L'assaut des Rocs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'assaut des Rocs

Message par Alrik le Lun 15 Fév 2010 - 0:20



Soulèvement de la terre, un nuage de poussière rougeâtre s'élevait derrière le galop effréné des Lorzis et traçait dans la plaine verdoyante une cascade de couleur. Le vent soufflait dans les nazots grand ouvert des chevaux elfique, leur donnant l'air nécessaire pour poursuivre leur course. L'air semblait leur dessiner des ailes tellement leur galop était rapide.
La panique se lisait dans leurs yeux rougit par la peur et l'angoisse, leurs longues queues grise fouettaient leurs flancs tachetés comme pour les forcer à aller toujours plus vite dans la fuite. Le chef du troupeau hennissait pour que tous les siens demeurent groupés, il parcourait plus de distance que la moitié des Lorzis. Allant de la tête du troupeau à sa queue pour être sûr que personne ne soit laissé de coté dans leur fuite. Il veillait tel un chien de berger sur ses brebis et serait prêt à se sacrifier pour leur permettre de s'enfuir. La poussière rougeâtre chuta, alors que les chevaux quittait la terre battu et entrait sur une vaste étendue d'herbe verdoyante. Lorsque le nuage se dissipa, des ombres percèrent la poussière et entrèrent sur le territoire des Nains. Les Houps Geampt étaient de sorties et une meute de dix bêtes aussi magnifique que gigantesque s'élançait à la poursuite du troupeau de chevaux sauvages. S'ils les rattrapaient il en serait terminé de la beauté de la robe blanche des étalons elfique. Le sang jailliraient et les Houps pourraient enfin se régaler de la chaire tendre des chevaux. Le chef de meute en véritable stratège dirigeait ses troupes d'un signe de la tête à droite ou à gauche. Bientôt c'est une véritable formation triangulaire qui progressait derrière les Lorzi. Le chef de meute était en queue de peloton tandis que les autres Houp formait les segments de la formation. Une faille s'ouvrait jusqu'au mâle dominant ainsi ils pourraient facilement piéger le plus de proies possible. L'herbe verte jaunissait à vu d'œil, signe que les Lorzi quittaient les plaines et entraient sur le territoire favoris des Houps, les montagnes de Karak Draka. Le vent froid engourdissait les membres des chevaux elfiques, alors qu'ils s'engageaient sur des terres inconnues, fort loin de leur terre natale.
A l'arrière le chef de meute lança sa tête en arrière et hurla longuement. Le cri chanteur de la bête de trois mètres de hauteur se porta loin et son écho rebondit contre les parois sur plusieurs mètres de distance. Affolé par ce cri de rage, les Lorzi redoublèrent d'effort et n'écoutaient plus les consignes de leurs chef, la terreur les dominaient, ils étaient perdus...
Sur les hauteurs d'un rocher un Houp au pelage gris, observait les chevaux elfiques courir dans sa direction et tenaillés par la meute qui les poursuivaient. Il tourna la tête derrière son épaule droite et d'un hochement de tête il fit un signe vers le troupeau pris en chasse. Alors que les montagnes étaient calme quelques instants auparavant, tout explosa, de toute part des Houp Geampt au pelage gris surgissaient. Ils étaient au moins une vingtaine et firent face aux chevaux sauvages. Comme par miracle, ils les laissèrent passer sans les toucher, du moins c'est ce qu'ils voulaient leur laisser croire. Car derrière eux la montagne bloquait toute retraite et déjà deux Houps de plus de deux mètres et demi de haut bloquèrent l'unique sortie au troupeau. Ils étaient pris au piège entre les crocs des prédateurs et le roc du géant de pierre.
Toutefois quelque chose clochait, les Houps gris ne venaient pas en renfort des deux géants qui gardaient la sortie. Pourquoi? Un hurlement de douleur rompit le silence, s'en suivit des grognements terrible et des claquements de mâchoires. Une bataille faisait rage, elle opposait la meute des Houps Gris à ceux qui avaient pourchassés les Lorzi jusque sur le territoire d'un autre clan de Houps. Les plus terrible de tout le territoire des Nains, les Houps Graêvar comme les nommaient les Nains. Ils étaient munis d'une intelligence hors du commun, comme celle des Lorzis, presque supérieur et ils ne toléraient en aucun cas la présence d'une autre meute sur leurs terres. Ils étaient à la fois les meilleurs défenseurs de la cité de Karak Draka située à proximité mais aussi les plus dangereux prédateurs pour toute les espèces vivants aux alentours de leur territoire, même pour les Nains ils étaient un danger. Leur réputation n'était plus à faire, ils ne laissaient jamais de survivant, lorsque des intrus violaient les lois des clans Houps. Après quelques instants, les Houps Gris revinrent vers le troupeau de chevaux elfiques, laissant derrière eux les cadavres brisés des vaillants intrus. La faim les avaient guidés jusqu'à leur perte. Le Houp Geampt qui avaient observé la scène du haut de son rocher semblait être le chef. Ses moustaches avaient blanchies dû à sa vieillesse et à son expérience. Ses pattes puissantes faisaient vibrer la terre à chacun de ses pas, des balafres stigmataient son corps, témoignant de la violence des combats qu'il avait dû livrer. En effet sa place de chef il l'avait mérité et il se battait régulièrement contre les siens pour rappeler à tous qu'il était le plus fort d'entre eux et que c'était lui qui commandait. Son oreille droite pendait sur le devant de sa tête tandis que la seconde était parfaitement dressée sur son crane. En signe de respect, les autres Houps Graêvar s'écartaient pour le laisser entrer dans l'espace confiné ou était retenu prisonnier les chevaux elfiques. Le chef du troupeau se tenait fièrement cambré sur ses pattes et était près à se sacrifier pour l'avenir de sa troupe. Lui qui avait mis temps de temps à fonder une famille, il était hors de question qu'elle finisse dévorée par ses Loups géants. Muscles bandés le chef de la meute des Houps s'approchait lentement en frôlant le sol de son abdomen. Il voulait s'assurer force et rapidité lorsqu'il bondirait sur sa proie. Le Lorzi chargea, expérimenté le Houp Graêvar esquiva et dans un mouvement aussi gracieux que monstrueux il sauta sur l'arrière train du cheval. Celui-ci rua dans un réflexe parfait, ses sabots vinrent frapper la gueule du Houp qui fut projeté à terre. Le troupeau s'excita en voyant leur chef prendre le dessus sur le monstre de trois mètres. Excitation trop rapide, le chef de meute se releva en un éclair et sauta à la gorge du Lorzi qui hennis de douleur. Le sang coula, s'en était finis du chef du troupeau. Le Houp se releva fièrement, son pelage tacheté du sang rougeoyant de sa victime. Il se retira aussi lentement qu'il était venu et fit un signe de tête à ses troupes qui sautèrent sur les chevaux restant. Le diner était servit pour les Houps Graêvar.


- Regarde moi ça Al'! Tu trouve pas sa répugnant toi? Lança un nain à la longue barbe. Ses saletés d'Houps massacre ses chevaux sans arrêt, nous devrions exterminer cette meute une bonne fois pour toute. Elle cesserait de nous causer des problèmes!

Alrik, l'héritier au trône de Haut Roi fixa son compagnon à la barbe blanche. Depuis que Torek avait attenté à sa vie, Orlan ne le quittait plus d'une semelle. Il l'accompagnait partout là ou le Haut Roi Cassiel l'envoyait. En l'occurrence cette fois-ci il était envoyé à Karak Draka pour une mission de formation. Il devait entrainer un Nain répondant au nom de Gunthor le Brave à tous les arts du combat. Le Khuzûd caressa une profonde cicatrice sur son bras droit et sortit de ses songes au toussotement de son ami.

- Graêvar ne nous laisserait pas approcher de sa meute, il est bien trop malin pour ça. Et puis je garde un assez mauvais souvenir de ma dernière rencontre avec lui, ironisa le prince héritier.
- Toi et ta manie de vouloir te mesurer aux meutes de Houps du royaume! Un jour sa te tuera mon vieux! répliqua Orlan, un sourire aux lèvres.
- Ha ne t'en fais pas pour moi vieille branche! J'ai déjà vu pire mais je laisse au fils de Draka l'infime honneur de défaire Graêvar de son territoire. Ce serait amusant à voir!
Orlan demeura muet un instant avant de questionner son ami:
- Pourquoi est il si puissant à ton avis?
[color=white]- Et bien parce que de tous les Houps il en est un des plus spéciale. C'est une longue histoire mais pour faire court, il était jadis allié avec un Sarbats aux pouvoirs si puissant qu'il dominait ceux de son espèce. Toutefois ce mage ne quittait jamais les montagnes ou vivait Graêvar, il avait choisi une vie de solitude et de recueillement parmi les Houps. Orlan buvait les paroles du Nain porteur de crête et il se laissa tomber sur les fesses pour écouter plus confortablement l'histoire de Graêvar le Houp Geampt. Graêvar s'en fit rapidement un ami et puis au fur et à mesure des siècles le lien les unissant devint de plus en plus fort et puis, l'elfe en question, lassé de devoir vivre dans une prison de chair, fusionna avec son familier. Et depuis l'on raconte que Graêvar partage ses pensées avec ce mage et qu'il aurait hérité de ses pouvoirs magiques. Voilà pourquoi je n'ai pu le battre lors de notre dernier affrontement et voilà pourquoi on ne l'attrapera.

Orlan soupira de contentement et se releva brusquement.
- Bon allez c'est pas le tout mais on a du boulot je te rappelle! On doit enfin TU dois former aux arts du combat une jeune pousse, ria le Khuzûd à la barbe blanche.
- J'espère tout simplement qu'il sera compatible avec l'entrainement que je lui ai prévu. Je ne suis pas un adorateur de Grimnir, de Grungi ou de Solveig. Je compte aussi lui enseigner les arts de penser sa foi. Mais je ne pense pas que cela t'intéresse, espérons qu'il saura se montrer digne de l'intérêt que nous lui portons.
- Oui espérons, conclus Orlan...

**


- GUNTHHHHOORRRRR!!!! brailla le roi de Karak Draka, par le marteau de Balran ou est-il?
- Nous n'avons trouvé aucune trace de lui votre altesse, expliqua un vassal, il doit être aux temples mon seigneur.

Le roi se leva de son trône et tonna:
- Le fils de Cassiel sera la d'une minute à l'autre et il n'est toujours pas là! Trouvez le moi, et vite! Ordonna le roi, dont la couronne avait basculé sous le coup de la colère. Il se rassit sur son trône alors que le vassal courut aussi vite que ses jambes le lui permettait pour trouver le guerrier. Immédiatement deux Naines séduisante firent leur entrée et se jetèrent aux cotés du puissant Naug pour le couvrir de caresses et de compliments. Le remède fonctionna en un éclat de seconde, le roi aimait trop les femmes et s'était un de ses seuls vices, après l'alcool bien entendu. Mais était-ce un vice pour un Nain? Seul un Nain pourrait répondre à cette question...

Spoiler:
Premier rp de la semaine: + 10 EN
Edit Admin: Stats validées!
validation:
Edit Yuke: +36Capaz réparties intelligemment

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2016
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'assaut des Rocs

Message par Gunthor le Brave le Lun 15 Fév 2010 - 17:36



Il n'y a aucun bruit... Gunthor est à genoux et prit la parole de Grimnir...Le silence du temple l'apaise... Le décontracte de sa vie de tout les jours... Le contact de sa peau contre le la pierre froide du sol le tranquilise... Il prit... Il amerais bien rester là... Comme dans ses rèves... Dans le temple à jamais... Sans manger ni boire, sans guerre ni mort, sans famine et pauvreté, sans invention ni sang... Sans rien, lui et la nature, lui et son recueillement, sa prière... Il observe les murs et vitraux ancestraux du temple... Ce temple fait partie des plus beau prestige de l'empire nain... Les vitreurs de tout l'empire sont venu pour faire ces vitraux de grande valeur... Et ces murs... Forgés dans la pierre de la montagne mère... Un flot de souvenir le submerge... Sa naissace la montagne... Et la prière... Il adoré prier... Depuis sa chère enfance au sein de la montagne... Dès qu'il à du temps libre il va prier... Cet une occasion pour lui de décuvrir des images et des sensations nouvelles... Les dieux apprécie Gunthor pour sa grande foi... Enfin c'est un avis partagé... D'un coté les dieux à qui Gunthor préte serment l'apprécie pour son dévouement presque entier... Tandis que de l'autre coté les dieux à qui Gunthor ne croit pas le déteste... Et a à vrai dire sont un peu jaloux de l'engoement qua Gunthor pour leurs confrére... Et Gunthor prit en silence... Soudain quelqu'un donne un coup de pieds dans la porte et entre dans le temple. Cela arrache Gunthor de son recueillement. Ce n'est pas un mais bien deux Khuzûd qui sont entrés dans le temple. Leur pas résonnent sur la froide pierre polie du sol. Un grand Khuzûd à la barbe blanche dit haut et fort des paroles qui arrivent aus oreilles de Gunthor sous forme d'écho.


Tu doit sur le champs te diriger vers la porte de la cité!! Notre seigneur à prévus un entraînement pour toi. Et ton entraîneur au derniére nouvelle est
arrivé. Ne me pose pas de questions, léve toi et suis moi!! Ne prend pas d'affaire, prend juste ton arme avec toi. L'entraineur à bien précisé que tu passera des nuits sur le terrain et que tu-y restera plusieurs jours... Mais tu n'aura besoin que d'un ensemble d'habit. Bon maintenant viens ils nous attendent!!


Ils nous attendent?? Je croyais avoir compris qu'il n'y avait qu'un entraîneur.

*Soupir* Je t'avait pourtant dit pas de questions! Avançent tu verras bien... Bon je te répond quand même il y a un certain Orlan avec Alrik... Maintenant dépèchons!!


Ils sorte à l'air libre... Ils avançent pendant que Gunthor réfléchi... Il sourit oui c'est bien cela... Il avait entendu parlait d'Alrik... Alrik était l'héritier du trône du haut roi Cassiel!! Et c'était lui qui allai l'entrainer!! Gunthor sentit ses poumons se gonfler de fierté... Lui qui sera sûrement le prochain roi de karak draka ( Ce n'est pas sur car depuis la mort du haut roi Snorri et comme il n'avait pas d'héritier Thormin à prit le pouvoir et installer une démocratie... Le prochain dirigeant sera donc élu et un des buts de Gunthor est d'ariver à se titre... ) et l'héritier du haut roi ensemble!! Gunthor tremble d'excitation... Le petit grope de Khuzûds arrive à la porte de la cité... Gunthor voit deux nains en train de l'attendre...Il sourit car...

Une nouvelle aventure viens de commencer!!!! Et il va pouvoir s'améliorer!!!!


Spoiler:
Premier rp de la semaine: + 10 EN
Edit Admin: Stats Validées!

pour les nouvelles capacités :

Spoiler:
PREMIER RP DE LA SEMAINE STATS EN RESISTANCE
validation:
Edit Yuke: +11Rés


Dernière édition par Gunthor le Brave le Lun 16 Aoû 2010 - 15:54, édité 1 fois
avatar
Gunthor le Brave

Masculin Age : 19
Messages : 38
Date d'inscription : 05/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'assaut des Rocs

Message par Alrik le Mer 17 Fév 2010 - 17:01

Alrik et Orlan entrèrent par la grande porte de la cité des plus grands sculpeteur du royaume. La cité est construite dans une immense crevasse, soutenue par de puissante poutres de fer, forgée par les meilleurs forgerons Naug. Les habitations cernaient les paroies et étaient reliées par des ponts de pierre parfaitement sculptés. Karak Draka était sans nulle doute une des plus belle cité des Khuzûd. Alrik et Orlan s'engagèrent dans les galeries qui menaient vers les profondeurs de la terre, là ou le palais du roi Thormin reposait. Entrainer ce Gunthor était également un moyen pour le prince héritier d'analyser et d'étudier les points forts et les points faible de la cité. Grand stratège, Alrik parvenait à mémoriser une masse d'informations incroyable en quelques regards. Orlan ne disait rien, il se contentait d'observer son ami porteur de crête qui posait un regard songeur sur chacune des poutres, arches et maisonées de la cité. Le doux bruit des fracas de marteau sur les hanclumes d'acier venait chanter à ses oreilles une mélodie douce et appaisante (pour un nain bien sûr), les soufflets des forges sifflaient fort et l'odeur de cendre qu'ils dégageaient s'échappaient des batisses pour envahir les rues de ce parfum. Le regard du Nain se posa sur le sol et s'aperçu avec stupeur que même le sol avait été soigneusement sculpté et gravé. Il cru reconnaître une rune de pouvoir à quelques endroits, ainsi même l'intérieur de Karak Draka était dangereux. C'était bon à savoir pour l'avenir, lui qui ne l'avait encore jamais visitée il s'émerveillait du travail des ancêtres de son peuple. La voix grave et douce de Orlan mit fin au silence:

- C'est dans ses moments là que l'on aime être Nain, dit-il avec émotion.

L'héritier au trône du haut roi ne releva pas mais l'expression qui se dessinait sur son visage doux était bien plus signifiante que n'importe quelle phrase. Ils continuèrent à avancer et traversèrent un des ponts qui reliaient les deux paroies de la crevasse l'une à l'autre. Le précipice qui s'étendait sous leur pieds étaient gigantesque et une brume blanche étrange dissimulait le fond et la profondeur de la crevasse. Alrik tenait des sages de Rik kazad que cette brume était une forme de magie étrange crée par des runes gravées sur les paroies de la falaise. Observant la roche, Alrik fut surpris de constater une nouvelle fois que des gravures avaient été apposées sur la pierre. Des dessins, des contes, des légendes, l'histoire des Nains de Karak Draka était figée dans la pierre. Elle s'illustrait lorsque les rayons du soleil, furtif et discret, venaient frapper les rainures des gravures, entrainant un scintillement des oeuvres. Les deux Kuhuzûd ne pouvait être qu'admiratif alros qu'il s'enfonçait encore vers les profondeurs de la cité. Ils croisèrent des Nains et des Naines fort surprit de les voir ici. La crête de l'héritier au trône était une légende sur le royaume des Nains et tout le monde le connaissait de par ses origines. Le clan Darkendrengi était connu partout pour ses coutumes noir et son adoration à la déesse Valaya.
De jeunes enfants s'affrontait avec des épées de bois, ils étaient déjà éduqué afin qu'ils deviennent de puissants guerriers, défenseur de la cité sous-terraine. C'est donc sous les reagrd des sentinelles et des gardes que Alrik et Orlan s'engagèrent sous le dernier porche de la cité. Il conduisait directement au palais de Thormin et Alrik était impatient de contempler l'architecture interne du palais. C'était de loin le plus belle endroit de tout Karak Draka, les portes brillantes de Mithril et scintillante des joyaux prélevés dans le sol, préambulait la beauté de l'intérieur de la bâtisse. Une demi douzaine de gardes se portèrent à la rencontre des visiteurs et interpelèrent les deux compagnons:


- Prince Alrik, Sage Orlan! Salua poliement le garde, soyez les bienvenues à Karak Draka.
- Merci à toi! L'héritier avança en remerciant les guerriers, mais les gardes ne se circulèrent pas. Orlan outrée s'interposa vivement entre son ami et les six gardes. Avaient ils au moins conscience de ce qu'ils faisaient?

- Que signifie ceci Gardes? Vous devez le respect au prince héritier! Laissez nous passer ou votre roi sera mis au courant de cet incident. Les parjures ne sont pas aimés sur le territoire des Khuzûd!

Orlan gardait son sang froid de peur de botter les fesses de ses impolis sur le champ s'il ne se retenait pas. Toutefois malgré l'avertissement d'Orlan les gardes ne bronchèrent pas et restèrent campés devant les visiteurs, bloquant l'entrée de la galerie menant au palais du Roi. Alrik en son fort intérieur comprenait bien pourquoi ses guerriers s'étaient interposés, il en avait l'habitude désormais. Cependant, s'il avait fait se long voyage se n'était pas que pour former le guerrier Gunthor, il avait une mission autre que celle d'un simple entrainement. La colère montait aux oreilles de l'héritier qui chatouillait déjà le manche de ses haches dans son dos. Alors que la situation menaçait de tourner au vinaigre une voix roque et puissante brailla:

- Ryûko, qu'est ce que tu fous ??

Un Jwarf de haute stature à barbe grise tressée s'avança vers le groupe armé. Son armure mélait mithrill et tissu bleu azur. Ses poings étaient étrangement tatoué de bleu et formait une flèche dans un cercle. Le regard de Alrik se posa sur son poing et sur le visage du nouvel arrivant. Un sourire étirra son visage et il retira sa main de derrière son dos, il n'aurait pas besoin de dégainer pour passer. Le garde semblait effrayé en voyant le guerrier s'avancer vers eux, il balbutia:
- Gun.. Gunthor?

Il eu pour simple réponse qu'un poing magistral qui vint cueillir ses cenottes blanchâtres. Deux d'entre elles tombèrent sur le sol alors qu'il plaquait sa main sur sa lèvre ouverte. Le sang coulait dans sa bouche et les cinq autre gardes se retirèrent de devant le passage de peur de subir le même sort que leur chef. Tous s'empressèrent de disparaitre sous le regard haineux de Gunthor. Sauf le chef qui dévisageait Alrik et lui lança avant de disparaître:
- Profite bien de ton séjour ô prince usurpateur!

Orlan avait dégainé son épée à deux mains et voulu poursuivre le misérable pour le mettre en pièces mais un jeste de la main du porteur de crête le dissuada d'aller plus loin. Alrik se tourna vers Gunthor.
- On ne m'avait pas trompé sur ta réputation Gunthor! Je suis Alrik et je suis ici pour toi, sur la demande de ton roi. déclara l'héritier. Au fait merci pour ton aide, remercia Alrik en tandant le bras au guerrier. Celui-ci empoigna le bras tendu du Nain et répliqua avec passion:
- Tant que je vivrais seigneur! Aucun Nain, Orc, Elfe ou quoi que ce soit d'autre ne te touchera!

Alrik sourit avant de reprendre:
- Ta loyauté me touche. Je ne peux hélas pas en dire autant pour tous les Nains mais c'est ainsi et on y peut rien. Un toussotement l'interrompit, Ha oui je te présente Orlan, sage de Rik Kazad et accessoirement mon garde du corps et ami.

- Accessoirement?! je t'en foutrais des accessoirement moi, lança le Khuzûd à la longue barbe blanche en s'avançant vers Gunthor. Heureux de te rencontrer l'ami, que la lame de Grimnir toujours te protège reprit-il en lui empoignant l'avant bras.

- Venez ne restez pas là, interrompit Gunthor. Le roi voulait absollument te rencontrer Prince Alrik.

Gunthor ouvrit la marche et poussa la lourde porte enchantée. Elle s'ouvrit sur une salle semblable à celle de Rik Kazad à la différence que celle-ci était pourvue de détails architecturaux jamais vu au sein d'une cité. La bouche d'Orlan se décolla et bouche bée il s'égara dans les hauteurs des paraboles qui surplombait le palais.
Un grand Nain claqua des mains au fond de la salle, Thormin chassa deux Naines danseuses et s'approcha des visiteurs, bras ouverts.


- Alrik quel joie de te rencontrer enfin et de t'accueillir à Karak Draka. Le voyage s'est il bien passé? demanda t-il en foudroyant Gunthor du regard comme pour le réprimander pour son retard de tout à l'heure.

- Le plaisir est partagé Roi Thormin. Le voyage fut long mais nous n'avons pas rencontré d'obstacles notable mis à part quelques créatures, tout c'est bien passé. Alrik ne tenait pas à inquiéter le roi en lui faisant part de ses inquiètudes quant à certains nains de Karak Draka, il reprit sur une note plus joyeuse. J'ai pu constater que Graëvar régnait toujours sur les Houps de la région.

- Oui il nous cause toujours des problèmes mais nos murs sont de toutes manières trop haut pour qu'il nous inquiète en quoi que ce soit. Toutefois les sorties de nuit sont interdites.

Orlan acquiessa pour exprimer son accord avec le roi qui le salua après quelques instants d'attente. Puis le Roi expliqua en long en large et en travers ce qui le pationnait dans la cité et comment il faisait pour occuper ses journées. Et enfin il en vint à l'entrainement de Gunthor, qui était resté discret dans un coin du palais attendant qu'on l'invite à prendre part aux discussions. Alrik analysa de haut en bas le Khuzûd après les commentaires du roi et s'approcha bras croisé dans le dos. Il tourna un moment autour de lui et commença:

- J'espère que tu es prêt à travailler dur car je ne suis pas un tendre d'elfe. Mon entrainement sera dure et basé sur un perfectionnement physique et mental afin que tu sois prêt à lutter contre tous les obstacles. Il fit une pause avant de reprendre. Accepte tu Gunthor de suivre mon entrainement à la lettre? demanda le Nain.
- Bien sûr que j'accepte! répondit Gunthor. Le roi sourit en observant les deux Nains, il faisait une bien belle paire, il était heureux de savoir son protégé entrainé par Alrik en personne.
- Bien dans ce cas ne trainons pas! Allons au terrain d'entrainement et montre moi ce que tu vaut à la maîtrise du combat à l'épée, à la lance, au marteau ou à la hache selon ta préférence mais sahce que j'excelle dans la maîtrise de chacune d'entre elle et tu devras arriver à ce niveau d'excellence à la fin de cet entrainement.
- Très bien, je serais là dans dix minutes le temps de me préparer.

Alrik, Orlan et le Roi Thormin sourirent en voyant Gunthor animé d'une envie et d'une motivation à toute épreuve.
- Il fait plaisir à voir, commenta Orlan, approuvé par les deux Khuzûds.

Spoiler:
2nd Rp de la semaine: + 10 MA
Edit Admin: Stats Validées!!
validation:
Edit Yuke: +35 Capaz réparties intelligemment

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2016
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'assaut des Rocs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum