Ombres & Complots ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ombres & Complots ~

Message par Lindir le Dim 26 Fév 2012 - 20:57

Avant-propos:
Il est possible que ce post comporte certains spoilers pour certains ou autres erreurs. À moins que je n'ai fait une gaffe, tout ce qui est dit dans ce message pouvant comporter une certaine surprise a reçut l'approbation de Yuke.

Je crois.

Bonne lecture! ~






    « Ai Varden abr du Domia Fells... »

    Dans un silencieux mouvement, ne perturbant qu'à peine la triste ambiance qui régnait en ces lieux, la pierre se fragmenta, créant une arche, un escalier, qui s'enfonçait profondément sous terre, en direction d'une grotte scellée. D'architecture malhabile, aux murs épurés, l'escalier serpentait entre différent gouffre aux profondeurs incertaines, s'élançait audacieusement à travers la montagne, se glissait vers le coeur même de cet amas de pierre. Au loin, on pouvait apercevoir la silhouette incertaine d'une falaise, gigantesque rempart entre les terres sauvages et ces sinistres montagnes. À la lisière du tunnel, se regroupait un groupuscule insolite, composé d'êtres aussi divers qu'étranges. Seulement, après le moindre réflexion, tout passant les apercevant ne pouvait que constater à quel point ces personnes semblaient convenir à ce type de paysage, même si ce lieu était plus qu'éloigné des routes normalement fréquentées par les races mortelles. Pour la plupart, ces êtres semblaient être de nature humaines, même si leur armure qui recouvrait chaque parcelle de leur corps ne laissait deviner aucun détail quand à leur apparence, leur visage était caché sous de curieux masques argentés. Certainement des mercenaires. Au centre de ces curieuses personnes lourdement armées, dans une longue cape immaculée, se tenait un être aux allures insolites, qui était presque sans aucun doute celui qui commandait. Sa peau, d'un blanc maladif, ses yeux perçants noirs comme la nuit et sa longue chevelure de jais, renforçant le malaise que pouvait éprouver un quelconque spectateur. Tout près de lui, grelottant et agenouillée dans la terre boueuse, les vêtements aussi sales que sa personne, se tenait la seule personne dont la race était facilement identifiable. Un véritable humain, jeune, quelque peu musclé, mais surtout, jeune et séduisant. Les yeux vides, contemplant le paysage comme dans un rêve, le visage impassible de l'être semblait dire qu'il était présentement plongé dans un de ces cauchemars particulièrement désagréables. Fixant un instant le lointain, celui qui semblait être le chef prononça un ordre sec, explicites, et plongea dans les tunnels en compagnie de l'humain ainsi que deux des mercenaires. Les autres soldats, après avoir reçus leurs instructions, installèrent leur campement à quelques dizaines de mètres de la grotte, jugeant cette distance respectable. Alors que ceux-ci préparaient leur séjour en ces lieux, leurs compagnons s'enfonçaient lentement vers le coeur de la montagne, leur maître prenant un plaisir vicieux à faire durer le plus lentement possible la marche, plongeant peu à peu l'homme dans une terreur des plus totales. Celui-ci était poussé par l'un des deux silhouettes de fer, tandis que l'autre transportait une antique relique aux pouvoirs uniquement connus par son propriétaire, sans aucun doute l'Ombre qui menait cette procession. Car, avec du recul, n'importe quel étranger ne pouvait qu'arriver à la conclusion que le meneur ne pouvait être qu'un N'Elfir, raisonnement plus qu'exacte.

    Pénétrant dans la chambre principale, taillée à même le roc par la plus obscure des magies, l'Ombre, élevant ses mains dans les airs, alluma les flambeaux qui ceinturaient la salle, ceux-ci projetant une lueur bleutée due à leur essence magique, rendant la pièce encore plus lugubre. Au milieu de cette vaste grotte, éclairé par les lueurs flamboyantes produites par les torches enchantées, une table de pierre aux étranges motifs antiques trônait, attendant de recevoir son passager. Le N'Armetla s'avança de quelques pas, puis tendis la main en direction du garde chargé de transporter la relique. Le mercenaire s'inclina, puis la présenta à son maître, dans une pitoyable servitude. Cependant, à peine l'humain avait-il tenter de retirer la voile qui recouvrait l'étrange relique qu'une décharge foudroyante traversa son être, signe d'avertissement quand à la manière de se conduire. On ne fait qu'obéir, l'initiative n'est pas conseillée si on souhaitait rester en vie. Posant l'objet caché aux yeux de tous sur cette table de cérémonie, il la dévoilà aux yeux de son prisonnier. Un amas de branche, noirs comme la nuit, avec au centre, une lueur maléfique, intelligente. Un Temlejj de la vision.

    « Admire, mortel, Deyna Fricai, démon de l'Inferës ! »

    Un brouillard, discret visiteur, vicieux et rusé, se répandit dans la grotte, amplifient la terrible peur qui parcourait l'être brisé. L'Ombre s'avança, posa sa main sur le Sethrilion et ferma les yeux, entrant dans une transe silencieuse. À travers l'être que contenait l'objet, l'esprit de l'ombre franchit la montagne et, survolant la vallée, commença à tisser de sombres enchantements. À ses yeux, de curieux filament sombre, s'enroulant et se tortillant dans les airs, entouraient la montagne, la prenaient dans une terrifiante tornade de magie. Conjurant les plus puissants enchantements de protection qu'il connaissait, il rendit cet endroit introuvable, telle une vallée fantôme qui n'apparaissait qu'à ses yeux et ceux de ses hommes. Très peu le savait, mais il y a de cela des millénaires, dans le plus profond des montagnes Sergates, un Hamadryade avait, dans un effort magique plus qu'intense, rendu invisible son propre domaine aux yeux des Mortels. Alors qu'il exécutait les derniers enchantements finaux, le Temlej s'adressa à lui, dans un murmure doucereux, un murmure qu'entendent des fous dans leurs esprits.

    « Indlvarn, Lethrblaka, rïsa lam iet un Fell unin Valaya... »

    Une terreur violente traversa, dans un fulgurant éclair, l'esprit de l'Ombre. Impossible... C'était totalement inconcevable. Voilà des siècles qu'ils n'étaient pas apparut aux yeux des Naraveliens. Seulement, le démon ne pouvait mentir et leur arrivée imminente ne pouvait que causer plus de problème. Il devra modifier toutes les défenses magiques, redoubler de prudence mais surtout, accélérer son plan. Son hôte devra avoir quitter ces terres avant l'attaque, car sinon...

    « Gangà Deyna! »

    Sous son ordre, ou plutôt à sa demande, le Temlejj dirigea son esprit dans un tourbillon d'images flous, vers au-delà des falaises de Valaya. Et il les aperçut. Grand terrifiant, crachant des torrents des flammes. Ils approchaient.... Le n'Elfir se retira alors, ne souhaitant pas exposer sa présence et son esprit, et se retrancha dans sa grotte. Dans un tourbillon de fumé noire, il dispersa ses protections, du moins celles qui étaient trop perceptibles et crachat l'un des sorts qu'il avait utiliser jadis pour les chasser de la nouvelle terre des Ombre. C'était l'unique protection possible qu'il connaissait, tant ses ennemis étaient ridiculement puissants face à la magie. Il retourna alors dans la grotte, ayant dresser les meilleurs défenses possibles. Il se retourna dans un mouvement sec vers l'humain.

    « Kveyva lifs thornessa Slythä... »





Donc...

Voici donc mon premier post pour l'event. À ce moment ci, on voit mal comment le tout pourra se rejoindre mais mon prochain post (qui est en cours d'écriture) expliquera le tout ~

Si certains d'entre vous découvrent un quelconque problème, merci de me le dire par MP! =D

Bonne journée!


Dernière édition par Lindir le Mar 15 Mai 2012 - 11:42, édité 1 fois

Lindir
Modo
Modo

Masculin Age : 22
Messages : 60
Date d'inscription : 20/10/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres & Complots ~

Message par Lindir le Sam 5 Mai 2012 - 5:01

En retard, je trouvait plus le document @_@...






    « Ehi Alberto, viene a raggiungerci! »

    Alors que l'éclat des voix aux origines incertaines disparaissaient dans la nuit, un être encapuchonné arriva au galop, suivit de près par une petite dizaine de mercenaires, lesquels étaient armés jusqu'aux dents. S’arrêtant en haut d'une colline, ils observèrent un instant le paysage qui s'étendait à perte de vue devant eux. La Mergetale se trouvait en droite ligne devant eux, ou dans une cacophonie assourdissante des milliers d'êtres de toutes sortes vaquaient à leurs occupations, certains vendant différentes denrées nécessaires à la survie des visiteurs, d'autres jouant, pariant et pratiquaient une kyrielle d’activités parfois aussi inutiles qu'ennuyantes. Toutefois, ce chaos « structuré » avait au moins le mérite, pour les étranges arrivants, de camoufler leur présence, passant inaperçus dans la foule. Mais malgré leur aspect plus que singulier, ils passaient presque pour des gens normaux, puisque des centaines de créatures et de chimères étranges détournaient efficacement l'attention des passants.

    « Gangà! »

    Sur l'ordre de leur maître, les mercenaires éperonnèrent violemment leurs montures et partirent à une vitesse affolante et certes, extrêmement dangereuse pour les piétons, vers l’orée de la forêt, où ils installèrent leur campement. Choisir un endroit aussi reculé pour s'installer pouvait faire croire qu'on y préparait quelques obscures projets, ce qui était précisément le cas. Au lieu de s'installer et de bavarder joyeusement autour d'un feu, comme l'auraient fait n'importe quels humains, les gardes se positionnèrent autour de la plus grande tente, dans un calme surnaturelle, prêts à tuer n'importe quel fou assez idiot pour s'aventurer dans leur campement. Les laissant derrière lui sans leur accorder le minimum d'attention comme l'aurait fait n'importe quel employeur, le sombre individu entra plutôt dans sa tente et s'installa lentement. Déballant armes en bagages, vivres pour le plupart, il positionna quelques objets dont leur nature est inconnu à des positions stratégiques. Puis, une fois ceci terminé, il tissa un enchantement grâce à une obscure litanie. Composée de mots oubliés depuis des millénaires par les mages, ces phrases créèrent un sortilège aussi subtile qu'efficace. Puissant mais à la fois discret, il cachait aux yeux extérieurs toute forme de magie qui pouvait être prononcée en ces lieux, évitant à l'homme d'attirer l'attention des mages de Munduce. Il avait beaucoup à faire et ce serait gaspillage de temps et de patience que de les affronter un à un, sachant que son plan reposait entièrement au départ sur sa discrétion.

    Maintenant certains que ses protections étaient sûres, il disposa au centre une pierre noire polie de forme sphérique, au centre de laquelle une lumière aux couleurs changeantes dansait, donnant une allure surnaturelle à l'artefact. Et justement, celui-ci était surnaturel. Fixant un bref instant la pierre, l'homme se détourna rapidement d'elle, décidant qu'il était temps pour lui d'entamer la tâche pour laquelle il s'était déplacé jusqu'ici. Les enchantements qui entouraient Munduce seraient difficiles à traverser sans attirer les soupçons et se faire repérer, mais la première étape restait toutefois celle de repérer sa proie et monter un plan pour atteindre tous les objectifs qu'il s'était fixé. L'espace d'un instant, il se demanda ce qu'il adviendra de lui si jamais il était découvert. Loin de son corps, vulnérable dans cette enveloppe charnelle, le N'Elfir n'avait aucun véritable moyen de se protéger de ses ennemis et de pratiquer sans problème ses pièges de sorcellerie. Malgré ses avantages, cette enveloppe avait décidément bien des défauts qui pouvaient faire basculer la balance dans l'autre camp. Cependant, il possédait l'avantage de l'effet de surprise et surtout, celui qu'il était supposé surveiller ignorait qu'il était si près de lui. Il y a de cela des années, alors que les N'Elfir s'enfermaient toujours dans leur forteresse de pierre et de magie, il l'avait croisé à quelques reprises, par quelques contactes discrets et presque inutiles. Il ignorait si sa cible était accompagnée, mais si c'était le cas, l'Ombre jugeait que ce ne serait pas vraiment un problème, sachant que son rôle était uniquement de le surveiller.

    Fanaël...

    Lindir, car c'était le nom du N'Elfir, ignorait totalement les raisons qui poussaient l'un des siens à vouloir surveiller ce jeune Ombre, mais peut importe ses motivations, il avait accepté de le faire puisqu'il désirait se rendre aux joutes de toute façons, pour tenter d'accomplir son ultime vengeance.

    Alors qu'il laissait vagabonder ses pensées à travers le temps et l'espace, se concentrant sur les flux de d'énergie qui avaient étés déployés dans les environs, bien au-delà de la Mergatale, tout en éliminant les flux parasites venant des malhabiles Humains ou encore des Elfes, Démons et Nains. Fouillant de son esprit partout où celui-ci pouvait se rendre, même après quelques heures, il ne trouva rien. Alors qu'il était sur le point d'abandonner ses recherches, il sentit une puissante vague magique à des kilomètres des joutes, des vagues si puissantes, mais pourtant si subtiles que seul un N'Elfir pouvait les capter et les émettre. Bien entendu, la provenance d'une telle puissance n'était même pas une question que l'Ombre pouvait se poser, sachant pertinemment qu'il venait de trouver la trace de son fugitif.

    « Tiens, tiens, tiens... Mais que prépares-tu, Fanaël ? »

    Cette phrase prononcée en langue N'Elfir résonna dans les bois durant de nombreuses secondes, ses échos transportés par le vent et dispersés dans toutes les directions. Soudain, un rire discordant, un rire ne pouvant venir que d'un fou, fendit l'air, faisant figer les animaux qui passaient par là et trembler les humains qui avaient eu le malheur d'être dans les environs. Un rire démentiel, si inattendu et étrange que même les chevaux manifestèrent leur surprise et leur crainte en hennissant nerveusement.

    Il savait où était Fanaël et avait un plan.





Donc, second post.

Dans le prochain, j'expliquerai comment Lindir est entré dans la ville, au combien il a enragé d'avoir perdu la trace de Nat' et Fanaël et surtout, la suite de ses complots. x)

Bonne nuit!

Lindir
Modo
Modo

Masculin Age : 22
Messages : 60
Date d'inscription : 20/10/2011
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum