Retour aux origines .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour aux origines .

Message par Toreck le Mer 17 Fév 2010 - 17:01

Toreck se déplacer lentement dans la neige en rentrant à Karak Draka .Le manche de sa hache avait accueilli 5 nouvelles entailles au cours de sa dernière mission pour son Haut-Roi Alrik .Il attendait les ordres quand un Khuzud arriva en déboulant pour annoncer que l'on avait repéré un contingent armée d'Orcs . Alrik s'ennerva et fit appel a tout les rangers .
-Que l'on appellent les meilleurs ranger et qu'il viennent !

_Que pourrais je faire pour mon seigneur ?
Demanda Toreck en se mettant a genou .

validation:
Edit Yuke: +1Capaz répartie intelligemment
avatar
Toreck

Masculin Age : 20
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Alrik le Mer 17 Fév 2010 - 17:23

Diablerie que se passait il? Les orcs attaquaient le campement ou Alrik et ses hommes s'était habrité. Ils n'étaient en tout qu'une poignée de Nain face à un régiment entier d'orcs qui fonçait vers les palissade de bois rapidement dressée pour se protéger des bêtes nocturnes. La sentinelle avait hurlé au beau milieu de la nuit, les Orcs courraient à en perdre haleine, ils avaient humé l'odeur de la chair fraiche et ils enrageaient de plaisir en voyant qu'il s'agissait de nains. Le combat n'en serait que plus beau et plus jouissif.
Les peaux vertes se stoppèrent à l'ordre de son capitaine qui fixait les mouvements derrière la palissade. Il se retourna vers ses "hommes" et pouffa d'un rire gras et saliveux. Il cracha sur l'herbe verte qui se trouva souillée par la morve de l'orc qu'il avait remonté du fin fond de son estomac. A vomir... Son lieutenant faillit lacher tout son quatre heures mais il se retint dans un couinement de souffrance. Son estomac le faisait souffrir attrosement et déjà la salive emplissait sa bouche. Toutefois ce n'était pas à cause du cracha du chef du bataillon mais bel et bien à cause de l'hodeur de poulet grillé que dégageait le campement des nains... Les yeux des Orcs s'équarquillèrent et dans un râle de contentement un soldat lacha:


- Les Jwarf nous offre l'entrée de notre festin, chef!

Le chef du régiment répondit par un gloussement grave suivit en canon par toute la troupe. Soudain un insecte volant entra dans la gueule béante de l'orc attirée par l'odeur allechante qu'elle dégageait. S'etouffant il toussa et tomba à quatre pattes dans l'herbe. Croyant à un fou rire de leur capitaine, les autres peaux vertes rièrent de plus belle, une fois que la mouche fut crachée il se releva et frappa violemement le lieutenant malade qui s'écroula. Désormais il n'avait plus que son estomac qui le faisait souffrir...

La sentinelle replia la longue vue et revint faire un rapport détaillé au Nain porteur de crête, Alrik. Lorsque le prince héritié sorti de sa tente, il sentit une forte odeur de poulet braisé, il tourna la tête et fut horrifié de voir les servantes Naines déplumer des cailles et les enfourner de farce prêt d'un bon feu. Rageant, le chef ordonna à deux gardes de "foutre tout ça en l'air", ceux-ci s'executèrent et chassèrent les donzelles en jetant toute la soupe par terre.
Alrik réfléchit rapidement pour enrayer l'attaque imminente des Orcs. Il se tourna vers un guerrier fidèle qui portait le nom de Toreck. Il était agenouillé et attendait les ordres ou plutôt l'accord de sortir du camp pour botter les fesses de quelques crétins d'orcs. De ce que la sentinelle en avait vu ils étaient loin d'être dangereux et Alrik permit donc à Toreck de sortir avec une garnison de ranger cueillir la troupe d'orcs.


- Je ne veux aucun mort, ni blessé sauf dans leur camp tonna Alrik. Revenez moi vivant nous avons une mission à accomplir je vous rappel et vous ne me servirez à rien mort. C'est compris?

- Oui seigneur! répondit Toreck qui disparut immédiatement dans le camp à la recherche de soldats valeureux pour chatier les impudents qui avaient osés s'approcher du campement d'un peu trop près.


validation:
Edit Yuke: +1 Pièce d'Argent

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2017
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Toreck le Jeu 18 Fév 2010 - 17:08

[color=green]Après avoir rameuter une dizaine de rangers ,Toreck sortit par les souterrains pour ressortir derrière le camps orc .
_allez les gars on va leur faire voir s'qu'il en coute de s'approcher de notre cité !

Ils ressortirent derrière le camps et se mirent à chercher des arbres et buisson pour ce cacher et faire feu de leur arbalètes et tromblon sur les sentinelles . Ensuite , il rentrèrent dans le camps et tuèrent les orcs rester à l'arrière des lignes pour affaiblir les ennemis . Tout a coup , un cri retenti .Ils avait été repéré et une quarantaine d'orcs leur fonçait dessus .

_A couvert mes frères !

Toreck mena ses homme au souterrain et ils rentrèrent au fort .Toreck monta directement a la salle royale et demanda odience au Roi .

_Haut roi Alrik , nous avons tuer une centaine d'orcs mais nous nous somme fait repéré et avont dut revenir .


validation:
Edit Yuke: +3Capaz valables à la mise à jour des caractéristiques (notées dans le profil)
avatar
Toreck

Masculin Age : 20
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Alrik le Sam 20 Fév 2010 - 14:50

La troupe de rangers étaient de retour, du sang frais coulait encore sur leur lame affutée. Leur visage était recouvert d'éclaboussures et leur barbe saillante avait séché avec le sang de leurs adversaires.
Toreck, qui avait été nommé chef de l'escadron entra en trombe dans la tente royale en ignorant les gardes qui la protégeait. Il s'agenouilla et lança d'une voix forte:


- Nous sommes en fuite seigneur! Nous avons éliminer une bonne centaine de ses raclures d'orc Prince Alrik, mais nous avons été repéré une troupe de cinquante orcs au plus se dirigent vers nous.

Alrik, calme comme à son habitude répliqua:
- Ont ils d'autres guerriers?

- Oui seigneur! Ils ont une avant garde de plus de trois cents Orcs seigneur! Nous ne seront jamais assez nombreux pour les repousser. Il nous faut du renfort, nos palissades ne tiendront pas.

- SUFFIT Thoreck! TU es un Ranger et un des meilleurs, ne perd jamais espoir tu m'entend?

- Oui seigneur pardonnez ma défaillance.

Alrik posa une main sur l'épaule de son guerrier fidèle et ami. Il retourna au fond de sa tente et dans un tintement mélodieux qui fit se relever le ranger. Le Khuzûd osa lancer un regard vers Alrik. Il enfilait sa tenue de combat, une fourrure brune venait couvrir son torse et laissait ses bras à nue pour lui permettre de faire le plus de mouvement possible. Thoreck était impressioné par son seigneur, il ne portait jamais d'armure, comme s'il n'avait pas peur de mourir. Mais après tout, il ne fallait pas oublier que c'était un adorateur de Valaya la déesse des morts...
Il coiffa sa crête, et passa la sangle qui lui servait de fourreau. Un seul Nain avait se genre de receptacle pour ses armes, semblable à des bretelles, la matière en peaux tannées était extremement solide tandis que dans son dos le métal des fourreaux brillait de beauté. Ils servaient à recevoir les deux haches du prince héritier qu'il rangeait toujours la tête vers le haut et le manche vers le bas. Elles auraient du tomber à chaque mouvement du Nain mais au contraire un petit mécanisme ingénieux maintenait ses haches dans leur fourreaux et ne pouvait en sortir que lorsque Alrik le décidait.
Enfin le khuzûd porteur de crête revint vers Thoreck qui ne pu retenir un soupirement d'excitation. Alrik s'arrêta un instant devant le Nain ébaillit, plongea son regard noir dans le sien et poussa la toile qui protégeait l'entrée de sa tente. Les gardes se jettèrent immédiatement à sa suite lorsqu'ils virent leurs seigneurs en tenue de combat. Alrik se posta sur une haute colline et d'un cri puissant rameuta tous les guerriers Nains du campement. Les rangers de Thoreck étaient reconnaissable au premier coup d'oeil, ils étaient les seuls à porter les stigmates d'un combat violent.


- Mes frères! Mes amis, les peaux vertes sont à nos portes! Je ne vais pas vous mentir nous ne sommes qu'une poignée face à eux, qui sont plus de trois cents à attendre de nous déchirer. Mais allons nous nous rendre et leur donner notre peau pour le dîner? Allons nous céder notre territoire à ses monstres ideux? Allons nous tolérer cette violation du pacte des cinq? Mes frères je vous le dit, les Nains aujourd'hui feront pleurer sur la terre de nos ancêtres une pluie de sang. Le sang de nos ennemis!!!

Un hourra s'éleva des troupes du prince héritier, les armes se levèrent devant le discours enflammé de leur guide, même Thoreck reprit espoir. Gonflé par l'envie de ne pas décevoir leur chef, les Khuzûd respiraient rapidement et leurs coeurs battaient la chamade. Alrik reprit:

- Il est vrai que je ne suis qu'un serviteur de Valaya, par conséquent je n'ai pas peur de mourir, si c'est par le fer de mon ennemi. Mais pas ceux là!! Non je ne mourrais pas sous la lame des orcs, qui sont nos ennemis mes frères? Qui sont les responsables de notre situation? Qui sont ils?

- SARBATS!!! hurlèrent à l'unisson les guerriers.

- Les sarbats utilisent tous les moyens nécéssaire pour se protéger de nous, ils ont peur et tremble dans leur forêts. Ils ont peur de voir les armées du peuple Nain se porter à l'assaut de leur tour et de défier leur magie. Nous maître des runes et guerrier de la flamme nous ne tolérerons plus les violations du pacte des cinq! Mes frères il est tend d'envoyer ses créatures maléfique par le fond des enfers et d'envoyer un message au Grââld et aux Sarbats!
Les Nains sont toujours là et nous ne craignons rien!!!!
termina Alrik, une flamme brillant dans ses yeux noirs.

Les guerriers du campement beuglèrent à la suite du cri sans fin de leur guide. Leur mission importait plus que leur survit, ils feraient tout pour la mener à bien. Ils ne piuvaient être vaincu car Alrik était là. Le dernier des Drakendrengi menait les rangers et les plus gtrand Thurgrind à la bataille.


Alrik appella Thoreck d'un murmure. Celui-ci s'approcha rapidement pour écouter.
- Thoreck je veux que tu quittes le camp!

Le coeur du nain manqua un battement et fixa le prince héritier comme s'il attendait qu'il se mette à rire, ca ne pouvait être qu'une blague.
- Seigneur pourquoi?...

- Je veux que tu quitte le camp avec les même ranger avec lesquels tu as attaqué la première fois. Tu te feras le plus discret possible pour te cacher dans les forêts qui bordent notre camp et lorsque tu verras un flèche enflammée perçer le ciel tu donneras l'assaut. Ainsi nos ennemis seront pris par surprise. Leur nombre est un désavantage, la forêt les entourent, nous devons en profiter!

Le regard de Thoreck s'enflamma, Alrik lui confiait la survit du campement.
- En tant normal j'aurais pris moi même la tête de ce bataillon reprit-il, mais je veux te donner la chance de t'exprimer sur un champ de bataille. Je te sais grand stratège Thoreck alors fonce et épatte moi!!

Thoreck s'inclina, gonflé de fierté et quitta le camp quelques minutes plus tard avec les Ranger dans le plus grand des silences.
Alrik quant à lui rejoint ses guerriers, brûlant d'envie de passer à l'action après le discours enflammé du prince héritier. Tous s'étaient armé et étaient prêt à passer à l'action.
Les cinquantes orcs annoncé par Thoreck étaient enfin visible sur la plaine en contre bas du poste haut du campement des Nains. Alrik avait réellement bien choisi son emplacement pour la base. Il envoya un éclaireur, le plus rapide d'entre eux, à l'arrière du campement pour être sûr de n'être pris à revers en cours de combat. Les pallissades devaient tenir bon jusqu'à ce que le gros de leur bataillon ne passe à l'attaque. Alrik monta sur les remparts de la muraille improvisée et ordonna aux arablettriers de se tenir prêt.Bras croisés il attendait, contemplant les Orcs qui courraient à en perdre haleine. Les tireurs s'étaient positionnés et tenaient enjou les peaux vertes braillant aussi fort que leurs cordes vocales le leur permettaient.


- Attendez! rappella Alrik, attendez encore! Les orcs n'étaient plus qu'à quelques mètres et la sueur perla du front de certains tireurs. Les autres demeuraient impassible faisant toute confiance au prince héritier. Maintenant! cria Alrik.

L'ordre d'attaque fut repris par les capitaines sur les remparts. Les traits meurtirers frappèrent la permière ligne des orcs qui furent éjectés sur leurs pairs du à la puissance des arbalettes. Alrik sourit lorsque la seconde ligne s'écroula, trébuchant sur les corps des leurs.
Le porteur de crête abaissa la main et les portes du campement s'ouvirent, cinq nains couvert uniquement d'une tunique de fourrure brandissaient leurs armes et se tenaient devant les portes du fort de la colline. Appaté les orcs se relevaient et chargèrent les Nains désarmés. Les flèches des arbalettriers s'abbatirent une nouvelle fois sur la horde de peaux vertes alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques pas des Nains. Cinq orcs avaient survécu, les seuls qui avaient fait confiance à un bouclier. Celui-ci était recouvert de trait. Bouclier qu'ils jettèrent pour tirer une seconde lame de leur coté droit. Cinq monstres lourdement armés se jettèrent à l'assaut des Nains sans défence. S'en était finit d'eux...
Alors que la lame du premier orc allait trancher la tête du premier Nain. Une masse brune tomba du ciel. Alrik avait sauté des remparts et c'était jeté sur les orcs de tout son poids. Les pieds en avant il décrocha la machoire de l'orc qui s'écroula. Alrik roula sur lui même se releva rapidement et tira ses haches. D'un geste puissant de l'épaule il lança la première sur le second orc qui allait fracasser de sa massue un Khuzûd désarmé. Sa hache fit sauter sa tête dans un jet de sang rougeoyant. Le chef khuzûd se placa devant les cinq Nains et attendit qu'ils soit rappatriés à l'interieur du campement. Les portes se refermèrent sur eux, un Orc cracha:


- Ne crois pas pouvoir nous échapper maudit Jwarf!

- Je ne crois qu'en ma déesse Peaux vertes et vous? Croyez vous pouvoir me tuer? ironisa le Nain.

Les trois Orcs restant hurlèrent et chargèrent. La lame du premier fendit l'air pour trancher la tête du Nain. Alrik passa en dessous de la garde du guerrier et dans un geste rapide et précis il frappa la hanche de l'orc de la tête de sa hache. Une côte se brisa sous l'impact. Alrik pivota sur lui même et se placa en face du second orc, il feinta à droite, dévia sa lame et dans un saut parfait il trancha sa gorge. Le troisième guerrier s'arrêta pris de panique et lacha ses armes. Alrik le foudroya du regard, il prit peur devant le nain qui semblait imbattable.


- Ramasse ton compagnon et disparait vermine! Cours dire à ton chef ce qu'il s'est passé ici. Repète lui bien ses mots...

**

- ... les Nains tiennent la colline et jamais nous ne céderons un centimètre de terre à des pourritures comme vous. Vous serez tous massacré si vous restez!

- Ce sont ses mots? darda le chef du bataillon.

- Oui chef, il m'a bien dit de vous les trans...

Il fut interrompu par une lame affutée qui trancha sa tête. Le dernier mot du messager demeurait gravé sur ses lèvres sans pouvoir le dire. Le chef beugla et se tourna vers ses guerriers.

- Que cent braves se portent à nouveau à l'assaut des murailles. Je leur reserve une petite surprise à ses Nains de jardin.

Les guerriers éclatèrent de rire en même temps que le chef qui veillait à ce qu'aucun insecte volant ne traine dans les parrages...



validation:
Edit Yuke: +3 P d'Argent, +3 Liards

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2017
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Toreck le Sam 20 Fév 2010 - 18:28

Toreck sortit par le même tunnel et déploya ses hommes dans les bois en marmonnant dans sa barbe .Ses hommes sans peur se cachèrent dans les fourrés et armèrent leur arbalètes tandis que Toreck armait son tromblon et gardait ses deux haches à portée de main .Dès que la flèche fusât ,il dit a ses hommes de se déplacé de manières a faire croire qu'ils était plus nombreux .Les orcs se rabattirent sur eux et crièrent ...

_Pour la cité de nos Pères !!!

Toreck cria et ses hommes tirèrent .Lorsque les orcs furent sur eux ,Toreck sortit ses haches et se mit à entonner une danse de mort accompagnée d'une litanie gutturale .Les orcs tombait les un après les autres ... Bientôt une vingtaine de cadavre jonchait au pieds de Toreck .Mais il se fatiguait et les orcs arrivait toujours plus nombreux ... Dans un dernière élan il se mit a tournoyer sur lui même ...


validation:
Edit Yuke: +3Capaz valables à la mise à jour des caractéristiques (notées sur le profil)
avatar
Toreck

Masculin Age : 20
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Alrik le Lun 22 Fév 2010 - 21:02

La troupe de guerriers menée par Toreck disparu sous le feuillage de la forêt, les Khuzûd restant dans le campement n'était plus qu'une cinquantaine et le grondement des cors et des Orcs se faisaient de nouveau entendre. Alrik qui essuyait ses armes suite à son rapide combat contre les cinq orcs assoifés de sang, observait d'un regard interessé chacun de ses guerriers. La rage se lisait sur leur visage, ils tenaient fermement leurs armes comme si elles pouvaient leur échapper à tout moment s'il ne les serraient pas. Alrik ne pu refouller un sourire et un soupire de bien être, il ne se sentait vivre que dans ses moments de recueillement avant la bataille. La ou les vents s'entrechoquaient, murmurant, fredonnant le nom du vainceur ou du perdant. Même si le combat n'était pas encore engagé, les prémices de celui-ci pouvait se lire dans le paysage, dans la nature. Les oiseaux quittaient leurs nid pour se mettre à l'abri un peu plus loin, le vent balayait l'herbe et la faisait vivre. Elle semblait vouloir s'arracher à la terre pour ne pas être piétinée par les troupes des orcs. Le soleil se couchait, il ferait bientôt nuit et les conditions avantagerait sans nul doute les guerriers orcs. Mais il y avait bien une solution pour l'emporter, mais laquelle? Alrik s'agenouilla et ramassa une poignée de terre fraiche qu'il frotta contre ses grosses mains. Il les porta ensuite à son nez et huma l'odeur qui s'en dégageait. Le froid, la terre serait gelée dans la soirée, une nuit d'hiver s'annonçait, glaciale, meurtrière.
Un ordre fusa, les guerriers devaient revettir leurs tenues de combat chaude. Ils ne pouvaient se permettre de perdre des soldats par la faute du temps. Les Orcs quant à eux seraient relativement surpris par le changement climatique qui se préparait. Le Prince héritier sauta sur les remparts et observa le terrain qui serait bientôt le lieu d'un affrontement sans merci, une lutte pour la survit. THoreck et ses hommes étaient cachés dans les forêts bordant le campement, ils pourraient ainsi prendre à revers les forces des orcs ce qui donnerait le temps aux autres de se ressaisir et de gagner du temps. Alrik misait sur la bétise des orcs qui se jetteraient sans nul doute à l'assaut de Thoreck, oubliant les plus dangereux... Les arballetriers NAins qui causeraient des ravages dans leurs rangs. Le terrain en pente était un avantage pour les Khuzûd et il fallait en tirer tous les atouts. Il était temps de révéler aux orcs l'élite des guerriers Thurgrind. Un corps d'armée jamais contemplé par les yeux Humains, Elfes ou Orcs. Ce serait le centre de leur attaque, les Gorgûns...

Alrik descendit des murailles de bois et se rendit à l'arrière du campement toujours poursuivit par ses deux gardes du corps. Il entra dans un bâtiment qui semblait être une écurie. Un Nain de forte stature en gardait la porte, c'était ce Khuzûd que Alrik venait voir. A la vue du seigneur héritier le Nain sauta de son tabouret et s'inclina:

- Quel plaisir de te voir prince Alrik! Qu'est ce qu'y t'amene jusqu'à moi? demanda t-il.

- Phélim mon vieil ami! J'aurai besoin de tes vaillants Gorguns pour cette bataille à venir.

- Mes Gorguns? Mais seigneur tu sais que nous ne les avons jamais testé dans une vrai bataille, ils pourraient se retourner contre nous dans le chaos du combat.

- Ne t'en fais pas Phélim! rassura Alrik. Je suis sûr que nos protégés seront bien sage. Et puis nous les avons élever ensemble, je ne pense pas que notre entrainement soit si médiocre que cela, pouffa le porteur de crête.

Phélim semblait rassuré et hocha la tête en signe d'approbation.
- Les autres savent ils ce que nous préparons? demanda t-il.

- Non! Ils n'ont pas connaissance de mon plan ni de l'existance des Gorgûns. Laissons leur la joie de le découvrir le moment venue sourit Alrik.

Phélim lui rendit son sourire et acheva la conversation en saluant de nouveau le seigneur et entra dans la batisse de bois. Un bruit sourt, de sabots et de râles s'éleva soudainement. Les deux gardes du corps se regardèrent, une goutte de sueur perla sur leur front.

- Allons mes amis n'ayez crainte, tout ira bien ils ne sont pas méchant. Enfin pas vraiment.

Alrik éclata de rire alors que les Khuzûd se positionnaient pour recevoir les Orcs. Une vingtaine de Naug étaient placés sur les remparts armés d'arbalettes à répétition, une lourde réserve de flèches se trouvait derrière eux. Devant les portes, attendaient trente guerriers nains, armes en main. Ils avaient tous revetu leur tenue chaude, et comme prévu le temps se gatait. Les nuages gris glissère dans le ciel, chargé d'eau tandis que le vent froid claquait sur les visages des Nains.
A l'horizon les troupes Orcs perçèrent l'obscure de la forêt. Une centaine de peaux vertes courraient dans un allignement parfait vers les palissades des Nains. Alrik commandait ses troupes d'une main de fer, et après quelques minutes d'attente il brailla l'ordre de tir aux arbalettriers. Les carraux filèrent par centaine du à leur rapidité d'execution et causaient des ravages dans les rangs des Orcs.
Une masse sombre sortit à nouveau de la forêt, vingt guerriers Orcs courraient pour rejoindre les autres. Du moins on pouvait assurer que c'était des orcs par la vue de leurs jambes. Le reste de leur corps était parfaitement protégé par une rangée de bouclier épais, fixé sur un long tronc d'arbre, porté par tous les guerriers. Un rire sadique s'échappa de derrière la protection alors qu'ils passaient devant les premières lignes.
Les flèches des Nains venaient se planter dans les boucliers qui protégeaient également la tête des porteurs par une seconde rangée de protection.
Sur les remparts Alrik ragea. Il beugla:


- Enflammez les flèches! Brûlez moi ça!

Et au moment ou les premiers traits filèrent vers le bouclier mouvent des Orcs, Alrik comprit son erreur. Le feu se répendit sur le tronc défensif, ce n'était maintenant plus une simple rangée de bouclier mais un bélier parfait pour enfoncer la pallissade de bois. Le prince héritié se secoua et se saisit d'une trompe dans laquelle il souffla longuement. Au fond du campement, un bruit de galop s'eleva, les guerriers qui attendaient derrière les portes s'écartèrent juste à temps pour éviter une charge de créatures étrange. Alrik sourit, ils étaient magnifique. Une troupe de quinze chamois, chevauchés par de vaillants combattants Nain armés jusqu'aux dents. Les portes s'ouvrirent et le bataillon s'élança avec rapidité et fluidité vers les Orcs brailleur. Leurs yeux s'equarquillèrent à la vue de cette cavalerie jamais vue. Les flammes crépitante dégageait une fumée ocre et empêchait les lignes suivantes de voir correctement ce qu'il se passait. En quelques minutes les Gorgûns étaient sur les peaux vertes. Dans un saut vertigineux ils passèrent par dessus les boucliers enflammés et retombèrent en plein mileux des guerriers Orcs. Véritables animaux frénétiques, ils jouaient des sabots, des cornes et bientôt ils se créerent un espace suffisant pour permettre à leur cavalier de ne plus être inquieté par les lames de leur ennemis. Tranchant des gorges et des têtes le régiment d'élite mettait à lui seul en déroute le régiment orcs. Mais le surnombre était un avantage beaucoup plus grand que la cavalerie et la fuite n'était bientôt que la seule issue possible. Deux chamois furent transpercés par les lances des Orcs tandis que les autres retournaient au campement poursuivit par les Peaux vertes qui en oublièrent leur défense flamboyante.
Sur les remparts Alrik sourit la partie était gagnée, il pris la tête des guerriers à pied et s'élança sur les Orcs à découvert, couvrant la retraite des Grogûns. Les deux armées entrèrent en collision dans un bruit sourd, les tintements de lames et les cris des mourrant animaient le combat alors que les Nains perdaient peu à peu du terrain sur les Orcs. Alrik fit un signe au porte étendart de leur groupe qui agitta le drapeau en direction des remparts, immédiatement une flèche enflammée perça le ciel. Signe que Thoreck pouvait passer à l'action.

Un cri de rage et de courage s'éleva sur le flanc droit des Orcs, les rangers mené par Thoreck percutèrent leur coté et s'enfonçaient dans leurs rangs en causant un véritable carnage. Repoussé les Orcs prenaient la fuite sous la puissante stratégie des Nains, dans leur fuite ils permirent aux arballetriers de terminer le travail...
Bientôt plus aucun Orcs n'était debout, la victoire était pour Alrik et ses guerriers. Mais alors que les cris de victoire se faisaient entendre un Naug se porta à la rencontre du Prince porteur de crête, essouflé et paniqué il lança:


- Les Orcs mon seigneur! Ils attaquent le camp par l'arrière, ils sont plus de deux cents, nous sommes surpassés...

Spoiler:
Premier Rp de la semaine: + 10 MA
Edit Admin: Stats Validées!!
validation:
Edit Yuke: +2 Pièces d'Argent, +7 Liards

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2017
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Toreck le Dim 7 Mar 2010 - 6:41

Toreck avait du sang sur les yeux et ne voyait plus rien. Trois de ses hommes étaient tombés sous les coups de l'ennemi .C'était la première fois qu'il commençait à douté de son haut-roi et ami Alrik .Il n'en pouvait plus de frapper sans arrêts ...Il commençait à perdre espoir quand tout à coup ,il entendit un râle profond et vit des nain monté sur des chamois couper en deux les lignes orcs .

-Vous tombés a pic !!!dit il dans un élan d'humour 'avant de tomber au sol ,inanimé ...


validation:
Edit Yuke: +2 Capaz à valoir lors de la mise à jour des caractéristiques (notées sur le profil)
avatar
Toreck

Masculin Age : 20
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Alrik le Dim 7 Mar 2010 - 17:53


Toutes les troupes survivantes du second raid des orcs se tenaient devant les portes de leur forteresse improvisée, les orcs lançaient à nouveau l'offensive mais cette fois si de l'autre coté du campement et les troupes postées là bas étaient insuffisante pour les repousser. Un nouvel éclat scintilla dans les yeux du prince héritier au trone du Haut Roi, une lueur de peur et de désespoir. Comment pouvait il enrayer les assauts d'une armée orc dix fois plus nombreuse qu'eux? Malgré son esprit de grande stratégie il pensait ne pas pouvoir réussir... Le doute s'imposait pour la première fois dans son esprit, alors que tous les guerriers fixait Alrik en attendant une réaction de sa part, un retournement de situation comme il le faisait en un instant. Mais rien ne lui venait, son esprit était embrouillé par tous les éléments qui lui sautait à la gorge et tout ses corps inanimés ou mort qui reposait sur le sol, venait hanter son esprit.
Des guerriers Nains avaient le corps brisés tandis que d'autres bandaient tant bien que mal leur plaies sanginolante. Le courage qu'il avait lu dans les yeux de chacun d'eux avant le second raid des orcs avait disparu et laissait place à la panique, la peur. Leur chef les abandonnait il ne parvenait pas à se reconcentrer lui même. Alrik se décevait autant qu'il devait les décevoir, soudain un corps fut passé de main en main jusqu'au prince héritier. Son coeur manqua un battement, Thoreck. Son ami et meilleur guerrier gisait inanimé dans les bras de guerriers compatissant. Etait-il mort? Alrik leva un regard interrogateur sur un des Khuzûd et celui-ci lui répondit d'un signe de tête, il était en vie, seulement inconscient. Alrik rassuré tomba à genoux aux cotés de son ami, et posa une main sur son front brulant de fièvre. Une larme faillit couller de ses yeux brillant mais il verouilla toute émotion, la défaillance de son meilleur guerrier venait de lui porter un coup puissant au moral. S'il ne réagissait pas tout espoir de victoire et de survit s'effondrait. Il se releva lentement et fixa chacun des guerriers qui l'entourait, il courrut jusqu'au tronc qui avait servit de bouclier aux orcs et s'y posta pour que tout le monde puisse le voir. Jambes écartées, le regard droit -qui passa du corps inanimé de Toreck à tout ses guerriers- il devait redonner courage à ses troupes et il le ferait, une fois encore.



- Amis! Une fois encore nous voilà dos au mur! Que pouvons nous faire d'autres à part mourir et voir chuter nos amis un par un? demanda t-il en pointant de sa hache les corps des Khuzûds défunt. Nous avons lutté sans laisser un pouce de terrain à notre adversaire pour quoi? Pour mourir maintenant? Pour abandonner nos frères à une mort attroce aux mains de ses créatures de l'enfer?
" Non! Tant que je vivrais je continuerais à me battre pour défendre la vie de ceux qui me sont cher et je continuerais à vivre pour voir grandir nos enfants! Aujourd'hui n'est pas le jour de notre mort mes frères! Aujourd'hui nous renaissons, une nouvelle fois, pour un nouvel assaut.
" Que les tambours de guerre résonnent dans la vallée, que les cris de guerre amplissent les coeurs de nos ennemis, que notre force et notre courage les facent rougir de honte! Nous sommes des Khuzûd! Les enfants de la montagne et nous ne faillirons pas devant cette moisissure verdâtre!
"Relevez-vous er regardez moi que voyez vous? Un chef qui se contente de déblatérer des paroles ridicules à tout bout de champ? Il se peut que certains le pense, mais je suis héritier du royaume des Nains et de son peuple. Vous êtes mes frères d'armes, mes frères de sang et je serais le rempart qui emêchera que ses fumiers ne vous touche. Je vous demande de me faire confiance une fois de plus, camarade, amis, guerriers! Ces orcs périront jusqu'au dernier, vous êtes les "Soldats de la plaine rouge" et cette bataille restera à jamais gravée dans les mémoires comme celle des héros qui auront repoussés assauts après assauts les attaques d'orcs vingt fois plus nombreux que nous. Nous nous ferons la mort de ces légions d'orcs! Alors je vous le demande, qui êtes vous?


- Les guerriers de la plaine rouge!! reprirent en coeur les Khuzûds dont le courage avait refait surface.

- Et que sommes nous? hurla Alrik en levant ses haches vers le ciel voilé.

- La mort des Orcs!! braillèrent à nouveau les troupes du prince héritier.

- En avant mes frères! Allons envoyer ses créatures de l'obscure rencontrer Valaya!

Sur ces dernières paroles, Alrik sauta de son perchoir et s'élança vers la forteresse de bois ou le cliquettis des armes s'élevait de plus en plus fort de l'autre coté du campement. Les troupes postées là bas tenaient bon, enfin les renforts arrivaient. Le son des corcs et les tambours rythmait leur avancée tandis que Thoreck s'éveillait lentement aux cotés de cinq guerriers qui étaient restés au près de lui pou rle protéger. Il les regarda d'un air vide et la première question qui s'échappa de ses lèvres fut:

- Ou est Alrik?

- Il est retourné soutenir nos troupes au campement il nous a ordonné de veiller sur toi Toreck. Que veux tu que nous fassions?

- QUelle question! On y va bien sûr, lança t-il en sautant sur ses jambes tant bien que mal. Les cinq guerriers semblaient ravis de la décision du guerrier, le discours de leur chef les avaient motivés et ils n'avaient qu'une envie, trancher de l'orc. Je ne laisserais pas la troupe s'amuser sans moi par la barbe de Grimnir! reprit-il le sourire aux lèvres tentant de refouler l'affreuse migraine qui lui tambourinait l'esprit.

Spoiler:
Repos 40 lignes suite au combat contre Asraï


validation:
Edit Yuke: +2 P d'Argent (bonus musique)

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2017
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Toreck le Mar 9 Mar 2010 - 18:28

Thoreck partit dans le camp à la recherche d'une hache à deux main qui lui serait plus utile que sont tromblon .Il finit par en trouver une recouverte de rune et tout en mithral .Il parti ensuite en direction de la bataille en courant avec ses hommes .Il ne voulait pas laissé tout seul son grand ami et roi Alrik qui avait tant veillé sur lui durant sa convalescence et protégé leur camps de l'attaque des orques .Voilà pourquoi quand il vit son seigneur et ami entouré par une dizaine d'orque il n'hésita pas et fonça .il se débarrassa de trois orques d'un moulinet et attendit les autres .Alrik ne feignit pas sa surprise de le voir si vite remis et en pleine forme .

Spoiler:
Deuxieme Rp de la semaine :+10 MA
Edit admin: Stats validées!!
validation:
Edit Yuke: +2 Capaz valables lors de la mise à jour des Caractéristiques (notées sur le profil)
avatar
Toreck

Masculin Age : 20
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Alrik le Ven 12 Mar 2010 - 7:43

Alrik et ses troupes courraient vers l'arrière du camp, traversant les palissades et le campement devastés par les fléches enflammées. Le prince héritier accélera encore et sema les guerriers qui tentaient de le suivre. Sa respiration était forte, inspiration, expiration. Il s'éfforçait de compter chacun de ses pas et de d'inspirer tous les deux pas. Ses haches pendantes dans son dos cliquetaient contre les fourreaux de métal, tandis qu'il projetait ses bras d'avant en arrière pour aller encore plus vite. Enfin les remparts ou se déroulait le combat lui apparu, une vingtaine de guerrier luttaient arc et arbalète en main pour repousser un attroupement de plus de cent orcs. Alrik tira ses haches les fit tourner dans ses mains et hurla un cri de guerre puissant, caractéristique du royaume des Nains. Tous se retournèrent pour voir arriver le prince héritier, un seul guerrier que pouvait il faire avec un seul homme aussi bryant soit-il? Ce qu'il fallait c'était un bataillon entier pensèrent deux Khuzûd en plein duel avec un orc qui avait réussi à escalader la palissade.
Enfin derrière Alrik les bataillons survivant au premier raid apparurent, tout aussi enjoué que le prince de partir au combat, tous avait un regard de feu ou y brillait la confiance et l'envie de se battre ou plutôt de trancher de l'orc. Un hourra accueillit les nouvelles troupes et ce fut à cet instant que la porte du camp vola en éclat sous les coups d'un tronc d'arbre qui servait accessoirement de bélier. Les premiers orcs perçaient les lignées des vingt Jwarf qui reculaient. Alrik hurla alors qu'une hache d'un orc trancha la tête d'un de ses guerriers. Il accelera encore et il fut le premier sur les orcs. Il dégaina ses haches, emporté par son élan il sauta sur le premier guerrier orc qui passa devant lui, sa hache mordit la chair de la peau verte qui tomba à genoux, son bras tranché net. Alrik se releva en souplesse et reprit sa course folle sans se soucier du guerrier orc. Il pivotait, sautait, tranchait, un veritable lion n'aurait pas pu faire aussi bien. Alrik était déchainé jamais on ne l'avait vu dans une telle rage. Les orcs tombaient un à un devant les haches du nain et à chacun de ses coups c'est un bataillon entier qui hurlait et l'acclamait. Enfin le reste des troupes intervint, une charge dévastatrice qui dans un premier temps executa les blessés que Alrik avait fait. Les têtes sautèrent et les gorges se fendirent sous les lames affutées des Khuzûds.
Alrik se retrouvait bloqué à quelque pas de ses guerriers, son élan avait été coupé par dix orcs qui l'avait encerclé. Il sautillait et esquivait chacune des attaques des monstres verts non habitués au combat groupés. Les haches du nain venait harceler les membres et les corps des guerriers orcs, la rage les emportait et alors que la fatigue commençait à saisir le prince héritier à la gorge, une masse d'argent frappa un des orcs dans le dos.


- Toreck ! tonna Alrik qui n'en croyait pas ses yeux. Il s'était remis si rapidement et se battait déjà aux cotés de son ami.

- J'allais quand même pas te laisser trancher de l'orc tout seul! Dit il un grand sourire aux lèvres, sa barbe grise scintillait du sang des adversaires qu'il avait tranché pour arriver jusqu'au prince héritier.

Alrik se contenta de sourire et plaqua ses omoplates contre celle de son meilleur guerrier. Ils défièrent les orcs de leur regard de braise, déjà un nain était dure à affronter alors deux, c'était tout une histoire. De plus TOreck et Alrik maîtrisait parfaitement le combat en groupe. Alrik et Toreck se lancèrent dans une danse mortelle, l'un tranchait l'autre parait tout était parfaitement mêllé et coordonnés. Bientôt il ne resta plus un seul des dix orcs debout et les deux Naug se tappèrent dans la main comme si tout ceci n'avait été qu'un jeu pour eux. Le reste des troupes les rejoint enfin et sur une même ligne soixante nains firent face au reste des troupes orcs. Soixante Khuzûds dont le moral était supérieur aux autres qui venait de se faire repousser par quelques guerrier au talent exceptionnel. Alrik prédit la suite trop facilement, les orcs reculèrent et firent volte face vers la forêt et s'enfuir sous les hué des Nains qui voulaient encore plus de sang.
Alrik sourit et rengaina ses haches d'un mouvement fluide.


- Ne vous en faites pas ils n'iront nul part! lança Alrik en tournant le dos au maccabre cimetière qui s'étendait sous ses pieds.

Alors que les guerriers commençaient à le questionner sur le destin des peaux vertes la réponse leur parvint au delà des forêts dense. Des hurlements de douleur et de souffrance retentirent puis le silence retomba. Des forêts jaillit un bataillon de trois cents guerriers Nains, tous étaient armés d'arc et d'un carquois avec une reserve de flèches impressionante. Leur tenue verte foncée avait suffit à les dissimuler dans les bois. Le chef du bataillon se présenta à la troupe des survivants. Il abaissa son capuchon et un Nain à la barbe blanche apparut.

- Orlan! S'exclafèrent les guerriers dans les rangs des rescapés.

Il salua tout le monde de la main, empoigna le poignet de Toreck en le saluant respectueusement. Et ils se mirent tout deux en quête du prince héritier qui s'était retiré. Il était tant de faire le point sur cette mission et tous le savaient. Les renforts verts entrèrent dans le campement et saluèrent les rescapés. La nuit promettait d'être festive pour ses guerriers victorieux. Mais peut être pas pour tous les nains...


validation:
Edit Yuke: +1 P d'Argent, +8 Liards

_______________________________________________________






Double compte : Akarin - Siriondil
Nain Powa
avatar
Alrik
Admin
Admin

Masculin Age : 26
Messages : 2017
Date d'inscription : 07/12/2009
Points de Progression : 0


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Toreck le Lun 29 Nov 2010 - 10:51

_Amis et roi Alrik , je vous voit inquiet , après qui courriez vous avec vos généraux ?
Après un combat aussi facile , il s’étonnait de voir son amis si inquiet .
_Qu'étaient ces betes qui ont chargées , et comment Orlan a t'il sut que nous avions besoin d'aide ?

Spoiler:
désolé pour le message aussi cours mais c'est la reprise ^^




Edit Admin (Yuke):
Règlement Général de Naravel a écrit:7. Un minimum de 5 lignes par post de RP est exigé.
Il faudrait faire un peu plus d'efforts. Ce n'est pas bien difficile.
Validation nulle pour ce post.
avatar
Toreck

Masculin Age : 20
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2010
Points de Progression : 50


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux origines .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum