Cet être n'avait vraiment pas l'air menaçant.

Cependant, une chose gênait extrêmement l'escrimeuse.
Cet être ? Ce quoi ? Que pouvait-il être ? Symbelmynë avait une petite idée derrière la tête. Une petite idée qui aurait pue faire frémir une grande majorité de personnes. Symbelmynë n'avait jamais été dans la « grande majorité » ! La rôdeuse ferait encore une fois exception à la règle! Elle décrispa ses doigts et baissai le coude. « Je suis rapide. S'il tente quoi que se soit, il finira six pieds sous terre et un million au dessus des nuages » raisonna la guerrière en essayant de se rappelait une vielle formule qui ne l'épuiserait pas trop.
- Bah ! Vous ... Pardon ! TU sais, les hommes ont peur de tout de nos jours. se reprit-elle en regardai malgré elle ses pieds. C'est pas grave. Je vais les rejoindre et leur dire que c'était seulement un ...
Elle releva la tête avec un air à la fois grave et triomphale.
-... démon, n'est-ce pas ?

Ce genre de révélation aurait pu mettre en colère une réelle entité maudite. Elle se tenait donc prête à pour toutes les réactions possibles imaginables de la part de l'ébouriffé.


Dernière édition par Symbelmynë le Sam 25 Juin 2011 - 8:39, édité 1 fois

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Ven 24 Juin 2011 - 16:06

Avec le temps, sans doute Ivaan avait perdu l'habitude de tenir une conversation avec des humains. Avec des hommes il pouvait se débrouiller, mais il en était pas forcément de même avec les femmes. Qui plus est, celle-ci semblait très, trèèès méfiante, si bien que sa main avait gentiment glissé en direction de la garde d'une de ses lames. Ivaan était un des rares démons qui ne cherchait pas querelle à tout bout de champs, et il fallut qu'il tombe sur une femme dont la méfiance semblait sans égale.
L'humaine parut fascinée par le minuscule globe de feu créé par Ivaan, même si elle le cacha du mieux qu'elle pue. Il la vit ouvrir et refermer ses doigts sur la garde de son épée. Elle se tenait prête à dégainer au moindre problème. Ivaan perçu comme un vague filet de magie, quelque chose de léger, subtile, et surtout discret.
Dans les instants qui suivirent, la femme resta pensive, puis se décrispa et lâcha la garde de son épée. Ivaan la sentait toujours méfiante, mais elle devait avoir confiance en ses capacités en tant que bretteur. Elle répondit en regardant ses pieds, comme si elle s'empourprait dans ses propros.


- Bah ! Vous ... Pardon ! TU sais, les hommes ont peur de tout de nos jours. C'est pas grave. Je vais les rejoindre et leur dire que c'était seulement un ...

Un vent d'assurance s'empara d'elle, et c'est triomphante qu'elle termina sa phrase.

-... démon, n'est-ce pas ?

Une expression plus sérieuse s'afficha sur le visage d'Ivaan. Ainsi cette humaine avait deviné sa nature? Le démon répondit sur un ton ) à la fois calme, et serein, mais empli d'une autorité sans age.

-Si tu penses vraiment ce que tu dis, pourquoi n'es tu pas déjà loin? Les démons sont féroces et cruels, tu devrais avoir peur.

Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Sam 25 Juin 2011 - 9:11

Tout d'un coup, le visage de l'étranger en face de Symbelmynë devint sérieux. La cassure était nette.
« Dans le mille ! » pensa la femme avec une petite touche de gaieté. Déjà petite, elle adorait devinettes et les charade. Plus grande, elle s'était vouée à décoder les énigmes sur le passé des êtres, sur leur vie, sur leur race, sur leurs secrets... C'était celles qu'elle préféraient par leur complexité ! En dévoiler une plutôt facilement grâce à bon sens de la déduction lui rendait le sourire.
Enfin, elle ne se permit pas autant de liberté. La bouche du blondinet s'était ouverte et avait parlé avec la même autorité des anciens.
-Si tu penses vraiment ce que tu dis, pourquoi n'es tu pas déjà loin? Les démons sont féroces et cruels, tu devrais avoir peur.
La voix était placide et puissante. Elle disposait au respect et à la considération. Coup d'audace sans doutes, la guerrière jeta un regard noir à l'adversaire.

Elle ferma les poings. Elle cherchai une réplique. La bonne réplique.
Cette réplique vint et elle était associée à son histoire. Les souvenirs accouraient en même tant que les mots :
-Je me rappellerait toujours de ce que m'a dit une personne qui m'était chère, il y a bien des années : « Tout les hommes ont peur. Tous. Or, on sait bien qu'on à tous un ennemis, n'est ce pas ? Alors l'ennemi de la peur réside en toi. Ce n'est pas ce bouclier si effronté qui se nomme la folie ! Cet ennemis c'est le courage. Si tu trouve où il demeure alors la peur n'a plus d'emprise sur toi. »
La femme se tut, distante et rêveuse. Elle se remémorait des temps bien lointain. Trop lointain. C'était à la fois douloureux et agréable. C'était comme un bonbon empoisonné avec un si bon goût sucré.

Elle chassa les souvenirs et transperça le jeune du regard. Son regard si féroce, orangé.
-Les démons sont cruels s'ils le décident tout comme le courage vient si on le trouve. poursuivit-elle. Je pense exactement ce que je dis. Maintenant, es ce que je dois fuir ? C'est à toi de me le dire.
Les poings de la rôdeuse se décrispèrent. Son regard n'en devint pas moins intense.

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Lun 27 Juin 2011 - 11:01

Ivaan observa son interlocutrice un instant. Les poings de celle-ci se resserrèrent. Elle voulait sans doute entrer dans une sorte de joute verbale, à celui qui parlera le mieux. Notre démon immature n'avait pas vraiment envie d'entrer dans un jeu qui nécessiterait beaucoup de mots, trop de mots. Il ferait simple. Les lèvres de la jeune femme s'entrouvrirent, laissant couler un flot de mots dans l'air.


-Je me rappellerait toujours de ce que m'a dit une personne qui m'était chère, il y a bien des années : « Tout les hommes ont peur. Tous. Or, on sait bien qu'on à tous un ennemis, n'est ce pas ? Alors l'ennemi de la peur réside en toi. Ce n'est pas ce bouclier si effronté qui se nomme la folie ! Cet ennemis c'est le courage. Si tu trouve où il demeure alors la peur n'a plus d'emprise sur toi. »

Le silence revint ensuite. Ivaan ne voulut pas couper la parole à celle qui se trouvait en face de lui. Elle reprit peut après, tentant de l'intimider en lui jetant un regard noir, sauvage, féroce.

-Les démons sont cruels s'ils le décident tout comme le courage vient si on le trouve. Je pense exactement ce que je dis. Maintenant, es ce que je dois fuir ? C'est à toi de me le dire.

-Tu parles bien, et tu m'as l'air d'être intelligente. Tu devrais alors savoir combien la frontière entre la folie et le courage est infime. Les démons sont cruels car c'est dans leur nature, ils ne peuvent faire autrement, sauf dans de certaines conditions.

Ivaan marqua une pose. Il regarda distraitement un petit moineau qui se faisait poursuivre par ce qui semblait être un aigle de proie. Il reprit ensuite.

-Je ne suis pas comme la plupart des démons. On peut dire que je suis différent. Je ne pense pas que fuir soit nécessaire, je ne suis ni assoiffé de sang, ni particulièrement cruel. Je suis moi c'est tout.

Ivaan s'avança un peu, et tendit sa main droite en direction de son interlocutrice. Il parla sur un ton calme, et une pointe de douceur.

-Je pense que nous ne sommes pas partis du bon pied. Je m'appelle Ivaan, et comme tu l'as deviné, je suis bien un démon.

Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Lun 27 Juin 2011 - 13:06

Le démon -car c'était bien un démon !- détourna le regard. Il semblait plus intéressé par un aigle poursuivant un moineau.Symbelmynë les regarda aussi. Était-elle l'aigle ou le moineau ?
-Tu parles bien, et tu m'as l'air d'être intelligente. Tu devrais alors savoir combien la frontière entre la folie et le courage est infime. Les démons sont cruels car c'est dans leur nature, ils ne peuvent faire autrement, sauf dans de certaines conditions.avoua l'être démoniaque.
Il était sage. La rôdeuse sentait qu'elle n'en rencontrerait pas deux des démons comme celui-ci. Il était si posée et doux. Étrange, en soit, mais rassurant. Remplissait-il ces fameuses conditions ? Elle aurait parié que oui.

Symbelmynë sourit à ces paroles. Il lui faisait penser à Zahir, son ami elfe disparut depuis. Il avait cette même façon de dialoguer à la fois juste et modéré. Il lui semblait même déjà avoir discuté de ce thème : la folie et le courage. Ils étaient même arrivé à la conclusion que Symbel' était à la fois complètement folle tout en étant absolument courageuse. La barrière était mince entre les deux au finale mais elle se rappelle du fou rire qui avait succédé la conversation.
-Je ne suis pas comme la plupart des démons. lâcha-t-il quand la vagabonde reposa son regard sur les deux bestioles qui étaient déjà loin.On peut dire que je suis différent. Je ne pense pas que fuir soit nécessaire, je ne suis ni assoiffé de sang, ni particulièrement cruel. Je suis moi c'est tout.
Elle chercha les yeux de l'étranger, ils étaient posés de nouveau sur elle. Le regard de la voyageuse se détendit. Cela faisait plaisir à entendre.
Elle sourit faussement et s'apprêta à tourner les talons mais le démon ganté n'était pas de cet avis. Il s'était avancé et lui tendait sa main avec le gant noir.
-Je pense que nous ne sommes pas partis du bon pied. Je m'appelle Ivaan, et comme tu l'as deviné, je suis bien un démon dit-il avec une ... pointe de douceur ?
Elle se retourna surprise. Oh ! Le fait qu'il soit un démon n'était pas un scoop, non. Ce qui la perturbait c'était la manière qu'il avait. Un démon pouvait-il parler aussi amicalement ? Et tendre la main ?

Elle plongea son regard dans le sien.Visiblement, elle s'amusait de ce geste. Sa lèvre découvrit de timides dents, bizarrement intactes, lorsqu'elle répondit :
-Tu as raison, Ivaan ! Crois moi enchantée de faire ta connaissance ! Je ... je m'appelle Symbelmynë. Femme -elle se racla la gorge- mais vous l'aviez deviné, surement. Mon visage me fait défaut... Guerrière, mercenaire et guérisseuse, au plaisir !
Elle lui attrapa la main couverte et la serra. Sur son visage, un sourire s'était installé. Un sourire assez rare chez cette pauvre fille.
-Bon. Je vais devoir rejoindre la caravane si tu me le permet.
Elle tourna le dos au démon. Elle s' éloigna que quelque mètres et s'arrêta soudain. Elle ne pouvait pas le planter là !
-Tu n'as qu'à te joindre à nous ! Je dirais que tu es un ami... jeta Symbelmymë par dessus son épaule.


Dernière édition par Symbelmynë le Mar 12 Juil 2011 - 11:54, édité 1 fois

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Lun 27 Juin 2011 - 17:32

L'humaine sembla surprise par l'attitude d'Ivaan. Elle sourit, et répondit à son interlocuteur.

-Tu as raison, Ivaan ! Crois moi enchantée de faire ta connaissance ! Je ... je m'appelle Symbelmynë. Femme, mais vous l'aviez deviné, surement. Mon visage me fait défaut... Guerrière, mercenaire et guérisseuse, au plaisir !

Symbelmynë... un prénom peut commun, mais certes charmant. Elle serra la main d'Ivaan, laissant s'afficher sur son visage un sourire amical.

-Bon. Je vais devoir rejoindre la caravane si tu me le permets.

Aussitôt ces derniers mots sortis de sa bouche, Symbelmynë tourna les talons et avança, tournant le dos à Ivaan. Elle couvrit une courte distance, et s'arrêta soudain. Elle se tourna vers le démon, et lui lança:

-Tu n'as qu'à te joindre à nous ! Je dirai que tu es un ami...

Un ami... voilà bien longtemps qu'Ivaan n'avait pas entendu ce mot. Rien qu'à l'entendre, cette sonorité lui rappela de nombreux souvenirs. Des souvenirs douloureux pour la plupart. La perte de ses amis, de ses proches... Ivaan secoua la tête afin de chasser ces mauvaises idées de son esprit.
Peut être que le moment de renouer avec le monde qui l'entoure était arrivé pour Ivaan? Il décida de répondre intérieurement à cette question par l'affirmative.
Notre démon répondit par hochement de tête à sa nouvelle "amie". Ce mot lui semblait quelque peu étranger lorsqu'il le prononçait, même si c'était juste intérieurement. Ivaan rejoignit Symbelmynë et marcha à côté d'elle. Escorter une caravane pourrait être quelque chose d'agréable à réaliser, surtout en bonne compagnie.
Tout en marchant, Ivaan demanda à Symbelmynë:


-Depuis combien de temps suis-tu cette caravane? Arrive-t-elle de loin?

Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Mar 28 Juin 2011 - 7:11

Ivaan se joint à Symbelmynë. Même s'il était agréable pour une fois de se sentir accompagnée, elle repensait aux démons. Elle n'en avait jamais vraiment connue. Une ou deux accroche avec eux , lui avait suffis. Traiter d'ami un des leurs ne lui avait jamais transpercé l'esprit. Et puis, que voulait dire « ami » pour cette femme sans attache. En vérité, pas grand chose mais il s'en rendrait compte.
Néanmoins, Ivaan essaya d'ouvrir le dialogue.
-Depuis combien de temps suis-tu cette caravane? Arrive-t-elle de loin? demanda-t-il.
Symbelmynë regarda Ivaan. Ses yeux avait quelque chose de changé, presque adoucit.
-Non. Elle n'est partie de Monte Oro que ce matin. D'ailleurs je pense qu'on va pas tarder à s'arrêter pour la journée. On a bien avancer, je pense. Les mômes en ont plein les pattes.
Ivaan n'eut pas le temps d'ajouter un commentaires, ils avaient rejoint les marchands.

Le grand personnage ventru accueillit la femme avec un regard suspicieux vers le nouvel arrivant.
-Vous êtes qui ? demanda-t-il froidement à Ivaan.
Le propriétaire de la caravane scrutait de haut en bas ce blondinet débarqué dont on ne sait où avec un air hautain. Elle ne laissa pas au démon le temps de d'ouvrir la bouche.
-C'est un ami à moi. gronda-t-elle sans même lui adresser un regard à son embaucheur. On devait ce rejoindre plus tard. Ce que vous aviez vu c'était des signaux lumineux qui m'étaient destiné. On ne sera pas trop de deux pour protéger vos biens.
-Et je suis censé le payer, lui aussi ? s'exclama l'homme, outré.
-Simplement le nourrir. dit posément Symbel'.
L'homme grogna et vaqua à d'autre occupations. Il n'avait pas cherché envie de chercher des noises à son employée. Bien trop de caractère cette femme... Et il fallait part dessus tout que ça tombe sur lui! Ce qu'elle avait exigé était parfaitement dans ces moyens mais il fallait avoir le toupet de le demander! Décidément, elle était intrigante.

La mercenaire jeta un regard au campement autour d'elle. On commençait à installer des tables et des couchettes au sol. La nuit sera belle et ils la passeront à la belle étoile.
Symbelmynë fit une rapide liste des choses à faire. « installer les voitures en cercle, créer le foyer, monter les tables... » Elle se retourna et chercha Ivaan pour lui exposer la chose. Le démon était en train de subir une étrange attaque : Des dizaines d'enfants allaient à sa rencontre.

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Ivaan Konpa le Sam 2 Juil 2011 - 21:06

Des enfants... Cela faisait quelques temps qu'Ivaan n'en avait pas fréquentés. Un enfant était mignon, gentil, curieux. Mais parfois, il pouvait se transformer en véritable petit monstre, agaçant, nerveux, insatiable. C'est ce qui donnait un certain "charme" aux jeunes pousses humaines.
Voir de petits être innocents lui rappelait sa "jeunesse" auprès de ses parents. Tout était merveilleux à cet âge là, on découvrait le monde, et une quantité incalculable de connaissances s'offrait à nous.
Ivaan souriait aux enfants, il ébouriffait des cheveux, tapotait des têtes, tout ce qu'il fallait faire pour amadouer de jeunes humains. Quelques instants passèrent et ils se désintéressèrent (sans doute momentanément) de lui. Le jour commença à décliner lentement. Le démon aida à préparer le camp pour passer la nuit.
L'heure du souper arriva, et il s'assit non loin de Symbelmynë pour déguster une sorte de ragoût de lièvre qui leur avait été servi.

pitoyable désolé, mais je peux pas utiliser mon ordi pour le moment Sad, j'essaierai de me rattraper après^^

Ivaan Konpa

Masculin Age : 22
Messages : 89
Date d'inscription : 17/06/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Mar 12 Juil 2011 - 12:06

« Il se débrouille bien avec les enfants, le petit démon. » pensa Symbel' en observant le concerné du coin de l'œil. Elle aidait les marchand à tout installer pour la nuit et l'aisance du blondinet ne lui avait pas échappé. Elle, la Redoutable, n'avait jamais pu supporter les gamins.
Tout se présentait plutôt bien. En plus, la guerrière était plutôt de bonne humeur. Incroyable, n'est-il pas ? Elle ne savait pas si s'était la journée passée sans incidents ou bien cette rencontre inattendue qui lui donnait le sourire mais elle se sentait plutôt légère.

Une seule chose réussie à entamer sa gaieté : Elle avait remarqué un marchand dans qui avaient les yeux braqués sur elle. Pour l'instant, elle avait jugé bon de l'ignoré mais cet homme dans l'ombre ne lui disait rien qui vaille. « Je règlerai mes comptes plus tard » avait-elle songé amèrement avant de voir Ivaan proposer son aide pour déplacer un chariot. Les enfants s'étaient désintéressés de lui. Il était bien drôle se démon. Sympathique était le bon terme.

Le jours déclinait rapidement. Il fallut bientôt allumer un feu autour duquel les voyageurs s'amassèrent et très vite on servit un ragout de lièvres. Ivaan vient la rejoindre. Symbel' se permit de l'accueillir avec un regard amical mais pas plus. Elle n'avait pas envie de parler.
La compagnie de marchands n'était pas triste ! Loin de là ! Certains anciens sortirent des instruments. La musique recouvrit bientôt les bruits de cuillères vidant l'écuelle. Des jeunes femmes se levèrent et dansèrent une drôle de chorégraphie autour du feu. Séduisantes. Des jeunes filles élevée sur les chemins, ondulant du bassin et de tout le reste, d'ailleurs.
Dans se genres de moment, la rôdeuse était fière d'être ce qu'elle était. Comme elle le faisait des catin dans les tavernes, elle se désintéressa du spectacle. Elle regardait toujours l'homme qui s'était assis à son opposé dans le cercle. Elle savait que tout ses faits et gestes étaient épiés. Que lui voulait-il ? Ivaan lui lançait des coup d'œil. Elle était d'un coup nerveuse, il l'avait peut être sentit.
Les instruments se turent. Les danseuses retournèrent finir leur repas. On ouvrit un tonneaux de vin. La mercenaire se leva et alla en chercher deux grandes chopines. Elle en tendit une au démon.
-A notre rencontre ! maugréa-t-elle.
Et elle prouva à tout le monde qu'elle avait une excellente descente. La chopine fut vidée dans trois superbes gorgées. L'alcool lui montait à la tête mais elle avait l'habitude des ses vapeurs enivrantes. Elle s'essuya la bouche avec son revers de manche et lança un regard furtif à l'inconnu. Deux yeux toujours posés sur elle comme pour fouiller tout les coin de sa personne. Elle soupira et mit de côté la pinte vide. Il fallait toujours un truc pour lui pourrir la soirée !

La nuit était à présent noire. La guerrière s'attendait à ce que le repas finisse. Il était raisonnable de se coucher maintenant : il y avait de la route demain.
Visiblement, on n'était pas de son avis.
Des hommes se firent alors à jouer du tambour. Des gros dumdums qui fit frémir Symbelmynë. Ils lui rappelait les tambours de guerre, puissants et solennels. Aussitôt les percussions frappées, deux bohémiens s'empressèrent de nourrir le feu. D'autres tamtams plus claires se joignirent à la danse qui s'endiablait déjà D'autre tamtams plus claires se joignirent à la danse qui s'endiablait déjà.
Alors tout les hommes dit forts ou du moins valides s'étaient levés. La mercenaire les regarda mais ne bougea pas d'un pouce, les coudes posés sur les genoux écartés et le regard se perdant dans les flammes. Soudain, tous les hommes sautèrent l'un après l'autre pas dessus du feu. Les tambours battaient un rythme extrêmement rapide. Tout le monde semblait savoir exactement quand c'était son tour. Tout allait si vite. On en voyait plus que des formes masculine voler aux dessus. Symbel' sourit. Elle se demandait si elle était encore capables de ce genre d'acrobaties... Silence.
Justement, l'homme qui l'épiait venez de passer par dessus le feu. Il semblait être le dernier. Les tambours s'étaient arrêtés aussi net, figeant tout le monde autour de l'âtre. La guerrière plongea son regard dans celui de cet imbécile qui lui tendait la main, à elle et à Ivaan. Il était pas très vieux, une petite vingtaine comme l'enveloppe corporelle de Ivaan, plutôt costaud mais maigre. Il portait un bouc brun et des cheveux mi-longs. Ses yeux miroitaient d'un bleu saphir. Le temps de réflexion fut bref.
A par rament, on ne lui voulait pas de mal alors pourquoi refusé un défit ? C'était pas dans la nature de la femme, justement. Debout, elle lança un regard à son « confrère mercenaire ». Le démon leva la tête, pas vraiment ravis mais il se leva tout de même. Elle lui sourit.
Les tambours reprenaient. Doucement Symebelmynë s'empreignait du tempo. Soudain, elle fonça vers les vagues ardentes en dégainant une de ses armes. Elle ficha l'arme dans le sol et s'appuya dessus pour se propulser pied en avant au dessus des langues brûlantes, à la manière d'une perche. Elle s'amusa à faire un saut périlleux et retomba accroupie devant le gérant de la caravane entouré par sa famille : une femme grassouillette et deux marmots. Le poing au sol et le regard vide, l'épreuve ne paraissait pas l'affecté plus que ça. Tout le monde se trompait. Le genoux de Symbelmynë était en mauvais état et cette acrobatie ne l'avait pas arrangé. Elle serrait les dents, voilà tout.
Elle se releva avec un malicieux et légèrement tremblant :
-Monsieur, Madame.
Elle se retourna et sauta cette fois « sobrement » au dessus du foyer sous les battements déchaîné des tambours qui avaient repris. Une fois de l'autre côté elle essaya de reprendre son arme toujours fichée dans le sol. Elle essaya par trois fois de la reprendre. Aucun rire n'avait fusé, bizarrement. Symbelmynë avait regardé désolée Ivaan. Le blondinet avait l'air amusé de la voir peiner. Il avait un petit sourire. Elle ne lui en voulais pas. Elle souriait également. « Je me fait lourde ! » pensa ironiquement la guerrière.
Elle souleva enfin la lame et la rangea dans son fourreau. Elle passa derrière Ivaan en lui posant amicalement une main sur l'épaule. Et elle alla s'assoir auprès du jeune garçon aux yeux bleu.

Elle avait les yeux braqués sur Ivaan mais s'autorisa à lancer abruptement :
-On se connait ?
-Vous avez peut être entendu parler de moi ... essaya l'homme.
- Par ce que vous croyez que je fais attentions à ce qu'on me dit ? Exprimez-vous!
- Okmélyon. Turambar Okmélyon.
- Et vous me voulez ?
- Rien ! Absolument rien...
Symbelmynë lui lança un regard glacial. Était elle paranoïaque? Oui. Il y avait des chances... Elle baissa les yeux.
Devant les répliques froides et distantes de la rôdeuse, le visage de l'homme s'était empourpré.
-Alors cessez de me dévisager ainsi. demanda-t-elle plus doucement.
Elle reporta son attention sur Ivaan. Turambar semblait hésité. Il faut dire qu'elle l'avait plutôt bien remballé.
-Il est plutôt sympathique votre ami... tenta-t-il.
Elle en déduisit qu'ils avaient un peu papoté pendant qu'elle faisait ses cabrioles.
- Je sais... finit par grommeler la rôdeuse.

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Symbelmynë le Ven 30 Déc 2011 - 11:27

Le RP semble abandonné par Ivaan Konpa
A supprimer, s'il vous plait.
(Réutilisation probable du premier post de la demoiselle pour une mission. Wink)

Edit Nath: sujet verrouillé (on ne supprime pas chez nous Wink) + 10PA retirés

Symbelmynë
Modo
Modo

Féminin Age : 19
Messages : 363
Date d'inscription : 26/04/2011
Points de Progression : 48


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La détente, un passe-temps qui n'est pas de tout repos! [PV Simbelmynë]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum