3. j) Esprits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

3. j) Esprits

Message par Narrateur le Jeu 17 Oct 2013 - 9:49

Esprits


Noms


commun: Esprits, Gardiens Sacrés
Nains: Fâ fol (Coeur secret)
Elfes: Irä ("les plus purs" ou "petits dieux")
Ombres: Urath(ur) (brûlants)
Orcs: Vras(r) (déformation du terme N'Elfir) Mu Naratn(a) ("les rêves de la nature")
Humains: Ire(s)



Origines


Les Esprits sont, selon toute logique, aussi anciens que les essences. Mais il semblerait qu'ils ne disposent pas de souvenir antérieur au premier Age de la Troisième Ere. C'est d'ailleurs ce fait, avant tout autre, qui est à l'origine du début de la plupart des calendriers admis. Ils sont considérés comme les entités complexes les plus précoces, bien qu'on ne les classe pas la plupart du temps comme une race à part entière, ou même des êtres définissables. Nombre d'érudits les considèrent comme simples manifestations de la nature, à l'instar des émanances, des éléments ou même de l'érosion des pierres. Plusieurs observations vont dans ce sens, mais d'autres, vous le verrez, contredisent toute conclusion hâtive.


Caractéristiques communes


Les Gardiens Cachés sont tous dotés d'une "ancre". Elle peut être de nature très variable: elle peut être un ruisseau, une clairière, une grotte, une montagne, un arbre, un être vivant, un objet... Leur présence indique que leur ancre est emplie d'essences puissantes, trop puissantes pour être contenues. Elles prennent alors forme sous l'apparence d'un Esprit. Les maîtres arcanistes ne manqueront pas de rapprocher ce phénomène des émanances. Et d'expliquer aux prophanes qu'un Esprit est une sorte de sort vivant...
Mais point de vulgarisation pour nous ici: un Esprit est stable, contrairement à une émanance. Il est doué de pensée, mais le qualifier de "vivant" serait une erreur.
Un Esprit protège son ancre. Il est la plupart du temps invisible, mais si vous le menacez, son coeur irradie et son "corps" devient de plus en plus opaque et consistant. Il possède souvent une apparence fétiche, qu'il peut fragmenter en plusieurs petites. Mais le modèle principal ne change pour ainsi dire jamais.


Connaissances


Les Esprits disposent de la mémoire la plus précise qui soit. Ils peuvent échanger ces souvenirs sous forme de sensations pures si l'on s'accorde avec eux. Ils incarnent ainsi la base de connaissances la plus complète de tous les Ages que vous connaîtrez jamais sur Naravel. Cependant, ne vous réjouissez pas trop vite: comprendre leurs souvenirs est souvent difficile aux êtres vivants, dont les perceptions sont très différentes. La notion du temps, par exemple: les Esprits le perçoivent comme un tout (tous leurs souvenirs en simultané) et non comme un écoulement.
Les Esprits peuvent intègrer les langages ou toute forme de connaissance possible. Celles-ci sont instantanément détenues par tous les Esprits reliés à la même ancre. Nous insistons sur le terme "intégrer", car il n'est pas certain qu'ils apprennent ou comprennent. Les expériences sont stockées, et ils peuvent y faire appel à volonté grâce à leur mémoire. Un Esprit peut répéter n'importe quoi dès qu'il l'a entendu, par exemple, sans pour autant le signifier. Méfiez-vous d'un Esprit qui appelle au secours d'une voix terrifiée: il peut s'agir des dernières paroles de sa précédente victime, terrassée par sa volonté implacable, mue uniquement par une colère inouïe.
Les érudits se sont aperçus de cela assez tardivement, grâce à l'attachement irrationnel porté à l'ancre: un Esprit ne se soucie que d'elle et n'a que peu d'intérêt pour le reste. C'est pourquoi les Esprits n'ont pas de société et se démarquent de bien des êtres pensants.


Croyances


Les Esprits ne jurent que par leur ancre et leur expérience concrète du monde. Ils se moquent du reste. Leur but est de conserver leur ancre dans l'état qui permet leur existence, cela dusse-t-il exiger de faire couler un continent. En cela, vous ne pourrez trouver de plus pragmatiques entités. Cependant, certains Esprits montrent parfois un curieux intérêt pour des activités plus marginales. Certains s'amusent des évènements du monde, sont pris de sympathie pour certains êtres ou au contraire d'animosité. Certains prennent plaisir -semble-t-il- à influer sur le cours de certains événements. Tout cela reste assez mystérieux, pour tout dire. Certains Esprits de même type ont tendance à adopter des comportements similaires; c'est le cas des Hamadryades, qui se montrent généralement bienveillants et disponibles envers les Elfes, alors qu'ils fuiront la plupart du temps les autres races. Mais de là à dire qu'ils ont des notions de bien et de mal, la volonté d'un avenir particulier, qu'ils éprouvent quelque chose en noyant un bataillon d'Orcs... dangereux à affirmer.


Organisation sociale


Un Esprit correspond habituellement à un type d'essences particulier. Une ancre peut en dégager plusieurs, auquel cas cela donnera naissance à plusieurs Esprits. Cela peut être dangereux et créer des conflits entre les Esprits, ou des complémentarités très fortes. Le conflit est très rare, car cela a tendance à créer des émanances, qui ne laissent pas le temps à des Esprits de naître. Quand cela se produit, les Esprits sont soit d'une puissance équivalente, soit tellement différents qu'ils ne peuvent se confronter directement: ils errent sur le même territoire sans se percevoir l'un l'autre, ou ne peuvent pas s'approcher de l'autre.
En amont de ces affinités, les Esprits s'organisent en théorie selon 3 états. Leur forme multiple, faible, qui peuvent s'éloigner le plus de l'ancre (c'est le statut des Sylvains et Dryades). Leur forme plénière (que l'on nomme souvent Grand Esprit) se constitue de l'agglomération des précédentes. Elle est donc plus grande, et constitue la forme la plus concentrée de l'essence qui la constitue. Enfin, des légendes racontent que certains Grands Esprits pourraient, en des circonstances exceptionnelles, s'unir sur leur ancre commune, formant ainsi un Gardien. Mais l'existence d'un tel phénomène étant si peu probable, l'on retiendra que les Esprits obéissent à la volonté de leur Grand Esprit, lequel n'obéit pas à ses homologue s'il en a. Les Grands Esprits entretiennent entre eux des relations extrêmes; de la fusion totale à l'inimitié la plus farouche, en passant par la simple tolérance ou l'ignorance absolue. Des Esprits d'ancres différentes peuvent être intrigués par un homologue, mais ça n'ira pas plus loin, si les deux ancres ne sont pas liées par le destin.


Territoire


Les Esprits sont partout sur Naravel, bien qu'ils soient très éparpillés et peu nombreux. Il est de plus très difficile de les recenser, du fait de leur nature très discrète. On les remarque surtout en les dérangeant, ce qui est souvent un gage de mort. L'on sait que la concentration des Esprits Hamadryades est exceptionnelle dans les cités elfiques, mais hormis cela, personne ne peut définir avec certitude un territoire particulièrement occupé par des Gardiens Sacrés.


Histoire depuis l'origine


Spoiler:
Du premier Age de la Troisième Ere, les Irä furent pour ainsi dire les seigneurs. Beaucoup plus nombreux qu'aujourd'hui, et très puissants, eux seuls pouvaient lutter contre les émanances incessantes du monde hurlant son renouveau. Ils se dressèrent devant la nature déchaînée en remparts, formant pour les plus vénérables les premiers refuges à la vie. Leurs souvenirs de ces temps primordiaux apparaissent comme une lutte féroce pour la survie, dont même les plus anciens Elfir ont du mal à tirer des leçons claires. Aucun être vivant ne peut apporter de précisions complémentaires aux visions transmises, mais si l'on pouvait transcrire en quelque chose de concevable, l'on dirait volontiers que c'était là la grande guerre de ce Premier Age.
Beaucoup d'Esprit tombèrent, tandis que les premières grandes contrées se formaient. Les Grandes Forêts d'Elfirea et les Terres Etincelantes de Geadrâs s'agrandirent, protégeant en leurs seins respectifs les ancêtres des deux peuples les plus respectés que nous connaissons aujourd'hui. Si tout érudit qui veut mériter son titre sait que les Hamadryades prirent sous leurs ailes les aïeuls elfiriques, ils sont peu à connaître les Gardiens Sacrés des ancêtres naniques. Aujourd'hui oubliés, pour diverses raisons, il est de vieilles gravures qui en font mention. Les Onyrik (littéralement Rois d'Onyx) étaient les Gardiens de Geadrâs, alors que ses sols étaient recouverts de tapis de pierres précieuses sublimes. L'on sait peu de choses d'eux, sinon qu'ils semblaient gigantesques et qu'ils produisaient en faisant vibrer les pierres des chants incroyables aux grands pouvoirs. Ils auraient élevé de grands murs pour protéger leurs royaumes, les Montagnes et falaises de Geadrâs. Mais hélas, après cela, ils disparurent pour la plupart, sans que l'on sache vraiment pourquoi. D'aucuns pensent que les Onyx sont ce qu'il reste d'eux. Outre ceux-là, les autres familles d'Esprits se sont affaiblies au fil du temps, tandis que le monde s'apaisait. Beaucoup se sont éteintes ou endormies par elles-même. On dit cependant que certaines ont gardé des royaumes secrets, à l'abris du tumulte et des intrus. Ces domaines mystiques sont le rêve de tout arcaniste un tant soit peu aventurier. S'ils existent, il y a de grandes chances qu'ils soient en dehors des terres explorées à ce jour.
Quoi qu'il en soit, les Esprits constituent un immense sujet d'étude pour les érudits, et ont toujours éveillé la convoitise des mages. Domestiquer les Esprits... Quel rêve enjôleur. Avoir pouvoir sur l'ancre, pour dominer son protecteur... Enchaîner l'esprit à son corps... Les tentatives ont été nombreuses, et jalonnées de drames, comme vous vous en doutez. Les Esprits sont immunisés contre beaucoup de formes de magies, et quand ils ne le sont pas, la puissance et/ou une grande intelligence sont souvent nécessaires pour parvenir à quelque chose. Au risque de perdre l'Esprit ou sa vie. Les Gardiens Secrets ne permettent pas de contracter des Pactes. Les seuls moyens d'en faire des "alliés" est d'éveiller son intérêt bienveillant (ce qui peut s'apparenter parfois à de l'amitié ou une forme d'amour) ou d'être nécessaire à la préservation de son ancre (soit parce que vous l'êtes, ou que vous la protégez).
Etre l'ancre d'un Esprit (c'est une forme d'Immanance) provoque souvent un certains nombre de désagréments notables. L'individu est généralement très renfermé sur sa relation avec l'Esprit, et son corps peut être très déformé (pas forcément en quelque chose de repoussant). Cette situation n'est pas comparable à la possession: la personne et l'Esprit sont bien distincts, et l'Esprit fera tout pour préserver son ancre et son intégrité. Son influence sera similaire à celle d'un totem omniprésent. Le Gardien Secret aura souvent tendance à prendre en main les relations extérieures.
Il reste encore beaucoup à découvrir, et les très très très très très rares personnes disposant d'une immanance de ce type sont rarement disponibles pour des expériences. Retenez simplement qu'il vaut vraiment mieux avoir un Esprit qui vous ignore, plutôt qu'un qui soit en colère. Et si jamais vous avez l'extrême... la rarissime chance de vous attirer les bonnes grâces de l'un d'entre eux, son appui sera des plus appréciables. Autant dans les batailles qu'en dehors.



Auteur: N'Aedras

_______________________________________________________

Ce compte ne reçoit aucun MP. Joignez prioritairement l'administrateur Annatar pour les questions courantes ou N'Aedras pour l'assistance RP/G).
avatar
Narrateur

Messages : 305
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 100167


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum