[Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Lindir le Jeu 20 Oct 2011 - 0:37

Partie RP

Pseudo : Lindir
Age : 30.000ans
Race souhaitée : Elfe Noir

Caractère:
Lindir est, sans aucun doute, un être instable. Créature de génie, il n'a pas son pareil pour comploter dans l'ombre, observant, devinant, avançant ses pions un à un, telle une fauve qui guide sa proie dans un piège. D'une patience exemplaire, il n'a cure du temps qui passe et continu, adaptant son plan selon les évènements, à entourer les Elfes de pièges mortels. Car son but ultime est, cela depuis des années, avant même la création des Sethrilion, de détruire le peuple Elfique, de se venger. La mort d'Elleniä et la souffrance que d'être coupé à jamais des arbres l'on détruit, faisant de lui une coquille vide qui ne rêve que de vengeance. En compagnie d'autres N'Elfir, il est froid, les ignorants presque, ne leur parlant que s'il en a véritablement besoin. Par contre, il est carrément hostile à toutes autres races, sauf peut-être les Orcs qu'il considère avec une indifférence manifeste. Ne vous leurrez pas, Lindir n'est pas un sot, c'est un être redoutable, rusé et sans pitié, qui ne recule devant rien pour arriver à ses fins. À ses yeux, les mots ''amitié'', ''amour'' et ''bonté'' ne valent plus rien, ne sont que des mots sans sens. Ils ne s'allient que si cela l'arrange, que si les buts de ses interlocuteurs rejoignent les siens. Il ne fait des alliances d'arrangement, de convictions, pas d'amitié ou autres sentiments abstraits.

Le Temlejj, lié à Lindir, est comme une voix dans son esprit, dévorant sa raison, le poussant à la vengeance. Car le Temlejj qui habite le Pilier de Lindir est rusé, vil. Il n'a pour but que l'accomplissement des volontés de son lié, bien qu'il n'a aucun remord, aucune conscience humaine. Avec lui, l'expression ''la fin justifie les moyens'' prend tout son sens...


Description physique:
Ombre aux multiples visages, jamais Lindir ne laisse paraître sa véritable apparence. S'entourant de discrets sortilèges, modifiant son apparence selon son humeur, celui-ci porte généralement une tunique noire comme la nuit, reflétant le clair de Lune. Son visage, aux traits presque angéliques et à la peau aussi blanche que le marbre, aux yeux d'un noir profond dans lesquels l'on pourrait avoir l'impression d'y tomber, telle dans un gouffre sans fin, exprime bien sa folie, dévastatrice. De taille moyenne, il quitte rarement son antre, dans Elesas An'Duin et s'y cache, dans l'une des salles les plus profondes, accompagné de son Telmejj, observant le monde, attendant son heure. Sa longue chevelure, noire comme la nuit, qu'il aime laisser porté par le vent, lui donne un air de Démon. Entouré en permanence d'une aura noire comme la nuit, il se déplace dans Geadrâs la plupart du temps grâce à son esprit, apparaissant aux pauvres mortels qui croisent sa route comme un nuage de malfaisance, comme une tempête de colère. Vous l'aurez deviné, il n'est plus que l'Ombre de ce qu'il était, une parodie de l'Elfe Blond de jadis...

Son Sethrilion est, comme ses semblables, composé de la même matière qu'Elesas. Sculpté telle un entremêlement de racines noires, brillant d'une lumière douce, mais inquiétante, en son centre, cet artefact de vision est aussi magnifique qu'inquiétant, hypnotisant. Rare sont ceux qui l'ont contemplé, car Lindir le protège, le cache avec un soin jaloux, bien qu'il en a le droit et les raisons.


Histoire de ton personnage:
Spoiler:

Comment en était-il arrivé là? Comment avait-il passé du bonheur, de la lumière, aux Ténèbres les plus totals? Nul ne saurait le dire, mais tant qu'il parcourra le monde, marchant sous l'Ouranos, Lindir désirera qu'une seule chose, cette même chose qui est encore la seule à le retenir en vie, cette chose pour laquelle il a juré qu'il n'aurait de repos tant qu'elle ne sera pas accomplie. La Vengeance...

Il y a de cela bien des siècles, bien des millénaires, dans Elfiera la Belle naquit Lindir, membre d'une famille de faible importance, bien que riche.

Lindir grandit en force et en sagesse, dans le continent mère des Elfes, vivant en symbiose avec la nature. Recevant l'éducation liée à son rang, il passa de nombreuses années, des centaines, même, sous le tendre soleil d'Efliera, apprenant tout ce qu'il y avait à savoir pour une personne de sa classe sociale. Ô comme la forêt était belle, en ces temps bienheureux, comme la vie était douce, durant les éternelles journées Elfiques. L'avenir semblait heureuse, bien que la surpopulation d'Elfiera causait problème, puisque le continent n'était pas infini, entouré comme il était par la grande Mer Elfique. Bien que la stature imposante de l'Elfe impressionnait ses interlocuteurs, jamais il ne pensait à la querelle, jamais il ne nourrissait, en son coeur pur, de vils intentions. Car Demet l'avait fait franc, tandis qu'Erä lui avait donné la bonté. Sage il était, réfrénant les ardeurs farouches de ses amis, connaissances et confrères. Ô comme sa vie était heureuse, interminable sous le chaud soleil d'Elfiera... Si seulement, si seulement l'avenir c'était avéré meilleurs...

Vers l'âge de 10.000ans, un curieux dons se manifesta en lui. La nuit, sous le Lune et même parfois le jour, dans ses rêveries, il voyait, dans de curieux songes, des brides d'images... Il n'en comprenait point la signification, mais ces visons le remplissaient d'horreur, d'effroi. Il voyait de l'ombre, de la souffrance, de la tristesse... Il n'y prêtait attention, naïf comme il était, croyant que nul mal ne s'abbatrait sur lui et son peuple. Vers la même époque, il épousa Ellenä, une elfe de bonne famille.

En même temps que Lindir grandissait, le peuple Elfique croissait et bientôt, les Elfes furent à l'étroit sur leur contient. Le temps était venu. Il fallait partir vers Promethae, cette terre promise par les dieux aux elfes, afin que le peuple Elfique s'implante dans un nouvel endroit. Rejoignant la nouvelle Classe Selëdati, il parti en mer, accompagné de son épouse, Lindir affronta la traversée. Elle fut catastrophique. Des dizaines de bateaux furent perdus, des milliers d'elfes, tués, noyés. La mort régnait, la peur, car croyait, au moindre craquement, que c'était au tour de leur bateau que de rejoindre les fonds marins. Et enfin, alors que l'espoir avait quitté le coeur de Lindir, une terre se profilait à l'horizon: Promethae, la terre promise. Les elfes étaient fébriles. L'heure de la colonisation avait-elle sonnée?

La réponse était non. Promethae était stérile, inapte à la vie des elfes. Ce continent, cette terre, n'était pas pour les elfes. Les arbres mères refusaient de pousser, comme étouffés dans le sol par d'antiques maléfices. Le désespoir et la panique furent totaux. Ils avaient fait tout ce chemin, cette traversée éprouvante, pour rien. Le désespoir et la peur, telle étaient les maîtres dans le camp elfique, il fallut à Elderian, chef de cette expédition ratée, bien des jours avant de convaincre chaque elfes qu'il fallait retourner à Elfiera, affronter à nouveau la mer. Bien que traumatisés, Lindir suivis les siens, retournant à bord de ces navires maudits par les dieux, pour une traversée certainement mortelle. Elle le fut. Catastrophique, même. Les pertes furent encore plus innombrable et à chaque matin, à l'aube, s'élevait dans l'Ouranos, depuis la flotte elfique, les cris de désespoirs des Elfes, blessés par la mort d'un être proche, ou recherchant un disparu du regard. Le soulagement fut palpable lorsque les vigies lancèrent, du haut des mats, les cris annonçant que la terre était en vue. Seulement, ce n'était pas Elfiera, qui se profilait à l'horizon. Un autre continent, peut-être fertile, qu'ils n'avaient pas aperçus à le première traversée. Les courants marins les avaient donc dévier de leur route. Pour le meilleur ou pour le pire? Seul l'avenir, aussi sombre soit-il, pouvait le révéler. Quand les nefs blanches des Elfes touchèrent le sol, que les premières graines furent plantés, la vérité apparue. Ce continent était la terre promise par les dieux. Geadrâs l'inespéré.

À ce moment, pour la première fois de sa vie, Lindir tomba sur le sol et pleura. Secoué de sanglot. Tant d'épeuves, tant de souffrances... Heureusement, Ellenä était toujours là, dernière parmis les proches de Lindir à avoir suvécue à la catastrophe. Sous les ordres d'Elderian, les elfes s'Installèrent donc sur Geadrâs, créant un nouveau royaume, plantant des arbres sans cesse, n'ayant de repos que lorsque le soleil avait déserté l'Ouranos depuis de nombreuses heures. La tache était érintante, puisant jusque dans les rantranchements les plus secrets des Elfes. Mais bientôt, le forêt poussait, recouvrant le nouveau royaume elfique. La paix semblait assuré, à ce moment calme de la vie elfique. Mais les Elfir étaient loin d'être seul, sur ce vaste continent inexploré. Dans les montagnes, au fond des grottes, se cachaient, telle des loups, les Naug. Créatures velues à petite taille, il n'était au début de la colonisation qu'une légende qu'on racontaient le soir, près du feu. Mais il en était tout autre. Les Nains, telle était leur nom, était en fait les premiers occupants de Geadrâs et ils ne semblaient pas accepter le fait d'êtres dépossédés de leurs terres. Les premiers accrochages furent des escarmouches, mais ces querels se transformèrent bien vite en bataille rangée, la première guerre de Geadrâs avait lieu. Les massacres était horrible, autant pour les deux camps. Devant toute cette violence, le couple se montrait dégoûté. Ils n'étaient pas les seuls, d'ailleurs. Parmis les Elfes, seul une poignée se montrait contre tous ces massacres, parmis laquelle l'on pouvait retrouver tant des membres de la classe Yauna, telle le grand Elderian, Prince des Elfes et tant des membres de la classe Cuen'dalo. Cette petite centaine d'individue, étaient mérpisée, parofi sinsulté par le reste de la population Elfique de Geadrâs. Seulement, les massacres prenaient de l'empleur et certains Elfes invoquaient les Démons pour combattre les Naug. Cet alliance contre nature, puisque les Démons étaient les pires ennemis des Elfes, ne manqua pas d'ulcéré les partisans de la paix, défenseurs de la parole de Demet.

Las de toutes ces batailles et invocations, Elderian, Prince des Elfes, convoqua le conseil. Il menaça de retourner à Elfiera afin d'avertir les anciens de la traîtrise des parjures, ceux qui invoquaient les démons. La réponse fut immédiate, L'une des Généraux d'Elderian, Samalayin, se proclama souveraine des Elfes sur Geadrâs, devant le conseil. Le discoure de l'Elfe fut si enragée, si poussé à la guerre contre les Nains, qu'elle emporta l'unanimité et on lui laissa le choix du sort d'Elderian et ses fidèles, parmi lesquels Lindir et Elleniä. La sentence fut terrible.

''Nous, Juges et Maîtres du peuple Elfique sur Geadrâs, nous te bannissons, Elderian Nam'Caelar, Prince Déchu du nouveau royaume. Tu as jeté sur nous le malheur et la mort à maintes reprises, et maudit nos noms quand nous avions besoin de toi. Reçois ce châtiment, traître parmi les traîtres, parjure parmi les parjures. Que ton nom ne soit plus jamais prononcé par la bouche d'un Elfe, et que ta descendance pourisse dans la souffrance, loin des Arbres et de la Lumière. Oui, nous te condamnons à ne plus jamais goûter au bonheur de Demet et Erä, ainsi que tes suivants... Puisses-tu disparaître de ce monde et ne jamais y revenir. Car ce monde a déjà oublié vos noms. Vous serez les N'Armetla. Vous n'êtes déjà plus que les ombres de vous-mêmes, N'Elfir..."

La douleur fut atroce, maudits par les Démons, Lindir fut coupé du contacte des arbres, du contactes de la forêt, de la nature... En son coeur, il y avait déshormais un immense vide, insurmontable, déchirant. D'un coup, il avait été séparé de ce à quoi il avait été intimement lié durant des milliers d'années, ce à quoi rimait sa vie. Toute son enfance et ces années passées à protéger la nature, la nourrir... Il en avait été coupé, on lui avait arraché, on l'avait maudit, détruisant tout ce qui avait d'Elfe en lui. Il était un N'Elfir, une ombre de sois-même, le reflet de ce qu'il était... Poursuivits par les Elfes, qui n'hésitaient pas à les chasser comme des bêtes, les N'Armetla couraient pour sauver leur vie. Ils franchirent les territoires Nains, passèrent les montagnes. Durant cette folle course, Lindir avait perdu Elleniä, qui fut tuée par les flèches d'argent des Elfirs. Maudits, nous sommes maudits... Telle était les mots qui se répétaient sans cesse dans l'esprit détruits de Lindir. Car il avait vu ce qui se passait, il y a de cela des millénaires. Il avait vu la souffrance, la mort, il avait tout vue...

Mais il n'avait pu empêcher le destin de frapper...

Lindir n'était plus qu'une coquille vide, il avait perdu son apparence Elfique, il n'était plus rien. Lorsqu'Il arriva au Dern, comme ses semblables, il s'y jeta souhaitant en finir avec le monde qui avait été si cruel envers lui et ses frères, eux qui n'avaient suivis que les enseignements de Demet et Erä, eux qui ne voulaient que la paix... La souffrance le déchirait, il ne souhaitait qu'en finir. Mais le Dern en avait décidé autrement et il flotta jusqu'à l'autre rive, en compagnie de ses frères et soeurs N'Elfirs. Ils restèrent couché, tremblants de froid, de faim, durant de nombreux jours, ne croyant pas ce qu'ils leur était arrivé. Il ne comprenait pas...

Elleniä n'était plus là...

Il se sentait vide, seul, seul en ce monde d'éternels souffrance, seul sous l'Ouranos à souffrir pour l'éternité. Lorsque l'un d'eux parla pour la première fois depuis longtemps, il sut alors qu'il n'était pas seul. Ils était un peu plus d'une centaine à avoir survécu. Jamais plus, jamais plus il ne connaîtrait la joie d'aimer et d'aimer. Car son coeur était mort, son esprit, avide de vengeance. Ainsi furent plantés les germes de la colère, les graines de la rancunes, en l'esprit du N'Armetla qui avait tout perdu.

Ils marchèrent, marchèrent et marchèrent toujours, découvrant ce que leur avait légué les Démon en héritage, en malédiction, Jamais plus, ils n'auraient d'enfants. Seulement, même s'ils étaient déshormais très faibles, ils étaient devenus plus fort de par la magie. C'est ainsi qu'ils découvrirent An'Duin, le nid, dans les Terres Blessées, ainsi que ses singuliers occupants. Les terrible Dragon. Après les avoir chassé, les nouveaux Elfes Noirs, car c'était ce qu'ils étaient, posèrent les premières pierres de ce que serait Elesas An'Duin, leur nouvelle citadelle.

Il travailla durant des années avec un petit nombre des siens à créer un sortilège suffisamment puissant pour pouvoir contacter les Elfierans. Le résultat futinsufisant, bien que brillant. Grâce à la pierre Noir d'Elesas, les N'Elfir façonnèrent les Piliers, les Sethrilion, objets d'amplifications mentales. Chaque Sethrilion était différent, amplifiant, selon sa nature, le domaine de son choix. Seulement, les Sethrilion étaient plus que des artefacts. Ils avaient leur propre âme, leur propre conscience, d'où le fait que leurs capacités variaient. Ces artefacts étaient habités par les Temlejj, antiques créatures des profondeurs extraites de l'Inferës par la magie des N'Armetla, vestiges des temps oubliés. Lindir se lia, grâce à un partage majeur, à l'un d'eux, enfermant celui-ci, avec son approbation, dans une pierre d'Elesas. Ce Sethrilion, lié à l'esprit de Lindir, lui donna le pouvoir de voir tout ce qui se passait sur Geadrâs, à des lieux très éloignés de la position de celui-ci., tant que cet endroit n'était pas protégé par de puissants enchantements. Ainsi, grâce à son Sethrilion, habité d'un Temlejj, il vit de nombreuses choses qui auraient du rester secrète... Les siècles passèrent, durant lesquels, comme tous ses compagnons, Lindir étudia la magie et ses fondements. C'est vers cette époque que naquirent les Orcs, seuls enfants des N'Elfirs. Il ne les regarda que de loin, jugeant cruel de transmettre la malédiction à d'autres êtres vivant, même si c'était pour pouvoir perdurer. Lorsque les Orcs déferlèrent sur Geadrâs, Lindir s'en tenu loin, ne désirant pas hâter son heure de vengeance. Car il s'était juré, dans le plus solennel serment, qu'il n'aurait de repos qu'une fois Samalayin morte et que les Elfes ne soient plongés dans la ruine la plus complète.

Elfir il était, Ombre il est devenu et N'Elfir il restera. Mais tant que vivra Samalayin, tant que les Elfes seront un peuple fier, tant qu'ils ne regretteront pas leurs actes, Lindir n'aura jamais de repos, même si pour cela il devra passer les prochains millénaires de l'ombre, à attendre son heure...


*L'Ouranos signifie ''ciel'' en grec. C'est une figure de style. =)
Equipement souhaité: Sethrilion [distance b-c, arme de jet, magique] + Protection à Support

Code secret: Noussa Powa ~

Note: Double Compte d'Annatar, je me passe donc de la partie IRL =D
(Vous allez ajouter ce compte au groupe Modo? Parce que moi, changer de compte pour faire de la modération à chaque fois, j'ai pas trop envie ._.)

Lindir
Modo
Modo

Masculin Age : 22
Messages : 60
Date d'inscription : 20/10/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par N'Aedras le Jeu 20 Oct 2011 - 21:40

Yey.

Niveau 3 pour moi.
Tu connais tout, je te laisse préparer tes choix.
Jt'officialise le profil et jte mets dans le groupe modos.

_______________________________________________________

Absent jusqu'à ce que ma box décide de marcher, avant la fin mars j'espère.
Admin responsable RP & univers de Naravel.
*Nous acceptons les âmes goûteuses en offrande dans les MP*
Oui, nous les voulons, mes précieuses...

N'Aedras
Admin
Admin

Masculin Age : 30
Messages : 4578
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 54


Voir le profil de l'utilisateur http://thelastairbender.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Lindir le Ven 21 Oct 2011 - 0:31

Merci!

Je suis heureux qu'après 1ans, j'ai pu passer de niveau 1 à 3 =D

Aloooors, il ne me manque plus qu'une personne pour avoir mon niveau 3 chéri =3

Lindir
Modo
Modo

Masculin Age : 22
Messages : 60
Date d'inscription : 20/10/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Nathrae le Ven 21 Oct 2011 - 1:23

Passage vite fait pour accorder également un petit niveau 3. =)
Songe à te relire, car j'ai vu des fautes facilement évitables, autrement tu t'es bien amélioré. Ah, et il me semble que c'est Elfirea, et non Elfiera. Wink

You know what to do, 70pts de capaz actives + 2 de capaz passives à répartir. ^^


Dernière édition par Nathrae le Lun 2 Jan 2012 - 15:00, édité 1 fois

_______________________________________________________


art © hbdesign

Nathrae

Féminin Age : 28
Messages : 3490
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://thelastairbender.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Lindir le Ven 21 Oct 2011 - 11:13

Songe à te relire, car j'ai vu des fautes facilement inévitables, autrement tu t'es bien amélioré. Ah, et il me semble que c'est Elfirea, et non Elfiera

J'Admet, mon point faible reste l'orthographe. Merci! =3
Ah oui, il se peut, j'inverse souvent deux lettres sans m'en rendre compte ><

You know what to do, 70pts de capaz actives + 2 de capaz passives à répartir. ^^

Oh Yeah!

Je commence avec les deux points de capaz passives: 1 en vitesse, l'autre en dextérité.

Pour ce qui est des points de capaz actives.. =3

10 en Résistance
30 en Intelligence
30 en Concentration

Voilà.... =D

Lindir
Modo
Modo

Masculin Age : 22
Messages : 60
Date d'inscription : 20/10/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par N'Aedras le Ven 21 Oct 2011 - 12:14

Jte répartis ça.

_______________________________________________________

Absent jusqu'à ce que ma box décide de marcher, avant la fin mars j'espère.
Admin responsable RP & univers de Naravel.
*Nous acceptons les âmes goûteuses en offrande dans les MP*
Oui, nous les voulons, mes précieuses...

N'Aedras
Admin
Admin

Masculin Age : 30
Messages : 4578
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 54


Voir le profil de l'utilisateur http://thelastairbender.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Alrik le Ven 21 Oct 2011 - 17:08

Un petit niveau 3 pour moi aussi mon petit ANNNATOUNET !
Et au passage, chouette signature ! Wink

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa

Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 25
Messages : 2015
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Annatar le Ven 21 Oct 2011 - 18:46

Merci, Alrikouninouchou =3

_______________________________________________________



J a n u s © = s a k i m i c h a n
~ Présent, en théorie ~

Annatar
Admin
Admin

Masculin Age : 22
Messages : 1049
Date d'inscription : 17/12/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur http://aslurne.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Lindir ~ "validé niv 3"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum